Écrits chrétiens et gnostiques

1 035 vue(s)

Les écrits chrétiens et gnostiques

Les textes chrétiens recouvrent de nombreuses réalités :

Les textes apocryphes désignent des textes qui n’ont pas été acceptés dans le canons des textes judéo-chrétiens, que l’on dit donc canoniques. Certains ont toujours existé, voire sont diffusés dans certaines Églises, et d’autres ont disparu, soit par le fait du temps, soit par volonté de les soustraire à une éventuelle répression.
Généralement ces textes sont tardifs et reflètent la volonté de soutenir des thèses différentes de celle validée par l’Église de Rome. Cependant, certains émanent de courants chrétiens issus de la voie pagano-chrétienne ou de groupes dits gnostiques, soit parce qu’ils se sont vus ostracisés, soit parce que leurs choix doctrinaux les ont fait sortir du cadre chrétien.

Les écrits gnostiques ont été mis à l’index par les judéo-chrétiens, mais la plupart sont bien d’obédience chrétienne. Leur découverte dans les manuscrits de Nag Hammadi les a remis sur le devant de la scène.

Les premiers textes chrétiens sont ceux publiés en interne par l’Église catholique. J’en ai analysé quelques-uns.

Je publie ci-dessous les textes que j’ai choisi et analysés ou que d’autres auteurs m’ont transmis pour faire connaître leur analyse. Vous n’y trouverez donc pas tous les documents de ce type existant et d’autres pourront y figurer plusieurs fois pour refléter divers analyses.

Apocryphes bogomiles

Interrogatio Johannis

Également appelé Cène secrète de Jean, ce texte est un apocryphe bogomile. Est-il d’origine bogomile, mais finalement non retenu dans leur canon — ce qui semble peu probable —, ou bien s’agit-il d’un texte apocryphe chrétien utilisé par les bogomile, comme nous le verrons avec d’autres . Cette hypothèse me semble plus probable.

Version de Vienne : chap. 1chap. 2chap. 3chap. 4

Version de Carcassonne : chap. 1chap. 2chap. 3chap. 4chap.5

Apocryphes catholiques

Roman pseudo-clémentin

Ce texte est très intéressant en cela qu’il nous montre comment le courant pétrinien (du nom du disciple Pierre) essaie de s’imposer, notamment face au courant de Jacques le mineur, composé des juifs chrétiens rejetés du judaïsme à partir de la chute de Jérusalem en 70.

Sommaire : PrésentationÉpitre de Pierre à JacquesEngagement solennelÉpitre de Clément à Jacques (1)Épitre de Clément à Jacques (2)

Ascension d’Isaïe1

Ce texte chrétien, composé au 2e siècle à Antioche de Syrie, est considéré comme pré-gnostique. Il relate le supplice et la vision du prophète Isaïe. Il aurait été utilisé par les bogomiles et les cathares.

Sommaire : chap. 1chap. 2chap. 3chap. 4

Évangiles apocryphes

Parmi ces textes très nombreux, certains ont retenu mon attention en raison de l’intérêt qu’auraient pu leur porter les cathares.

Évangile des nazaréens : chap. 1chap. 2

Évangile des ébionites : texte

Évangile des hébreux : texte

Évangile de Thomas2 : Étude de Jépé : Présentationlogia 1 à 17logia 18 à 28logia 51 à 114

Premiers écrits chrétiens

Fragment de Muratori

Ce document, dont l’original perdu serait daté de la fin du 2e, début du 3e siècle, donne une idée assez claire de la façon dont le canon judéo-chrétien fut construit pour alimenter la lutte contre les différents courants qui le déchiraient et contre les chrétiens hétérodoxes généralement traités de gnostiques.

Muratori

À Diognète

Document de la fin du 2e siècle montrant l’état de la réflexion qui est relativement proche quels que soient les courants.

À Diognète


1 -Fait aussi partie des apocryphes bogomiles.

2 – Se trouve aussi dans Écrits gnostiques de la Pléiade.

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0