cathares

Les hérésies du Moyen Âge – E. Aegerter

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Hérésies du MA - AegerterLes hérésies du Moyen Âge
Emmanuel Aegerter

Commentaire :

Persée

Les hérésies du moyen âge (Mythes et religions, 2). Paris, Leroux, 1939; un vol. 18,5×12 de XII-156 pp. Ce petit livre de haute vulgarisation est agréablement écrit. Il envisage les hérésies les plus typiques du moyen âge, non du point de vue théologique, mais comme phénomènes d’ordre intellectuel et d’ordre social. L’auteur discerne, en effet, deux groupes d’hérésies : les « hérésies négatives », qui sont purement intellectuelles et qui visent uniquement à propager une interprétation de la doctrine chrétienne jugée incompatible avec l’orthodoxie ; les « hérésies positives », qui impliquent en réalité une révolution sociale contre l’ordre établi. Les premières ont un objet limité et ne sont pas dirigées contre l’Eglise comme telle ; les secondes ont une portée générale et visent à dépasser l’Eglise établie. La doctrine eucharistique de Bérenger est l’exemple typique de la première catégorie ; le catharisme représente la seconde. Pour ne pas aboutir à une énumération sans vie et à d’inutiles répétitions, l’auteur s’est borné à quelques exemples : Bérenger, les Cathares, le panthéisme au début du XIIIe siècle, Siger de Brabant et les Averroïstes, Guillelma et les Guillelmites vers la fin du XIIIe siècle, les Hommes de l’Intelligence, hérésie née à Bruxelles au déclin du XIVe siècle, enfin divers courants groupés sous le titre « monachisme et communisme ».
M. Aegerter montre fort bien l’intérêt des mouvements hérétiques pour l’histoire de la pensée philosophique et la portée sociale de plusieurs de ces mouvements ; il aperçoit même le bénéfice qui résulte de l’hérésie pour le travail théologique et pour la fixation du contenu des dogmes. Que valent sa documentation et son information historique ? Un coup d’oeil sur la Bibliographie (pp. 147-154), qui est cependant une bibliographie choisie, ne laisse pas d’inspirer quelque inquiétude : à côté d’ouvrages fort vieillis (Hauréau, Rousselot, Renan, etc.), on y trouve  la première édition (1900) de l’Histoire de la philosophie médiévale de M. De Wulf (écrit de Wuefï, avec trois fautes), toutes les éditions ultérieures semblent ignorées ; il y a de nombreuses inexactitudes dans les titres des ouvrages et ailleurs ; la première édition du Thomisme de M. Gilson est datée de 1920 et est citée à propos de l’averroïsme (je soupçonne que l’auteur a voulu citer les Etudes de philosophie médiévale, qui sont de 1920 et qui renferment un important chapitre sur la question) ; encore pour l’averroïsme, M. Aegerter ne connaît rien de plus récent que l’ouvrage de Mandonnet, il ignore Doncoeur, Chossat, Gorce, Grabmann, etc. ; pour Boèce de Dacie, il en est encore à Hauréau. Quant à l’information historique de l’auteur, j’ai naturellement lu avec une attention spéciale le chapitre consacré à Siger de Brabant : on y apprend que le décret de 1210 défendait « même de lire dans le privé les ouvrages d’Aristote sur la philosophie naturelle » ; qu’on a retrouvé au XIIIe siècle les traductions aristotéliciennes de Boèce (p. 78) ; que la dernière Intelligence, selon Averroès, est l’intellect actif, tandis que l’intellect passif disparaît avec l’individu (p. 82) ; que Siger est né « selon toutes les probabilités en 1235 » (p. 84) ; le De anima intellectiva est encore daté de 1270 (p. 86) ; la 7e proposition condamnée en 1270 est traduite : « L’âme qui est la forme de l’homme immortel se corrompt par la mort » (p. 90) ; Boèce de Dacie, qui était suédois, devient « Boèce de Danemark » (p. 91) et Jean XXI devient Jean XXII (p. 91). Ces quelques coups de sonde ébranlent sérieusement la confiance que l’on voudrait avoir en l’acribie de l’auteur.
F. Van SïEENBERGHEN.

Table des matières- pdf disponibles

Cet ouvrage est tombé dans le domaine public au 1er janvier 2016. L’ouvrage intégral pèse plus de 36 Mo, mais vous pouvez demander chacun des neuf items ci-dessous individuellement.

  • Avant-propos
  • Chap. 1 – Bérenger de Tours et l’hérésie eucharistique au XIe siècle
  • Chap. 2 – Les Cathares
  • Chap. 3 – Le Panthéisme au début du XIIIe siècle. Amaury de Bêne et les Amalriciens. David de Dinant et le Panthéisme matérialiste.
  • Chap. 4 – Siger de Brabat et les Averroïstes
  • Chap. 5 – Guillelma et les Guillelmistes
  • Chap. 6 – Les Hommes de l’Intelligence
  • Chap. 7 – Monachisme et Communisme : Les Joachimites. Les Frères de la Pauvre Vie. Les Apostoliques.
  • Conclusion et Bibliographie

Ce livre étant libre de droits, vous pouvez le lire directement ci-dessous :

.

Hérésies et sociétés – Royaumont 1962

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Hérésies et sociétés

dans l’Europe pré-industrielle (11e-18e siècles)

Communications et débats du Colloque de Royaumont présentés par Jacques Le Goff (27 au 30 mai 1962).

École pratique des Hautes Études – Sorbonne. Section : sciences économiques et sociales. Centre de recherches historiques.

Éditeur : Mouton and Co Paris – La Haye 1968
I. N. : 7 565 039 6

Les articles disposant de la mention   pdf disponible peuvent être obtenus, au format pdf, par les chercheurs qui en feront la demande via le formulaire ad hoc. Ceux portant la mention barré ne seront pas proposés.

Table des matières

Jacques Le Goff – Note liminaire – Introduction et programme – pdf disponible
M. D. Chenu – Orthodoxie et hérésie, le point de vue du théologien – pdf disponible
M. Foucault – Les déviations religieuses et le savoir médical – pdf disponible
P. Francastel – Art et hérésie – pdf disponible
H.-I. Marrou – L’héritage de la chrétienté – pdf disponible
A. Abel – Nature et cause de l’angoisse du refus dans trois hérésies musulmanes : le kharidjisme, la mu‘tazila, le batinisme – pdf disponible
D. Angelov – Aperçu sur la nature et l’histoire du bogomilisme en Bulgarie – pdf disponible
A. I. Klibanov – Le problème de la souveraineté de l’homme dans les conceptions des hérétiques russes à la fin du 15e et au début du 16e siècle – pdf disponible
T. Manteuffel – Naissance d’une hérésie – pdf disponible
C. Thouzellier – Tradition et résurgence dans l’hérésie médiévale, considérations – pdf disponible
R. Morghen – Problème sur l’origine de l’hérésie au Moyen Âge – pdf disponible
Dom J. Becquet – Érémitisme et hérésie au Moyen Âge – pdf disponible
É. Delaruelle – Dévotion populaire et hérésie au Moyen Âge – pdf disponible
A. Gieysztor – Mouvements para-hérétiques en Europe centrale et orientale du 9e au 11e siècle : Apostasies – pdf disponible
C. Violante – Hérésies urbaines et hérésies rurales en Italie du 11e au 13e siècle – pdf disponible
R. Manselli – Les hérétiques dans la société italienne du 13e siècle – pdf disponible
Ph. Wolff – Villes et campagnes dans l’hérésie cathare – pdf disponible
H. Grundmann – Hérésies savantes et hérésies populaires au Moyen Âge – pdf disponible
G. Leff – Hérésie savante et hérésie populaire dans le bas Moyen Âge – pdf disponible
G. Székely – Le mouvement des flagellants au 14e siècle, son caractère et ses causes – pdf disponible
J. Macek – Villes et campagnes dans le hussitisme – pdf disponible
C. Vasoli – Une secte hérétique florentine à la fin du 15e siècle : les « oints » – pdf disponible
A. Borst – La transmission de l’hérésie au Moyen Âge – pdf disponible
R. Mandrou – La transmission de l’hérésie à l’époque moderne – pdf disponible
A. Dupront – Réflexions sur l’hérésie moderne – pdf disponible
A. Tenenti – Libertinisme et hérésie du milieu du 16e siècle au début du 17e siècle – pdf disponible
I. S. Revah – L’hérésie marrane dans l’Europe catholique du 15e au 18e siècle – pdf disponible
L. Goldmann – Hérésie et société au 17e siècle : le cas janséniste – pdf disponible
O. Lutaud – Entre rationalisme et millénarisme au cours de la révolution d’Angleterre – pdf disponible
L. Kolakowski – L’hérésie mystique et l’hérésie rationaliste dans le calvinisme néerlandais de la fin du 17e siècle – pdf disponible
G. Scholem – La métamorphose du messianisme hérétique des sabbatiens en nihilisme religieux au 18e siècle – pdf disponible
G. Duby – Conclusion – pdf disponible
H. Grundmann – Bibliographie des études récentes (après 1900) sur les hérésies médiévales : – pdf disponible

  1. Avant-propos et généralités
  2. Les hérétiques en Occident eu 11e siècle
  3. Les hérétiques au 12e siècle avant les cathares
  4. Les hérésies dualistes en Europe orientale. Les bogomiles
  5. Cathares. Albigeois
  6. Les vaudois
  7. Les umiliati
  8. L’Inquisition
  9. La littérature inquisitoriale
  10. Les hérésies philosophiques du 13e siècle
  11. Joachimites, spirituels, fraticelles, béguins, bégards
  12. Hérésies politiques et procès d’Inquisition au 13e et au 14e siècle
  13. Wycliff. Les lollards
  14. Huss. Les hussites
  15. Hérésie et Inquisition dans les différents pays : Italie, France et Belgique, Allemagne et Autriche, Espagne

Noms des auteurs – pdf disponible
Noms des hérétiques, des sectes, des lieux et des pays – pdf disponible

Registre de Jacques Fournier – (français) 2

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Le registre d’Inquisition de Jacques Fournier (1318-1325)

Tome 2 (français)

Contrairement au registre latin, Jean Duvernoy n’a pas rendu dans la version française, la pagination. En outre l’ordre des dépositions est également modifié. Par contre, la réédition de la Bibliothèque des introuvables, est conforme à l’édition française.
La numérotation des pages est continue sur les trois volumes, contrairement à la version latine.


Document à réserver aux étudiants et chercheurs.

Déposition *Latin Pages
Arnaud Cogul, de Lordat – pdf disponible 21 – 76a à 76d (1) 397 à 400
Bernard Benet, de Montaillou – pdf disponible 23 – 79d à 83a (1) 401 à 413
Alazaïs, épouse d’Arnaud Faure, de Montaillou – pdf disponible 24 – 83b à 86a (1) 414 à 424
Alamande Guilabert, de Montaillou – pdf disponible 25 – 86b à 87d (1) 425 à 429
Arnaud Faure, de Montaillou – pdf disponible 26 – 87d à 89c (1) 430 à 434
Guillaume Authié, de Montaillou – pdf disponible 27 – 89d à 91b (1) 435 à 438
Guillaume Fort, de Montaillou – pdf disponible 28 – 91b à 93d (1) 439 à 449
Guillaume Guilabert, de Montaillou – pdf disponible 54 – 169d à 171a (2) 450 à 454
Raimonde Testanière, de Montaillou – pdf disponible 29 – 93d à 97d (1) 455 à 468
Guillemette Benet, de Montaillou – pdf disponible 30 – 97d à 100b (1) 469 à 477
Raimonde Guilhou, de Vernaux – pdf disponible
51 – 162b à 165a (2) 478 à 489
Bernard Clergue, de Montaillou – pdf disponible 56 – 173b à 181a (2) 490 à 519
Alazaïs, épouse den Vernaus, de Vernaux – pdf disponible 31 – 100c à 102a (1) 520 à 524
Mengarde Buscail, de Prades – pdf disponible 32 – 102a à 107a (1) 525 à 540
Raimonde Buscail, de Prades – pdf disponible 52 – 165b à 166d (2) 541 à 542
Mengarde Savinhan, de Prades – pdf disponible 46 – 148a à 149b (2) 543 à 548
Raimonde, épouse de Bernard des Pujols, d’Aston – pdf disponible 66 – 200b à 201b (2) 549 à 553
Guillaume Escaunier, d’Ax – pdf disponible 40 – 116c à 119c (2) 554 à 565
Sibille Peyre, d’Arques – pdf disponible 67 – 201c à 206d (2) 566 à 588
Arnaud Teisseyre, de Lordat – pdf disponible 50 – 156d à 162a (2) 589 à 609
Jean Joufre, de Tignac – pdf disponible 43 – 139a à 141c (2) 610 à 619
Raimond Delaire, alias Bour, de Tignac – pdf disponible 44 – 141d à 145c (2) 620 à 632
Guillaume Agasse, lépreux, de Pamiers – pdf disponible 45 – 145c à 148a (2) 633 à 643
Pierre Lafont, de Vaychis – pdf disponible 47 – 149c à 150b (2) 644 à 647
Arnaud Teisseyre, de Celles – pdf disponible 48 – 150b à 152a (2) 648 à 654
Jean Rocas, de la Salvetat – pdf disponible 53 – 166d à 169d (2) 655 à 666
Bernard d’Ourteau, de Rabat – pdf disponible 55 – 171b à 173a (2) 667 à 674
Mengarde Alibert, Guillemette Bouan, de Sabart, Raimond de Laburat et Mengarde Delaire, de Quié et Martine Roux, de Tarascon suivi de la confession de Raimond de Laburat, de Quié – pdf disponible 57 – 181a à 183b (2) – 58 – 183b à 186c (2) 675 à 695
Alazaïs Bourret, de Caussou – pdf disponible 61 – 190c à 191b (2) 696 à 699
Guillemette Bec, de Caussou – pdf disponible 62 – 191c à 192c (2) 700 à 704
Aycret Bourret, de Caussou – pdf disponible 85 – (3) 705 à 712
Pierre Vital, de Foix – pdf disponible 80 – 282d à 284b (3) 713 à 720
Raimond Sicre, l’aîné, d’Ascou – pdf disponible 63 – 192d à 195c (2) 721 à 733
Bernarde Durrieux, d’Ax – pdf disponible 59 – 186d à 189b (2) 734 à 744
Bernard Gombert, d’Ax – pdf disponible 60 – 189c à 190c (2) 744 à 745
  • Dans l’ordre : n° de déposition, foliotage (page et colonne) et tome.

Retour au sommaire du Registre

Le temps de la Bataille de Muret

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Le temps de la Bataille de Muret

Actes du 61e Congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées, en association avec la Société des Études du Comminges et la Société du Patrimoine du Murétain

Muret (31) les 12 et 13 septembre 2013.

Les articles disposant de la mention   pdf disponible peuvent être obtenus, au format pdf, par les chercheurs qui en feront la demande via le formulaire ad hoc. Ceux portant la mention barré ne seront pas proposés.

Table des matières

Introduction

René SOURIAC – pdf disponible

Conférence

Martin ALVIRA CABRER  – Muret 1213 : réflexions sur une bataille per­due – pdf disponible

La Bataille

Michel ROQUEBERT  – Les fondements juridiques de l’intervention du roi Pierre II d’Aragon sur le théâtre de la croisade albigeoise – pdf disponible
Jean-Louis BIGET – Anthropologie de la bataille médiévale : le cas de Muret – pdf disponible

Muret, sa position en Comminges et en pays toulousain : espaces et hommes au début du XIIIe siècle

Christian MONNIER – La physionomie de Muret à l’époque médiévale et son évolution – pdf disponible
Yann HENRY – De l’Antiquité au Moyen Âge : origines et mutations du peuplement dans la plaine de Muret – pdf disponible
Jean-Michel LASSURE – La Garonne à Muret – pdf disponible
Gérard PRADALIÉ – Salles et la porte de Salles – pdf disponible
Henri AMÉGLIO – Le site de la bataille de Muret : découvertes archéologiques, 1843-1984 – pdf disponible
Éric TRANIER & Henri MOLET – À la recherche des traces du champ de bataille de Muret : les opérations archéologiques « Petit-Joffréry » et « Grand-Joffréry » (2011-2013) – pdf disponible

Les royautés et les principautés : enjeux politiques et juridiques

Patrick de LATOUR – Bernard IV, obligé d’Alphonse le Chaste et vassal de Pierre le Catholique (1176-1213) – pdf disponible
Martin de FRAMOND – Bannières, milices urbaines et armoiries dans les vicomtés « aragonaises » de Millau et Gévaudan avant Muret – pdf disponible
Sergi GRAU TORRAS – La législation contre l’hérésie dans la couronne d’Aragon au temps du roi Pierre II d’Aragon – pdf disponible
Josep SERRANO DAURA – L’Assemblée de Paix et de Trêve jusqu’au règne de Pierre Ier de Catalogne et son évolution vers la Cour générale – pdf disponible
Nicolas LEROY – La croisade albigeoise dans ses confins orientaux : les répercussions de Muret sur la Provence rhodanienne et le Languedoc oriental – pdf disponible
Thierry PÉCOUT – La mort de Pierre II et l’émergence d’une principauté en Provence – pdf disponible

Société

Guy-Pierre SOUVERVILLE – Les fondations ecclésiastiques en Comminges, du Nébouzan au Pays de Longes, aux XIIe et XIIIe siècles. Sources et documents – pdf disponible
Pierre VIDAL – Hospitaliers et templiers en Muretain, des premiers établissements (début XIIe s.) aux premières bastides (milieu XIIIe s.) : réseaux de pouvoirs et organisation de l’espace – pdf disponible
René SOURIAC – Bernard IV de Comminges en ses villes maîtresses : les coutumes de Muret (1203), et de Saint-Gaudens ( 1202) – pdf disponible
Claudine PAILHÈS – Née de la croisade, la « Terre du Maréchal » – pdf disponible
Magali BAUDOIN – Les vicomtes de Labarthe et la Barousse au début du XIIIe siècle – pdf disponible
Charles PEYTAVIE – Les seigneurs de Penne d’Albigeois et les événements de la Croisade albigeoise. Les ambitions politiques et stratégiques d’un lignage méridional en temps de crise – pdf disponible

Culture

Michel BANNIARD – Les enjeux langagiers d’une défaite : la mutation d’un paradigme – pdf disponible
Marjolaine RAGUIN – Langues et identités dans la partie anonyme de la Chanson de la Croisade albigeoise – pdf disponible
Robert VINAS – L’image du roi Pierre d’Aragon dans le « Livre des faits » de son fils, le roi Jaume Ier – pdf disponible

Art  et représentations

Daniel CAZES – L’art dans les pays de Toulouse, Comminges et Foix au temps de la bataille de Muret – pdf disponible
Quitterie CAZES – Toulouse et la Catalogne à la fin du XIIe siècle : le « troisième atelier » de la Daurade – pdf disponible
Emmanuel GARLAND – La peinture murale au XIIIe siècle. Contribution à l’étude du décor peint des églises de Montsaunès et de Castillon-en-Couserans – pdf disponible
Hélène LAUG – L’architecture de l’église Saint-Jacques de Muret, du XIIe au XXIe siècle – pdf disponible
Christophe MARQUEZ – De l’iconographie de Simon de Montfort – pdf disponible

Enjeu de mémoire ? Visions, perceptions et interprétations

Bernard MONTAGNES op. – Histoire et légende : saint Dominique à Muret ? – pdf disponible
Pierre-Jean SOURIAC – Les enjeux mémoriels de la croisade albigeoise au temps des guerres de Religion – pdf disponible
Georges PASSERAT – Mary Lafon (1810-1884), traducteur de la Canso de la Crosada – pdf disponible
Rémy PECH – Muret 1913 : une fête félibréenne pimentée de politique – pdf disponible
René SOULA – Les célébrations de la bataille de Muret au XXe siècle : conflits de l’histoire et de la
mémoire – pdf disponible
Jean-Pierre AMALRIC – La bataille de Muret vue d’Espagne : entre Histoire et Mémoire historique – pdf disponible
André DUPUY – Résonances contemporaines d’une défaite : témoignage d’un occitaniste – pdf disponible

CONCLUSIONS

Martin AURELL – pdf disponible

Études sur le Rouergue

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Actes des XLVIIe Congrès d’études de la fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon et XXIXe Congrès d’études de la fédération des sociétés académiques et savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne. Rodez (12) les 7, 8 et 9 juin 1974.

Quand nous disposons de ces revues ou de certains articles jugés utiles à la recherche, nous le proposons dans le cadre de notre protocole de prêt. Si le fichier peut être téléchargé par les chercheurs ayant rempli le formulaire nous mettons la mention pdf disponible.

N.B. : Les articles barrés sont indiqués à titre d’information, mais ne seront pas numérisés, car sans rapport avec notre thématique.

Sommaire

H. Vidal et Ph. Wolff – Avant-propos
Jacques Valette – Alexis Monteils

Histoire générale

Henri Guiter – Limites linguistiques du Rouergue septentrional
André Soutou – Approche des problèmes des Ruthènes provinciaux
Madame Roman – Les relations de Nîmes et des Ruthènes d’après Pline l’Ancien
André Soutou – Document de 1211 sur Combret
Jacques Fabre de Morlhon – Les Rouergats fidèles à Raymond VII. Leur sort après sa mort. – pdf disponible
Yves Dossat – Un clerc d’Alphonse de Poitiers en Rouergue : Guillaume Ros. – pdf disponible
Hélène de Tarde – Évêque et Sénéchal en Rouergue : une guerre d’usure (1285-1314)
Henri Martin – L’évacuation des forteresses « anglaises » du Rouergue et des pays voisins
Dr Pierre Chabert – Jacques Borelly (1623-1689)

Histoire économique et sociale

Jean-Marie Carbasse – La répression de l’adultère dans les coutumes du Rouergue
Louis d’Alauzier – Sorcellerie à Millau au XVe siècle
A. M. Landes – L’exécution testamentaire en Rouergue au XIIIe siècle
Michel lacave – Les moulins dans les coutumes du Rouergue
B. de Gaulejac – Évolution des prix, des salaires et du niveau de vie dans le Rouergue entre 1350 et 1789
Camille Hugues – Jean Singla (1703-1767), de Millau, chevalier d’honneur du Bureau des Finances de Bourges
Roger Béteille – L’originalité de l’émigration rouergate : filières, migrations et comportement socio-professionnel

Histoire religieuse

Jean Duvernoy – Albigeois et Vaudois en Rouergue. – pdf disponible
Jean Delmas – Le premier livre en langue d’oc édité en Rouergue : une traduction de l’Opus tripartitum de J. Gerson (1556)
Franck Delteil – La noblesse protestante du Rouergue au XVIe siècle
Charles Delormeau – Les églises protestantes du Rouergue aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles
Chan. Pierre Gayne – L’étrange destin d’un prêtre ruthénois Jean-Philippe Calmels (1766-1823)
Gérard Cholvy – Le catholicisme en Rouergue aux XIXe et XXe siècles : première approche
Jean-marie Périé – Le clergé aveyronnais sous la IIIe République

Archéologie et histoire de l’art

Gaston Combarnous – Sur une voie romaine de Rodez à Nîmes : du pont du Tarn à Millau au pont du diable sur l’Hérault
Michel Labrousse – À propos des bronzes ruthènes de Tatinos
J. C. Richard et R. Guiraud – Un lot de soixante-deux bronzes du Haut Empire découvert à Cornus (Aveyron)
Jean-Claude Fau – Le bassin roman de serpantine du cloître de Conques (Aveyron)
Jacques Bousquet – Sur quelques Christ romans du Rouergue et le problème des « Christs auvergnats »

H. Enjalbert – La nouvelle route royale de Villefranche à Millau au XVIIIe siècle (conférence donnée le 8 juin 1974)

Petite histoire des cathares – A. Brenon

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Petite histoire des cathares
Anne Brenon

Quatrième de couverture

Hérésie ou dissidence? Les Xlle et Xllle siècles virent se développer, spécialement en Italie et en Pays d’Oc, de véritables Églises chrétiennes sans lien avec la papauté romaine, des Églises aux institutions propres, avec leur clergé, séculier et régulier, leurs rites et liturgies du salut de l’âme, leur lecture savante des Écritures, leur littérature religieuse et leurs idéaux apostoliques.
L’histoire de ces religieux médiévaux non conformes, que l’Église romaine condamna comme hérétiques sous le nom de « cathares », est de fait assez méconnue, malgré la vaste historiographie qui la couvre et l’ampleur des sources qui la documentent. Le présent petit livre propose, de manière claire et synthétique, une vue générale et renouvelée de la question cathare, insistant sur les aspects religieux du phénomène et cherchant à répondre, sources à l’appui, aux principaux questionnements que se pose la recherche actuelle,
Anne Brenon a consacré toutes ses recherches au catharisme et aux hérésies médiévales. Elle est chartiste et conservatrice du Patrimoine (Archives de France), diplômée en Sciences religieuses de l’EHE. Ancienne responsable du Centre d’Études cathares de Carcassonne, elle participe depuis 2010 au CIRCAED – Collectif International de Recherche sur le Catharisme Et les Dissidences (www. circaed-heresis.com). Elle a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels: Les Cathares, pauvres du Christ ou apôtres de Satan? Gallimard, Découvertes, 1997; Les femmes cathares, Perrin, Tempus, 2004; Les Cathares, Albin Michel, coll. Spiritualité vivante, 2008; Le dernier des Cathares. Pèire Autier, Perrin, Tempus, 2015.

Mon commentaire

Cet ouvrage a le mérite de traiter sérieusement et clairement un sujet qui intéresse, non seulement les Français, mais bien des gens à travers le monde entier, comme j’en croise régulièrement à la cité médiévale de Carcassonne.
Malheureusement, il n’ont souvent accès qu’à des approches anecdotiques et partielles, voire partiales.
Ce petit livre — réellement de poche — propose une vue générale de la question cathare et n’omet pas les aspects religieux du phénomène. À la question : Hérésie ou dissidence ? il répond dissidence, en se basant sur des analyse d’historiens et d’autres spécialistes qui voyant dans le mot hérésie un vocable employé par l’Église catholique conquérante, lui préfère celui de dissidence, sans se rendre compte qu’il s’agit là aussi d’une lecture judéo-chrétienne du monde. En effet, la dissidence est forcément définie par rapport à une référence dont elle se serait détachée. Non savons que ce n’est pas le cas du catharisme qui existe depuis le premier siècle et qui s’est organisé et étendu à partir du schisme suivant le concile de Jérusalem en 39.
Mais ce sont là des débats d’experts auxquels ne s’adresse pas ce livre.
Aussi, si vous cherchez à vous renseigner correctement sur le catharisme médiéval sans avoir peur de ne pas pouvoir atteindre le bout d’un livre, cet ouvrage est fait pour vous.
En outre, vous y trouverez de petits textes insérés dans la narration, comme des notes de lecture, qui présentent des textes d’époque, traduits par Anne Brenon et qui vous en diront bien plus sur le sujet… au risque de vous rendre accros à l’étude du catharisme.

Un ouvrage qui, par ses indications en fin de chapitre et par ses photographies inédites, dues à un photographe spécialisé dans l’histoire cathare, Jean-Louis Gasc, propose aux lecteurs de visiter les principaux sites du Catharisme.

Informations techniques

Auteur : Anne Brenon
9782350685625
Prix : 10,00 €
Éditions Cairn (mai 2018) – Morlaàs (64)
site de l’éditeur.

Cathares – le jeu de plateau

0-Débuts en catharisme | 5-Culture | Accès libre

Cathares – le jeu de plateau

cathare - jeu de plateau
« Hérétique au bûcher », gravure médiévale

Comme son nom l’indique, un jeu de plateau fait référence au support sur lequel se déroule le jeu, le plateau de jeu. C’est donc un jeu que l’on pratique de façon statique, assis autour d’une table, à plusieurs, voire avec plusieurs classes d’âge.
En général, les joueurs matérialisent leur action et leur position avec des pions et le déroulement du jeu fait, le plus souvent, usage d’un ou plusieurs dés.
Si le catharisme a fait l’objet d’un nombre considérable de déclinaisons dans des livres, des bandes dessinées, des vidéos, etc. il n’a que très rarement été décliné sous forme de jeu. Le jeu Carcassonne le fait de façon un peu elliptique car c’est jeu basé sur des tuiles que l’on installe au fur et à mesure et qui traite plus du Moyen Âge que du catharisme proprement dit.Read more

Philippe Martel

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Philippe Martel

Biographie* :

Né en 1951 à Paris XVe (origines familiales Alpes du sud).

Etudes d’histoire (Paris I)
Maîtrise (sur la société occitane au XIIe siècle)
Agrégé d’histoire (1974).
Participation à l’HIstoire d’Occitanie (dir. Lafont Armengaud, Hachette, 1979), pour les chapitres Moyen Age.

Thèse de IIIe cycle EHESS 1980 (sur l’historiographie de la croisade albigeoise XIXe-XXe siècle). Publiée en 2001.
Chercheur CNRS (1983-2009)
Thèse d’État, Les félibres et leur temps, 1993 Paris I. Publiée en 2010.
Professeur des Universités, Université Paul Valéry, Montpellier 3, département d’occitan.
Emérite depuis septembre 2015.

(source C.V. personnel et Wikipedia corrigées par l’auteur)

Domaines de recherche :

Histoire de l’espace occitan, essentiellement à la période contemporaine, avec quelques travaux sur la période médiévale. Plus précisément : histoire socio-linguistique de l’espace occitan, du Moyen Âge à nos jours en passant par l’Ordonnance de Villers- Cotterêts et la période révolutionnaire. Histoire de l’historiographie de l’espace occitan. L’Éthnotype de l’Homme du Sud. Histoire de la revendication occitane, culturelle et politique. École française et langues régionales. Approche comparative des revendications « régionalistes » ou « nationalitaires » en France et en Europe.

Bibliographie :

Livres en lien avec le catharisme :

Les Cathares et l’histoire. Le drame cathare devant ses historiens (1820-1992), Toulouse, Privat, 2002, 203 pp.

Publications en lien avec le catharisme :

  1.  Histoire d’Occitanie, dir. André Armengaud, Robert Lafont, Paris, Hachette, 1979. pp.141-255 et 291-388 (chapitres concernant l’époque médiévale).
  2. Les Cathares en Occitanie, dir. Robert Lafont et Rémy Pech, Paris, Fayard, 1982, pp.405 477. (“les cathares et leurs historiens”)
  3. « Les historiens du début du XIXe siècle et le Moyen Age occitan : Midi éclairé, Midi martyr ou Midi pittoresque », Romantisme n° 35 (Paris), 1982, pp. 49-71.
  4. « Les Occitans face à leur histoire : Mary-Lafon, le Grand ancêtre », Amiras/Repères, n°1,(Aix enProvence) 1982, pp. 5-15.
  5. « Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie, ou le souvenir de la  Croisade albigeoise chez les félibres au siècle dernier », Hérésis, Carcassonne, n° 4, juin 1985, pp 63-68.
  6. « Qui n’a pas son albigeois? Le souvenir de la Croisade et ses utilisations politiques » in Catharisme, l’édifice imaginaire, Actes du Colloque de Rennes les Bains, 1994, Carcassonne, Centre National d’Etudes Cathares, 1998, pp 309-344.
  7. « Histoires d’Occitanie », in Histoire Régionale/Landesgeschichte en France et en Allemagne 1950-2000, Revue d’Alsace n°133, 2007 (Strasbourg), pp. 217-243.
  8. « L’encombrant massacre de juillet 1209 vu  par la postérité », in En Languedoc au XIIIe siècle : le temps du sac de Béziers , dir. Monique Bourin, Perpignan, Presses Universitaires, 2010, pp. 27-45.
  9. « Les comtes de Toulouse » , in Mémoires plurielles de la Haute-Garonne, dir. Christian Amalvi et Rémy Pech, Toulouse, Privat, 2011. pp. 64-68, 70-75, et 226-229.
  10. « Mémoire et histoire de la Croisade », ibidem pp. 70-75.
  11. « Les historiens méridionaux  et la Croisade », in Cahiers de Fanjeaux n° 49, Toulouse, Privat, 2014,  dir. M. Fournié, D. Odon Hurel, D Le Blevec, pp. 395-417.

Articles dans des revues :

  1. « A la naissença d’una mitologia : la societat occitana au sègle XII », Obradors n° 3 (Montpellier), 1973.
  2. « Les historiens et la Croisade des Albigeois, ou le cadavre dans le placard », Lenga e Païs d’oc, Montpellier, CRDP, n° 5, 1984, pp 17-24
  3. « La civilisation occitane », in Pyrénées Histoire, Cathares, été 2008. 

Autre ouvrages :

  • Félibres et Félibrige, 1876-1947: Radioscopie d’une organisation. Saint-Denis, Paris VIII, Cahiers de recherches du département des langues et cultures opprimées et minorisées, 1984
  • La charte de Barcelonnette, Barcelonnette, Sabença de la Valèia, 1987
  • L’Écrit d’oc dans la Vallée de Barcelonnette, Barcelonnette, Sabença de la Valèia, 1988
  • La Montagne et l’idiome natal des années 1780 à 1830, (avec René Merle), Toulon, Société d’études historiques du texte dialectal, 1989
  • Jacques Bres et Philippe Martel (Cahiers de praxématique), Les noms de Montpellier, Montpellier, Robert Lafont, coll. « Le fil du discours »,
  • (Avec Pierre Boutan et Georges Roques), Enseigner la Région, Paris, l’Harmattan, 2001
  • L’école française et l’occitan ; le sourd et le bègue, Montpellier, PULM, 2007
  • Les Félibres et leur temps. Renaissance d’oc et opinion 1850-1914. Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2010
  • (Avec Philippe Gardy) Mémoires de pauvres. Autobiographies en vers au XIXe siècle, s.l., GARAE/Hésiode, 2010

Autres publications :

  1. Histoire de Nîmes, dir. Raymond Huard, Aix en Provence, Edisud, 1982, (“L”époque médiévale”).
  2. « Histoire dominante contre histoire dominée: le cas occitan », Actes du colloque Langues opprimées et identité nationale, Saint-Denis, Paris VIII, 1984, + « Conclusions générales ».
  3. « Parler au Peuple : Sisteron 1789 » in Actes du Colloque « La question Linguistique au Sud au moment de la Révolution Française », Montpellier, Lengas, 1985.
  4. « Les langues de France au futur » Actes du Colloque « Le Citoyen de demain et les langues », APLV/ Les Langues Modernes, 1985, pp 62-69.
  5. « Sous l’utopie, l’Arcadie: à propos de Nouvè Grané », Actes du Colloque Victor Gélu. Marseille au XIX° siècle, Aix, Université de Provence, 1986, pp 3O7-321.
  6. « Les Langues de France aujourd’hui », in Universalia 1986, pp 98-100.
  7. « 25 ans de luttes identitaires », in France, Pays Multilingue, Dir G. Vermès, J. Boutet, Paris, Harmattan, T. 1, 1987, pp 125-142.
  8. « Dévoluy ou les infortunes de l’Action », Actes du Congrès de l’Association Internationale d’Etudes occitanes, Londres, AIEO, 1987, pp 341-358.
  9. « Dans la banlieue de Sépharad : les Juifs dans l’espace occitan au Moyen-Age », in Juifs et Source Juive en Occitanie, Energues, Vent Terral, 1988.
  10. « Le mas de l’oncle Frédéri: l’attitude de la critique face à Mirèio en 1859 » Créer dans une langue minorée, Université Paris VIII, 1989 pp 35-60.
  11. « Les textes occitans de la période révolutionnaire : un peu de géographie », in Le texte occitan de la période révolutionnaire, 1788-1800, avec Henri Boyer, Georges Fournier, Philippe Gardy, René Merle, François Pic, Montpellier, SFAIEO, 1989, pp 219-245.
  12. « La Revendication occitane entre les deux guerres : aspects politiques », Actes du Colloque « Du Provincialisme au Régionalisme, XVIII°-XX° siècle », Montbrison, 1989, pp 337-356.
  13. « Occitans en deçà et en delà des Alpes », Langues et peuples, Actes du Colloque International de Gressonney Saint-Jean, Aoste, Assessorat de l’Instruction publique, 1989, pp 96-121.
  14. « Poésie révolutionnaire en occitan », Actes du colloque « Vingt ans de littérature d’expression occitane », Montpellier, Section Française de l’Association internationale d’études Occitanes, 1990, pp 64-73.
  15. « Quand le Gascon fait la Révolution: images du Méridional », Actes du Colloque « la révolution vécue par la Province », Béziers, CIDO, 1990, pp 197.
  16. « Perbosc et les Fédéralistes de 1892 », Actes du Colloque Antonin Perbosc, Béziers, CIDO, 1990, pp 121-141.
  17. « Félibres rouges ou Rouges félibres? » Per Robèrt Lafont, Mélanges offerts à Robert Lafont, Montpellier/Nîmes, CEO et Ville de Nîmes, 1990, pp 209-222.
  18. « Républiquen, rouyalisto, sans-culotto et istoucrato, ou texte occitan et texte politique », in Dictionnaire des usages socio-politiques, (1770-1815), T. V, Langues, occitan, Usages, Paris, Klincksieck (coll. Saint Cloud) 1991, pp.39-64.
  19. « Le seuil de tolérance: les hommes politiques et l’occitan sous la Troisième République », Actes du Colloque « les Français et leurs langues », Aix, Université de Provence, 1991, pp 259-275.
  20. « L’écrit d’oc administratif dans la région alpine », Actes de l’université d’été 1990, Nîmes, MARPOC, 1991, pp 107-120.
  21. « Autour de la Loi Deixonne », Ibidem, pp 41-57.
  22. « L’héritage révolutionnaire : de Coquebert de Montbret à Deixonne » Les Minorités en Europe, Actes du Colloque de Strasbourg, Paris, Kimè, 1992, pp. 113- 127.
  23. « Occitans i Catalans : els avatars d’una germanor » Actes del Col.loqui internacional sobre la Renaixença, Barcelona, Estudis universitaris catalans, 1992, pp 377-390.
  24. “Regionale Identität und nationale Kultur in Frankreich im 19 und 20 jahrhundert”, Region, Nation , Europa, EuropaKolloquium, Heidelberg / Regensburg, Physica Verlag, 1992, pp 95-119.
  25. « Les Historiens et le texte occitan », Actes du III° Congrès de l’Association Internationale d’Etudes occitanes, Montpellier, CEO/SFAIEO, 1992, T 1, pp 7-13.
  26. « Frédéric Mistral », in Les Prix Nobel de Littérature, Dir. Régis Boyer, Paris, Alhambra, 1992, pp 77-87.
  27. « Jacobins et Girondins dans le discours occitaniste du XIX° siècle », Actes du Colloque de Nanterre (Paris X) « le XIX° siècle et la Révolution française », Paris, Créaphis, 1992, pp 241-26.
  28. « El Movimiento occitano y Francia », Ideologia y nacionalismo, Colloquio del Instituto de estudios sobre nacionalismos comparados, Vitoria, 1992, pp 38-42.
  29. « Ces montagnes qui sont si hautes. A propos de la renaissance d’oc dans la région vivaro-alpine (XIX°-XX° siècles) » Atti del secondo Congresso Internazionale della “Association Internationale d’Etudes Occitanes, Torino, Dipartimento di Scienze letterarie e Filologiche, 1993, T. 1, pp 497-517.
  30. « Les Chartes en occitan du XII° siècle : une anomalie? » Actes du Colloque « Langues, dialectes, et écriture », Paris, institut d’Etudes Occitanes et Institut de Politique Internationale et Européenne, Paris X-Nanterre, 1993, pp 17-29.
  31. « Historique de la restauration de la graphie occitane », in Table ronde sur la graphie de l’occitan, ibidem pp 255-258.
  32. « Le Félibrige », in Les Lieux de Mémoire, T III, Les France, Vol 2, Traditions, Dir. Pierre Nora, Paris, Gallimard, 1993, pp 566-611. Rééd. 1997, Gallimard Quarto, T 3, pp 3515-3552.
  33. « Histoire d’Occitanie/ Histoire d’occitanistes », Westeuropäische Regionen und ihre Identität, Mannheimer historische Forschungen, Palatium Verlag, Mannheim 1994, pp 298-313.
  34. « Le retour de la Mariana. Ecrits politiques en occitan pendant la Seconde République (1848-1852)», Actes du IV° Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Vitoria, 1995, T. 2, pp 543-562.
  35. « Vox clamans in deserto : L’Indigène, éditeur de textes occitans médiévaux à Toulouse sous le Second Empire », Les Troubadours et l’Etat toulousain avant la 
  36. Croisade, Actes du Colloque de Toulouse, décembre 1988, CELO/ William Blake, 1995, pp 155-176.
  37. « Les langues “de France” et la France. » Les régions et l’Europe des langues, 8è colloque de la FLAREP (Fédération pour les langues régionales dans l’enseignement public) Montpellier, 1995, pp 59-75.
  38. Intervention dans une table ronde « La France une et indivisible ou la France plurielle? » in Histoire de France, mythes et réalités, Toulouse, Erès, 1995, pp 97-101. 40- « Les langues régionales en proie au patrimoine », in Patrimoine, Sociétés, cultures de la Méditerranée, Journées scientifiques du Pôle universitaire Européen de Montpellier et du Languedoc Roussillon, dir. Marie-Claude Maurel, sl, 1995, pp 41-61.
  39. « L’accueil du Pouèmo dou Rose », Actes du Colloque Frédéric Mistral et lou Pouèmo dou Rose, Centre d’Etudes de la Littérature d’oc/ William Blake ed., sl, 1997, pp 159-174.
  40. « La “poésie populaire” d’oc à l’époque romantique: une découverte? » Actes du Colloque « L’Occitanie Romantique », Centre d’Etudes de la Littérature d’oc/William Blake ed, Sl 1997, pp 265-284.
  41. Préface à Lou tèms de mèire, contes et poèmes de Raoul Abbès, Barcelonnette, 1997, pp 6-11.
  42. (Avec Philippe Gardy) Préface à Charradissas occitanas sus Radio-Montpelhièr, 1927-1956. Montpellier, 1998, pp. 5-16.
  43. « Vivo la Republico : l’occitan dans la propagande républicaine à la fin du XIXe siècle » in La France démocratique. Mélanges offerts à Maurice Agulhon, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998, pp 351-358.
  44. « Montpellier-Paris : les débuts félibréens de Jean Charles Brun », En mémoire de Jean Charles-Brun, Actes du colloque de Sceaux, Paris, Amis de la Langue d’oc, 1998, pp 22-31.
  45. « Mistral 1930, ou le rendez-vous manqué. » Toulouse à la croisée des chemins, Actes du Ve Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Pau, AIEO, 1998, T. 2; pp. 761-775.
  46. « L’abbé Moutier, l’escolo doufinalo, le Félibrige et la Drôme », in Louis Moutier, félibre drômois, poète du Rhône, sl, IEO, 1999, pp. 47-69.
  47. « Les Faidits » Actes du Colloque de Thégra « Uc de Saint-Circ et son temps », Saint Céré 1999, pp. 55-71.
  48. « Un propagandiste royaliste en langue d’Oc à Avignon sous la seconde République: Joseph Roumanille » in De la Révolution au Coup d’Etat (1848-1851) : les répercussions des évènements parisiens entre Alpes et Pyrénées, Montpellier, Université Pau Valéry, 1999, pp.177-197.
  49. « L’occitan aujourd’hui » in Les langues en danger, Mémoires de la Société de Linguistique de Paris, T. VIII, Leuven, Peeters, 2000, pp.183-194.
  50. « Bigot et le Félibrige », in 1997, annada Bigot, Nîmes, Marpoc, G. Péladan ed., 2000, pp. 89-98.
  51. « Albert Dauzat et la revendication occitane: une certaine distance » Actes du colloque Albert Dauzat et le patrimoine linguistique auvergnat, s.l.n.d. [2001] Ed. Parc naturel régional Livradois-Forez, pp. 47-72.
  52. « Un félibre nationaliste : Christian de Villeneuve-Esclapon (1852-1931) », Actes du VIe Congrès International de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Wien, Praesens, 2001, pp.797-809.
  53. « L’Etat français face à ses autres langues » in Identités et droits des minorités culturelles et linguistiques, dir. Danielle Vazeilles, Montpellier, Université Paul Valéry, 2001, pp. 31-38.
  54. « La Vaunage et sa langue à l’époque contemporaine ; à propos d’un inédit de Maurice Aliger », in La Vaunage au XX° siècle, Actes du Colloque, coord. Jean Marc Roger, T. III, s.l. Association Maurice Aliger, 2001, pp. 575-593.
  55. « Le petit monde de l’édition en langue d’oc au temps des Félibres (seconde moitié du XIXe siècle) » in Littératures dialectales de la France, ed. F. Vielliard, Bibliothèque de l’Ecole des Chartes T. 159, 2001, pp.153-170.1
  56. Dix siècles d’usages et d’images de l’occitan, dir H. Boyer, Ph. Gardy, Paris, l’Harmattan, 2001. Trois contributions:« l’occitan, le latin et le français du Moyen Age au XVIe siècle », pp. 65-117. – in chapitre 5 (XXe siècle) : 5.5 : « la France et l’occitan à l’époque contemporaine : histoire d’une étrange politique linguistique », pp 367-384. 5.6 : « L’occitan en Italie », pp. 397-404.
  57. « La réception de Jasmin », Jasmin, Actes du colloque d’Agen (octobre 1998) CELO / William Blake, 2002, pp. 249-263.
  58. « Massiliague de Marseille, de Paul d’Ivoi, ou : un Marseillais peut en cacher un autre », Actes du colloque Les écrivains marseillais, éd. Nicole Nivelle, Marseille, Mesclum, 2002, pp.286-297.
  59. « Occitan, français et construction de l’Etat en France », in La politique de Babel, Colloque du CERI, dir. Denis Lacorne, Tony Judt, Paris, Karthala, 2002, pp. 87-116. 64- « La langue (les langues) d’Esmieu », in La vie pénible et laborieuse du colporteur Esmieu, Gap, Alpes de Lumière, 2002, pp. 186-199.
  60. Chapitre « L’époque médiévale », in Le Gard, de la Préhistoire à nos jours, dir. R. Huard, Saint-Jean d’Angély, Bordessoules, 2003, pp. 105-137.
  61. « Els jocs florals, el Felibritge i la Renaixença », in Catars i Trobadors, Occitània i Catalunya : Renaixença i futur, Barcelona, Generalitat de Catalunya, 2003, pp. 195- 201.
  62. «Lo Felibritge», in O occitano, lingua europea, Santiago, dir. M. C. Alen- Garabato, Universidade de Santiago de Compostela, 2003, pp. 49-62.
  63. « L’occitan fòra França : los Occitans d’Italia », ibidem pp. 115-122.
  64. « Fondation du “félibrige” pour la promotion de la langue et de la culture d’oc », in Célébrations nationales, Paris, Ministère de la Culture, 2003, pp. 164-166.
  65. « Une touriste britannique face à l’occitan au milieu du XIXe siècle : Louise Stuart Costello » in Sempre los camps auràn segadas resurgantas, Mélanges offerts à Xavier Ravier, Toulouse, CNRS (Université Le Mirail, 2003, pp. 617-628.
  66. «Minority languages of metropolitan France : a long road», Acts of VIII international conference on minority languages, Santiago de Compostela, Xunta de Galicia, 2003, pp. 303-308.
  67. préface à Fabrice Bernissan Maison-soca pirenenca dens la plana de Bigòrra en 2002., s.l.. Nosaus de Bigòrra, 2003, pp. 8-17.
  68. « Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Les Félibres au XIXe siècle », in L’homme du Midi. Sociabilités méridionales, Actes du Congrès des Sociétés savantes (Toulouse, 2002), dir. Christian Desplat, Paris, CTHS, 2003, pp.53-65. (sous forme de CDRom)
  69. « Histoire externe de l’occitan » in Romanische Sprachgeschichte/Histoire linguistique de la Romania, Berlin-New York, Walter de Gruyter, 2003, dir. G. Ernst, M-D. Glessgen, Chr. Schmitt, W. Schweickhard, T. 1, pp. 829-839.
  70. « Les langues des Vaunageols au XVIIIe siècle », in La Vaunage au XVIIIe siècle, dir. Jean-Marc Roger, s.l., Association Maurice Aliger, 2003, pp 413-430.
  71. « Littératures en contact en pays d’oc », in Scène, évolution, sort de la langue et de la littérature d’oc, Actes du VIIe Congrès de l’AIEO, Roma, Viella, 2003, T. 2, pp. 1359- 1384.
  72. « De l’occitan dans la presse, de la presse en occitan », in Presse et Plumes; dir. Marie-Eve Therenty et Alain Vaillant, Paris, Nouveau Monde, 2004, pp. 143-153.
  73. “Langue d’oc, French and the Construction of a State in France” Ch. 2 de Language, Nation and State, éd. Tony Judt et Denis Lacorne, New York, Palgrave- Macmillan, 2004, pp. 63-77.
  74. « Dos sègles d’istòria de l’espaci occitan », in Col.loqui catalano-occità d’Història contemporània; Barcelona, Eurocongrès 200, 2004, pp.17-24.
  75. « Una autra istòria / un autre biais de contar l’istòria ? » ibidem pp. 83-92.
  76. Préface à Jean-Claude Rixte, Anthologie de l’écrit drômois de langue d’oc, Vol II, XIX-XXe siècles, s.l., éd. IEO-Daufinat-Provença tèrra d’òc, 2004, pp. 1-4.
  77. « Collectors e Felibres », in Contes e cants, les recueils de littérature orale en pays d’oc, XIXe et XXe siècles, éd. C. Torreilles, M.J. Verny, Montpellier, Université Paul- Valéry, 2004, pp. 102-115.
  78. « L’Occitanie, la France, et l’Europe », in Périgord, Occitan et langues de France, Actes du colloque de Périgueux ([2001], Guy Mandon dir., Périgueux, Copédit, 2005, pp.131-141.
  79. « Graphier l’occitan alpin d’Italie : mission impossible ? » in Entgrenzungen. Für eine soziologie der Kommunikation [Mélanges offerts au Pr. Georg Kremnitz], Wien, Praesens, 2005, pp. 407-422.
  80. Préface à Jean-Marie Sarpoulet, Les débuts des Reclams de Biarn e Gascougne, revue occitane en Gascogne (1897-1920), Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2005, pp. 9-15.
  81. « Robert Lafont militant : ses premiers textes programmatiques » in Robert Lafont, le roman de la langue, Actes du colloque de Nîmes et Arles (12-14 mai 2000), s.l. CELO/William Blake, pp. 27-42.
  82. Préface à Jean-Luc Domenge, Contes du Diable et de l’Ogre en Provence; Grasse, TAC-Motifs, 2005, pp. 7-11.
  83. « Le Professeur Saint-René Taillandier et la “nationalité provençale” des félibres » in L’éveil des nationalités et les revendications linguistiques en Europe (1830-1930), dir. Carmen Alen-Garabato, Paris, l’Harmattan, 2006, pp. 221-241.
  84. « Compter les occitanophones… Histoire d’enquêtes », in El discurs sociolinguistic actual català i occità, dir. B. Czernilofsky; P. Cichon…, Wien, Praesens, 2007, pp. 201- 218.
  85. « Béziers capitale félibréenne ? », in Béziers ville occitane ?, Actes du colloque du 18 novembre 2006, dir. Carmen Alen-Garabato, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, 2007, pp. 117-139.
  86. « L’école de la République et les langues régionales : ce que nous savons, ce que nous croyons savoir, ce que nous voulons savoir », in L’école française et les langues régionales, coll., dir. Hervé Lieutard et Marie-Jeanne Verny, Montpellier, PULM, 2007, pp. 17-40.
  87. « Qui parle occitan ? A propos d’une enquête », in Langues et cité, bulletin de l’observatoire des pratiques linguistiques (Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France), n° 10, décembre 2007, p. 3.
  88. « L’occitan dans le système scolaire public » (avec MJ. Verny) ibidem p. 10.
  89. « L’écrit d’oc à Marseille au temps de Gelu », in Victor Gelu et le Marseille de son temps, Marseille, Nouvello de Prouvènço, 2008, pp.121-138.
  90. « De la difficulté d’être régionaliste en France », in Contre l’Etat totalitaire, aux sources de la pensée chanousienne, Aosta, Fondation Emile Chanoux, 2008, pp. 124- 147.
  91. « Les félibres et 1907 : un rendez-vous manqué ? » in La révolte du Midi viticole cent ans après, 1907-2007, dir. Jean Sagnes, Perpignan, Presses Universitaires, 2008, pp.143-166.
  92. « The Troubadours and the French State », in Editing the Nation’s Memory : Textual scholarship and Nation-building in 19th century Europe, dir. Dirk Van Hulle et Joep Leersen, Amsterdam / NewYork, Rodopi, 2008, pp. 185-219.
  93. « La tapisserie volante : autour de la « questione ladina », in La Romanistique dans tous ses états, dir. C. Alen-Garabato, T. Arnavielle, C. Camps, Paris, Harmattan, 2009, pp. 209-239.
  94. « Le notaire savant et le savant notoire : François Arnaud et Paul Meyer » in La voix occitane, Actes du VIIIe Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Bordeaux, Presses Universitaires, 2009, T. 2, pp. 867-881.
  95. « Les félibres, leur langue et l’école : à propos d’un débat de 1911 », in Liber amicorum, mélanges Jacques Fusina, dir. F-X. Gherardi, sl. CNRS/ Université Pasquale Paoli, 2009, pp. 211-227.
  96. « Sur l’autre rive : les « Poueto Prouvençau de vuei », in Max Rouquette et le renouveau de la poésie occitane, dir. Philippe Gardy, Marie-Jeanne Verny, Montpellier, PULM, 2010, pp. 293-309.
  97. « Du danger d’être Méridional en temps de débâcle : l’affaire du 15e Corps » in Mémoire et trauma de la Grande Guerre, dir. Gwendal Denis, Rennes, Tir, 2010, pp. 115-133.
  98. « Ceux qui font parler la montagne : “Autobiographies” alpines ? » in Jean- François Courouau, dir. L’autobiographie et les langues de France, s.l. Garae / Hésiode, 2010, pp. 51-71.
  99. « Gabriel Azaïs et les félibres », in Hommage de la Société Archéologique de Béziers à ses fondateurs, Jacques Azaïs et Gabriel Azaïs, Béziers, Cahiers de la Société Archéologique de Béziers, 2011, pp. 67-75.
  100. « De Coquebert de Montbret à Joanne : à la découverte du Midi ? » in Savoirs romantiques, une naissance de l’ethnologie», dir. D. Fabre, J.M. Privat, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2011, pp. 165-192.
  101. « Occitanie, terre de résistance ? », in Anita Gonzalez Raymond, dir., Résister, Montpellier, PULM, 2011, pp. 141-163.
  102. « Mistral sera-t-il académicien ? Un débat bien parisien » in L’Occitanie invitée de l’Euroregio, actes du IXe Congrès International de l’AEIO (Aix la Chapelle 2008) dir. Angelica Rieger, Aachen, RWTH, 2011, pp. 985-994.
  103. « Au pays des Manja-Capelans : Anticléricalisme(s) en occitan », in L’anticléricalisme de la fin du XVe siècle au début du XXe siècle. Discours, images et militances, dir. Hélène Berlan, Pierre-Yves Kirschleger, Joël Fouilleron et Henri Michel, Paris, Michel Houdiart, 2011.
  104. « Quand les passeurs prennent la parole », in Ethnologues et passeurs de mémoire, dir. Gaetano Ciarcia, Paris, Karthala / Montpellier MSH-M, 2011.
  105. « Les comtes de Toulouse », « Mémoire et histoire de la Croisade », et « L’occitan en Haute-Garonne : une mémoire, une parole » in Mémoires plurielles de la Haute- Garonne, dir. Christian Amalvi et Rémy Pech, Toulouse, Privat, 2011.
  106. « Regards étrangers sur le Midi des Félibres », in Le Midi, les Midis dans la IIIe République, dir. Christian Amalvi, Alexandre Lafon, Céline Piot, s.l., éditions d’Albret, 2012.
  107. « Barère et la question de la langue » in Bertrand Barère, 1755-1841, de Tarbes à Paris, et retour, dir. Maïté Bouyssy, José Cubero, Robert Vié, s.l.. Association Guillaume Mauran, 2012.
  108. « A côté de la Jeanne d’Arc officielle, existe-t-il une Joana d’Arc occitane ? », in Jeanne d’arc entre la terre et le ciel du Midi, dir. Christian Amalvi, Julie Deramond, Paris, Michel Houdiart, 2012.
  109. « Les manifestes occitans » in Robert Lafont, la haute conscience d’une histoire, dir. Claire Torreilles, Canet, Trabucaire, 2013.
  • Document partiellement réalisé en collaboration avec l’auteur.

5e dimanche de carême

Année liturgique

Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
0