Histoire

La prédication dans l’histoire

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

La prédication dans l’histoire

Université du Littoral – Côte d’Opale

Quatrième de couverture
La 25e université d’été du Carrefour d’histoire religieuse a été consacrée à La Prédication dans l’histoire. Organisée en partenariat avec l’Institut catholique de Toulouse qui avait mis à disposition des locaux, elle a permis de faire le point sur l’un des exercices les plus essentiels à toute démarche religieuse. « Prêcher » consiste en effet à annoncer une révélation religieuse indique Alain Rey dans le Dictionnaire historique de la longue française.
Les travaux de ce Carrefour d’histoire religieuse ont porte essentiellement sur le monde judeo chrétien. Depuis les premiers temps, une réelle fluidité formelle se manifeste dans les différents lieux de la prédication sous la forme d’un incessant aller-retour entre fixité et souplesse des normes de la prédication. Le rapport entre la religion et la rhétorique du monde partage les prédicateurs en deux groupes souvent opposés : ceux qui voient dans la société des points d’accroches, des passerelles, des pierres d’attente permettant une certaine connivence et donc un échange, un dialogue ; d’autres, au contraire, qui insistent sur le fossé qui sépare la cité de Dieu et celle des hommes.
La forme et le fond de la prédication au travers des siècles s’enracinent également, au-delà du contexte particulier à prendre en compte, dans la nature de la personnalité du prédicateur : toute parole, y compris sacrée, dépend de celui qui la prononce.
Bruno BÉTHOUART

Informations techniques

Actes de la XXVe université d’été du Carrefour d’histoire religieuse
Toulouse, 10-13 juillet 2016.

Publié avec le soutien de la Fondation Louis-Florin sous l’égide de la Fondation de France

ARS François, BERNAY Sylvie. BÉTHOUART Bruno, BURNET Régis, CHAMP Nicolas, COMTE Cyprien, DANROC Gilles, DOUNOT Cyrille. DUPIN Benoît, DUCERF Laurent. FAVRY Anne-Claire (Sr), FORO Philippe, GALINIER PALLEROLA Jean-François, JIMÉNEZ SANCHEZ Pilar, LANDR0N Olivier, LE GALL Robert (Mgr), MASSON Catherine, MARTINAZZO Estelle, MENGÈS-LE-PAPE Christine, MINVIELLE Bernard, REY MIMOSO-RUIZ Bernadette, SORREL Christian, SOURIAC Pierre-Jean. TRANVOUEZ Yvon, VIGNE Daniel.
CAHIERS DU LITTORAL -2-16 PRIX : 15 €
ISBN : 9 782916 895284

Sommaire

  • Introduction – Jean-François Galinier-Pallerola

Partie I : Aux sources de la prédication judéo-chrétienne

  • La prédication des prophètes de l’Ancien Testament – Cyprien Comte
  • Comment prêchait Origène ? – Daniel Vigne
  • La prédication de saint Augustin sur les Psaumes – Sr Anne-Claire Favry
  • « Je ne suis pas venu chez vous avec la puissance du langage [2Co 21]. Histoire et réception d’une théorie rhétorique paradoxale » sur la prédication des premiers chrétiens – Régis Burnet

Partie II :  Durant la période médiévale et moderne

  • La prédication des Cathares ou bons hommes dans le Midi de la France – Pilar Jiménez Sanchez
  • Une    manifestation    du    jansénisme    à    Toulouse    au   XVIIe   siècle : les conflits entre prédicateurs – Estelle Martinazzo
  • Les Indiens ne sont-ils pas des hommes ? Le cri de Fray Anton Montesinos, op – Frère Gilles Danroc

Partie III :  Chez les protestants

  • La prédication protestante sous Louis XIII – Pierre-Jean Souriac
  • La prédication funèbre chez les Protestants – Nicolas Champ
  • Le prédicateur diabolique dans l’Amérique des années trente : La Nuit du chasseur (The Night of the Hunter. roman de Davis Grubb. 1943. film de Charles Laughton. 1955) – Bernadette Rey Mimoso-Ruiz
  • Prédicateurs religieux en transition en Afrique du Sud  – Benoît   Dupin
  • Musique et prédication de Palestrina à Haydn – Laurent Ducerf

Partie IV : Chez les catholiques

  • Le P. Janvier et la fraternité du Saint-Sacrement – Catherine Masson
  • Absinthe et eau de Lourdes : le père Didon. prédicateur contrarié – Yvon Tranvouez
  • Aspects juridiques de la prédication dans le droit canonique, des origines à nos jours – Cyrille  Dounot
  • Du sermon à l’homélie, La prédication de la fin du XIXe s. à nos jours  – Jean-François Galinier-Pallerola
  • La formation à la prédication dans les séminaires français après Vatican II – P. Bernard Minvielle
  • Prêcher en breton, un siècle de méfiance et de rejet, de la Révolution française à la circulaire de Combes en 1902 – François Ars
  • Prêcher la mission.  Remarques sur la prédication missionnaire à l’époque contemporaine – Christian Sorrel
  • La prédication des femmes – Sylvie Bernay
  • Mgr François Marty (1904-1994) : « un homme de paroles » – Olivier Landron
  • Le père Riccardo Lombardi, « microphone de Dieu » dans l’Italie de Peppone et don Camillo – Philippe Foro
  • Religion et état de guerre en Pologne : la prédication de Jerzy Popieluszko – Christine Mengès-Le-Pape
  • Fête de saint Benoit. le 11 juillet 2016 en la chapelle Sainte-Claire de l’Institut catholique de Toulouse sur « la prédication dans l’histoire » – Mgr Robert Le Gall
  • Conclusion générale – Bruno Béthouart

1 – En fait il s’agit de 1Co 1

Le temps de la Bataille de Muret

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Le temps de la Bataille de Muret

Actes du 61e Congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées, en association avec la Société des Études du Comminges et la Société du Patrimoine du Murétain

Muret (31) les 12 et 13 septembre 2013.

Les articles disposant de la mention   pdf disponible peuvent être obtenus, au format pdf, par les chercheurs qui en feront la demande via le formulaire ad hoc. Ceux portant la mention barré ne seront pas proposés.

Table des matières

Introduction

René SOURIAC – pdf disponible

Conférence

Martin ALVIRA CABRER  – Muret 1213 : réflexions sur une bataille per­due – pdf disponible

La Bataille

Michel ROQUEBERT  – Les fondements juridiques de l’intervention du roi Pierre II d’Aragon sur le théâtre de la croisade albigeoise – pdf disponible
Jean-Louis BIGET – Anthropologie de la bataille médiévale : le cas de Muret – pdf disponible

Muret, sa position en Comminges et en pays toulousain : espaces et hommes au début du XIIIe siècle

Christian MONNIER – La physionomie de Muret à l’époque médiévale et son évolution – pdf disponible
Yann HENRY – De l’Antiquité au Moyen Âge : origines et mutations du peuplement dans la plaine de Muret – pdf disponible
Jean-Michel LASSURE – La Garonne à Muret – pdf disponible
Gérard PRADALIÉ – Salles et la porte de Salles – pdf disponible
Henri AMÉGLIO – Le site de la bataille de Muret : découvertes archéologiques, 1843-1984 – pdf disponible
Éric TRANIER & Henri MOLET – À la recherche des traces du champ de bataille de Muret : les opérations archéologiques « Petit-Joffréry » et « Grand-Joffréry » (2011-2013) – pdf disponible

Les royautés et les principautés : enjeux politiques et juridiques

Patrick de LATOUR – Bernard IV, obligé d’Alphonse le Chaste et vassal de Pierre le Catholique (1176-1213) – pdf disponible
Martin de FRAMOND – Bannières, milices urbaines et armoiries dans les vicomtés « aragonaises » de Millau et Gévaudan avant Muret – pdf disponible
Sergi GRAU TORRAS – La législation contre l’hérésie dans la couronne d’Aragon au temps du roi Pierre II d’Aragon – pdf disponible
Josep SERRANO DAURA – L’Assemblée de Paix et de Trêve jusqu’au règne de Pierre Ier de Catalogne et son évolution vers la Cour générale – pdf disponible
Nicolas LEROY – La croisade albigeoise dans ses confins orientaux : les répercussions de Muret sur la Provence rhodanienne et le Languedoc oriental – pdf disponible
Thierry PÉCOUT – La mort de Pierre II et l’émergence d’une principauté en Provence – pdf disponible

Société

Guy-Pierre SOUVERVILLE – Les fondations ecclésiastiques en Comminges, du Nébouzan au Pays de Longes, aux XIIe et XIIIe siècles. Sources et documents – pdf disponible
Pierre VIDAL – Hospitaliers et templiers en Muretain, des premiers établissements (début XIIe s.) aux premières bastides (milieu XIIIe s.) : réseaux de pouvoirs et organisation de l’espace – pdf disponible
René SOURIAC – Bernard IV de Comminges en ses villes maîtresses : les coutumes de Muret (1203), et de Saint-Gaudens ( 1202) – pdf disponible
Claudine PAILHÈS – Née de la croisade, la « Terre du Maréchal » – pdf disponible
Magali BAUDOIN – Les vicomtes de Labarthe et la Barousse au début du XIIIe siècle – pdf disponible
Charles PEYTAVIE – Les seigneurs de Penne d’Albigeois et les événements de la Croisade albigeoise. Les ambitions politiques et stratégiques d’un lignage méridional en temps de crise – pdf disponible

Culture

Michel BANNIARD – Les enjeux langagiers d’une défaite : la mutation d’un paradigme – pdf disponible
Marjolaine RAGUIN – Langues et identités dans la partie anonyme de la Chanson de la Croisade albigeoise – pdf disponible
Robert VINAS – L’image du roi Pierre d’Aragon dans le « Livre des faits » de son fils, le roi Jaume Ier – pdf disponible

Art  et représentations

Daniel CAZES – L’art dans les pays de Toulouse, Comminges et Foix au temps de la bataille de Muret – pdf disponible
Quitterie CAZES – Toulouse et la Catalogne à la fin du XIIe siècle : le « troisième atelier » de la Daurade – pdf disponible
Emmanuel GARLAND – La peinture murale au XIIIe siècle. Contribution à l’étude du décor peint des églises de Montsaunès et de Castillon-en-Couserans – pdf disponible
Hélène LAUG – L’architecture de l’église Saint-Jacques de Muret, du XIIe au XXIe siècle – pdf disponible
Christophe MARQUEZ – De l’iconographie de Simon de Montfort – pdf disponible

Enjeu de mémoire ? Visions, perceptions et interprétations

Bernard MONTAGNES op. – Histoire et légende : saint Dominique à Muret ? – pdf disponible
Pierre-Jean SOURIAC – Les enjeux mémoriels de la croisade albigeoise au temps des guerres de Religion – pdf disponible
Georges PASSERAT – Mary Lafon (1810-1884), traducteur de la Canso de la Crosada – pdf disponible
Rémy PECH – Muret 1913 : une fête félibréenne pimentée de politique – pdf disponible
René SOULA – Les célébrations de la bataille de Muret au XXe siècle : conflits de l’histoire et de la
mémoire – pdf disponible
Jean-Pierre AMALRIC – La bataille de Muret vue d’Espagne : entre Histoire et Mémoire historique – pdf disponible
André DUPUY – Résonances contemporaines d’une défaite : témoignage d’un occitaniste – pdf disponible

CONCLUSIONS

Martin AURELL – pdf disponible

Philippe Martel

1-Bibliothèque cathare | Accès libre

Philippe Martel

Biographie* :

Né en 1951 à Paris XVe (origines familiales Alpes du sud).

Etudes d’histoire (Paris I)
Maîtrise (sur la société occitane au XIIe siècle)
Agrégé d’histoire (1974).
Participation à l’HIstoire d’Occitanie (dir. Lafont Armengaud, Hachette, 1979), pour les chapitres Moyen Age.

Thèse de IIIe cycle EHESS 1980 (sur l’historiographie de la croisade albigeoise XIXe-XXe siècle). Publiée en 2001.
Chercheur CNRS (1983-2009)
Thèse d’État, Les félibres et leur temps, 1993 Paris I. Publiée en 2010.
Professeur des Universités, Université Paul Valéry, Montpellier 3, département d’occitan.
Emérite depuis septembre 2015.

(source C.V. personnel et Wikipedia corrigées par l’auteur)

Domaines de recherche :

Histoire de l’espace occitan, essentiellement à la période contemporaine, avec quelques travaux sur la période médiévale. Plus précisément : histoire socio-linguistique de l’espace occitan, du Moyen Âge à nos jours en passant par l’Ordonnance de Villers- Cotterêts et la période révolutionnaire. Histoire de l’historiographie de l’espace occitan. L’Éthnotype de l’Homme du Sud. Histoire de la revendication occitane, culturelle et politique. École française et langues régionales. Approche comparative des revendications « régionalistes » ou « nationalitaires » en France et en Europe.

Bibliographie :

Livres en lien avec le catharisme :

Les Cathares et l’histoire. Le drame cathare devant ses historiens (1820-1992), Toulouse, Privat, 2002, 203 pp.

Publications en lien avec le catharisme :

  1.  Histoire d’Occitanie, dir. André Armengaud, Robert Lafont, Paris, Hachette, 1979. pp.141-255 et 291-388 (chapitres concernant l’époque médiévale).
  2. Les Cathares en Occitanie, dir. Robert Lafont et Rémy Pech, Paris, Fayard, 1982, pp.405 477. (“les cathares et leurs historiens”)
  3. « Les historiens du début du XIXe siècle et le Moyen Age occitan : Midi éclairé, Midi martyr ou Midi pittoresque », Romantisme n° 35 (Paris), 1982, pp. 49-71.
  4. « Les Occitans face à leur histoire : Mary-Lafon, le Grand ancêtre », Amiras/Repères, n°1,(Aix enProvence) 1982, pp. 5-15.
  5. « Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie, ou le souvenir de la  Croisade albigeoise chez les félibres au siècle dernier », Hérésis, Carcassonne, n° 4, juin 1985, pp 63-68.
  6. « Qui n’a pas son albigeois? Le souvenir de la Croisade et ses utilisations politiques » in Catharisme, l’édifice imaginaire, Actes du Colloque de Rennes les Bains, 1994, Carcassonne, Centre National d’Etudes Cathares, 1998, pp 309-344.
  7. « Histoires d’Occitanie », in Histoire Régionale/Landesgeschichte en France et en Allemagne 1950-2000, Revue d’Alsace n°133, 2007 (Strasbourg), pp. 217-243.
  8. « L’encombrant massacre de juillet 1209 vu  par la postérité », in En Languedoc au XIIIe siècle : le temps du sac de Béziers , dir. Monique Bourin, Perpignan, Presses Universitaires, 2010, pp. 27-45.
  9. « Les comtes de Toulouse » , in Mémoires plurielles de la Haute-Garonne, dir. Christian Amalvi et Rémy Pech, Toulouse, Privat, 2011. pp. 64-68, 70-75, et 226-229.
  10. « Mémoire et histoire de la Croisade », ibidem pp. 70-75.
  11. « Les historiens méridionaux  et la Croisade », in Cahiers de Fanjeaux n° 49, Toulouse, Privat, 2014,  dir. M. Fournié, D. Odon Hurel, D Le Blevec, pp. 395-417.

Articles dans des revues :

  1. « A la naissença d’una mitologia : la societat occitana au sègle XII », Obradors n° 3 (Montpellier), 1973.
  2. « Les historiens et la Croisade des Albigeois, ou le cadavre dans le placard », Lenga e Païs d’oc, Montpellier, CRDP, n° 5, 1984, pp 17-24
  3. « La civilisation occitane », in Pyrénées Histoire, Cathares, été 2008. 

Autre ouvrages :

  • Félibres et Félibrige, 1876-1947: Radioscopie d’une organisation. Saint-Denis, Paris VIII, Cahiers de recherches du département des langues et cultures opprimées et minorisées, 1984
  • La charte de Barcelonnette, Barcelonnette, Sabença de la Valèia, 1987
  • L’Écrit d’oc dans la Vallée de Barcelonnette, Barcelonnette, Sabença de la Valèia, 1988
  • La Montagne et l’idiome natal des années 1780 à 1830, (avec René Merle), Toulon, Société d’études historiques du texte dialectal, 1989
  • Jacques Bres et Philippe Martel (Cahiers de praxématique), Les noms de Montpellier, Montpellier, Robert Lafont, coll. « Le fil du discours »,
  • (Avec Pierre Boutan et Georges Roques), Enseigner la Région, Paris, l’Harmattan, 2001
  • L’école française et l’occitan ; le sourd et le bègue, Montpellier, PULM, 2007
  • Les Félibres et leur temps. Renaissance d’oc et opinion 1850-1914. Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2010
  • (Avec Philippe Gardy) Mémoires de pauvres. Autobiographies en vers au XIXe siècle, s.l., GARAE/Hésiode, 2010

Autres publications :

  1. Histoire de Nîmes, dir. Raymond Huard, Aix en Provence, Edisud, 1982, (“L”époque médiévale”).
  2. « Histoire dominante contre histoire dominée: le cas occitan », Actes du colloque Langues opprimées et identité nationale, Saint-Denis, Paris VIII, 1984, + « Conclusions générales ».
  3. « Parler au Peuple : Sisteron 1789 » in Actes du Colloque « La question Linguistique au Sud au moment de la Révolution Française », Montpellier, Lengas, 1985.
  4. « Les langues de France au futur » Actes du Colloque « Le Citoyen de demain et les langues », APLV/ Les Langues Modernes, 1985, pp 62-69.
  5. « Sous l’utopie, l’Arcadie: à propos de Nouvè Grané », Actes du Colloque Victor Gélu. Marseille au XIX° siècle, Aix, Université de Provence, 1986, pp 3O7-321.
  6. « Les Langues de France aujourd’hui », in Universalia 1986, pp 98-100.
  7. « 25 ans de luttes identitaires », in France, Pays Multilingue, Dir G. Vermès, J. Boutet, Paris, Harmattan, T. 1, 1987, pp 125-142.
  8. « Dévoluy ou les infortunes de l’Action », Actes du Congrès de l’Association Internationale d’Etudes occitanes, Londres, AIEO, 1987, pp 341-358.
  9. « Dans la banlieue de Sépharad : les Juifs dans l’espace occitan au Moyen-Age », in Juifs et Source Juive en Occitanie, Energues, Vent Terral, 1988.
  10. « Le mas de l’oncle Frédéri: l’attitude de la critique face à Mirèio en 1859 » Créer dans une langue minorée, Université Paris VIII, 1989 pp 35-60.
  11. « Les textes occitans de la période révolutionnaire : un peu de géographie », in Le texte occitan de la période révolutionnaire, 1788-1800, avec Henri Boyer, Georges Fournier, Philippe Gardy, René Merle, François Pic, Montpellier, SFAIEO, 1989, pp 219-245.
  12. « La Revendication occitane entre les deux guerres : aspects politiques », Actes du Colloque « Du Provincialisme au Régionalisme, XVIII°-XX° siècle », Montbrison, 1989, pp 337-356.
  13. « Occitans en deçà et en delà des Alpes », Langues et peuples, Actes du Colloque International de Gressonney Saint-Jean, Aoste, Assessorat de l’Instruction publique, 1989, pp 96-121.
  14. « Poésie révolutionnaire en occitan », Actes du colloque « Vingt ans de littérature d’expression occitane », Montpellier, Section Française de l’Association internationale d’études Occitanes, 1990, pp 64-73.
  15. « Quand le Gascon fait la Révolution: images du Méridional », Actes du Colloque « la révolution vécue par la Province », Béziers, CIDO, 1990, pp 197.
  16. « Perbosc et les Fédéralistes de 1892 », Actes du Colloque Antonin Perbosc, Béziers, CIDO, 1990, pp 121-141.
  17. « Félibres rouges ou Rouges félibres? » Per Robèrt Lafont, Mélanges offerts à Robert Lafont, Montpellier/Nîmes, CEO et Ville de Nîmes, 1990, pp 209-222.
  18. « Républiquen, rouyalisto, sans-culotto et istoucrato, ou texte occitan et texte politique », in Dictionnaire des usages socio-politiques, (1770-1815), T. V, Langues, occitan, Usages, Paris, Klincksieck (coll. Saint Cloud) 1991, pp.39-64.
  19. « Le seuil de tolérance: les hommes politiques et l’occitan sous la Troisième République », Actes du Colloque « les Français et leurs langues », Aix, Université de Provence, 1991, pp 259-275.
  20. « L’écrit d’oc administratif dans la région alpine », Actes de l’université d’été 1990, Nîmes, MARPOC, 1991, pp 107-120.
  21. « Autour de la Loi Deixonne », Ibidem, pp 41-57.
  22. « L’héritage révolutionnaire : de Coquebert de Montbret à Deixonne » Les Minorités en Europe, Actes du Colloque de Strasbourg, Paris, Kimè, 1992, pp. 113- 127.
  23. « Occitans i Catalans : els avatars d’una germanor » Actes del Col.loqui internacional sobre la Renaixença, Barcelona, Estudis universitaris catalans, 1992, pp 377-390.
  24. “Regionale Identität und nationale Kultur in Frankreich im 19 und 20 jahrhundert”, Region, Nation , Europa, EuropaKolloquium, Heidelberg / Regensburg, Physica Verlag, 1992, pp 95-119.
  25. « Les Historiens et le texte occitan », Actes du III° Congrès de l’Association Internationale d’Etudes occitanes, Montpellier, CEO/SFAIEO, 1992, T 1, pp 7-13.
  26. « Frédéric Mistral », in Les Prix Nobel de Littérature, Dir. Régis Boyer, Paris, Alhambra, 1992, pp 77-87.
  27. « Jacobins et Girondins dans le discours occitaniste du XIX° siècle », Actes du Colloque de Nanterre (Paris X) « le XIX° siècle et la Révolution française », Paris, Créaphis, 1992, pp 241-26.
  28. « El Movimiento occitano y Francia », Ideologia y nacionalismo, Colloquio del Instituto de estudios sobre nacionalismos comparados, Vitoria, 1992, pp 38-42.
  29. « Ces montagnes qui sont si hautes. A propos de la renaissance d’oc dans la région vivaro-alpine (XIX°-XX° siècles) » Atti del secondo Congresso Internazionale della “Association Internationale d’Etudes Occitanes, Torino, Dipartimento di Scienze letterarie e Filologiche, 1993, T. 1, pp 497-517.
  30. « Les Chartes en occitan du XII° siècle : une anomalie? » Actes du Colloque « Langues, dialectes, et écriture », Paris, institut d’Etudes Occitanes et Institut de Politique Internationale et Européenne, Paris X-Nanterre, 1993, pp 17-29.
  31. « Historique de la restauration de la graphie occitane », in Table ronde sur la graphie de l’occitan, ibidem pp 255-258.
  32. « Le Félibrige », in Les Lieux de Mémoire, T III, Les France, Vol 2, Traditions, Dir. Pierre Nora, Paris, Gallimard, 1993, pp 566-611. Rééd. 1997, Gallimard Quarto, T 3, pp 3515-3552.
  33. « Histoire d’Occitanie/ Histoire d’occitanistes », Westeuropäische Regionen und ihre Identität, Mannheimer historische Forschungen, Palatium Verlag, Mannheim 1994, pp 298-313.
  34. « Le retour de la Mariana. Ecrits politiques en occitan pendant la Seconde République (1848-1852)», Actes du IV° Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Vitoria, 1995, T. 2, pp 543-562.
  35. « Vox clamans in deserto : L’Indigène, éditeur de textes occitans médiévaux à Toulouse sous le Second Empire », Les Troubadours et l’Etat toulousain avant la 
  36. Croisade, Actes du Colloque de Toulouse, décembre 1988, CELO/ William Blake, 1995, pp 155-176.
  37. « Les langues “de France” et la France. » Les régions et l’Europe des langues, 8è colloque de la FLAREP (Fédération pour les langues régionales dans l’enseignement public) Montpellier, 1995, pp 59-75.
  38. Intervention dans une table ronde « La France une et indivisible ou la France plurielle? » in Histoire de France, mythes et réalités, Toulouse, Erès, 1995, pp 97-101. 40- « Les langues régionales en proie au patrimoine », in Patrimoine, Sociétés, cultures de la Méditerranée, Journées scientifiques du Pôle universitaire Européen de Montpellier et du Languedoc Roussillon, dir. Marie-Claude Maurel, sl, 1995, pp 41-61.
  39. « L’accueil du Pouèmo dou Rose », Actes du Colloque Frédéric Mistral et lou Pouèmo dou Rose, Centre d’Etudes de la Littérature d’oc/ William Blake ed., sl, 1997, pp 159-174.
  40. « La “poésie populaire” d’oc à l’époque romantique: une découverte? » Actes du Colloque « L’Occitanie Romantique », Centre d’Etudes de la Littérature d’oc/William Blake ed, Sl 1997, pp 265-284.
  41. Préface à Lou tèms de mèire, contes et poèmes de Raoul Abbès, Barcelonnette, 1997, pp 6-11.
  42. (Avec Philippe Gardy) Préface à Charradissas occitanas sus Radio-Montpelhièr, 1927-1956. Montpellier, 1998, pp. 5-16.
  43. « Vivo la Republico : l’occitan dans la propagande républicaine à la fin du XIXe siècle » in La France démocratique. Mélanges offerts à Maurice Agulhon, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998, pp 351-358.
  44. « Montpellier-Paris : les débuts félibréens de Jean Charles Brun », En mémoire de Jean Charles-Brun, Actes du colloque de Sceaux, Paris, Amis de la Langue d’oc, 1998, pp 22-31.
  45. « Mistral 1930, ou le rendez-vous manqué. » Toulouse à la croisée des chemins, Actes du Ve Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Pau, AIEO, 1998, T. 2; pp. 761-775.
  46. « L’abbé Moutier, l’escolo doufinalo, le Félibrige et la Drôme », in Louis Moutier, félibre drômois, poète du Rhône, sl, IEO, 1999, pp. 47-69.
  47. « Les Faidits » Actes du Colloque de Thégra « Uc de Saint-Circ et son temps », Saint Céré 1999, pp. 55-71.
  48. « Un propagandiste royaliste en langue d’Oc à Avignon sous la seconde République: Joseph Roumanille » in De la Révolution au Coup d’Etat (1848-1851) : les répercussions des évènements parisiens entre Alpes et Pyrénées, Montpellier, Université Pau Valéry, 1999, pp.177-197.
  49. « L’occitan aujourd’hui » in Les langues en danger, Mémoires de la Société de Linguistique de Paris, T. VIII, Leuven, Peeters, 2000, pp.183-194.
  50. « Bigot et le Félibrige », in 1997, annada Bigot, Nîmes, Marpoc, G. Péladan ed., 2000, pp. 89-98.
  51. « Albert Dauzat et la revendication occitane: une certaine distance » Actes du colloque Albert Dauzat et le patrimoine linguistique auvergnat, s.l.n.d. [2001] Ed. Parc naturel régional Livradois-Forez, pp. 47-72.
  52. « Un félibre nationaliste : Christian de Villeneuve-Esclapon (1852-1931) », Actes du VIe Congrès International de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Wien, Praesens, 2001, pp.797-809.
  53. « L’Etat français face à ses autres langues » in Identités et droits des minorités culturelles et linguistiques, dir. Danielle Vazeilles, Montpellier, Université Paul Valéry, 2001, pp. 31-38.
  54. « La Vaunage et sa langue à l’époque contemporaine ; à propos d’un inédit de Maurice Aliger », in La Vaunage au XX° siècle, Actes du Colloque, coord. Jean Marc Roger, T. III, s.l. Association Maurice Aliger, 2001, pp. 575-593.
  55. « Le petit monde de l’édition en langue d’oc au temps des Félibres (seconde moitié du XIXe siècle) » in Littératures dialectales de la France, ed. F. Vielliard, Bibliothèque de l’Ecole des Chartes T. 159, 2001, pp.153-170.1
  56. Dix siècles d’usages et d’images de l’occitan, dir H. Boyer, Ph. Gardy, Paris, l’Harmattan, 2001. Trois contributions:« l’occitan, le latin et le français du Moyen Age au XVIe siècle », pp. 65-117. – in chapitre 5 (XXe siècle) : 5.5 : « la France et l’occitan à l’époque contemporaine : histoire d’une étrange politique linguistique », pp 367-384. 5.6 : « L’occitan en Italie », pp. 397-404.
  57. « La réception de Jasmin », Jasmin, Actes du colloque d’Agen (octobre 1998) CELO / William Blake, 2002, pp. 249-263.
  58. « Massiliague de Marseille, de Paul d’Ivoi, ou : un Marseillais peut en cacher un autre », Actes du colloque Les écrivains marseillais, éd. Nicole Nivelle, Marseille, Mesclum, 2002, pp.286-297.
  59. « Occitan, français et construction de l’Etat en France », in La politique de Babel, Colloque du CERI, dir. Denis Lacorne, Tony Judt, Paris, Karthala, 2002, pp. 87-116. 64- « La langue (les langues) d’Esmieu », in La vie pénible et laborieuse du colporteur Esmieu, Gap, Alpes de Lumière, 2002, pp. 186-199.
  60. Chapitre « L’époque médiévale », in Le Gard, de la Préhistoire à nos jours, dir. R. Huard, Saint-Jean d’Angély, Bordessoules, 2003, pp. 105-137.
  61. « Els jocs florals, el Felibritge i la Renaixença », in Catars i Trobadors, Occitània i Catalunya : Renaixença i futur, Barcelona, Generalitat de Catalunya, 2003, pp. 195- 201.
  62. «Lo Felibritge», in O occitano, lingua europea, Santiago, dir. M. C. Alen- Garabato, Universidade de Santiago de Compostela, 2003, pp. 49-62.
  63. « L’occitan fòra França : los Occitans d’Italia », ibidem pp. 115-122.
  64. « Fondation du “félibrige” pour la promotion de la langue et de la culture d’oc », in Célébrations nationales, Paris, Ministère de la Culture, 2003, pp. 164-166.
  65. « Une touriste britannique face à l’occitan au milieu du XIXe siècle : Louise Stuart Costello » in Sempre los camps auràn segadas resurgantas, Mélanges offerts à Xavier Ravier, Toulouse, CNRS (Université Le Mirail, 2003, pp. 617-628.
  66. «Minority languages of metropolitan France : a long road», Acts of VIII international conference on minority languages, Santiago de Compostela, Xunta de Galicia, 2003, pp. 303-308.
  67. préface à Fabrice Bernissan Maison-soca pirenenca dens la plana de Bigòrra en 2002., s.l.. Nosaus de Bigòrra, 2003, pp. 8-17.
  68. « Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Les Félibres au XIXe siècle », in L’homme du Midi. Sociabilités méridionales, Actes du Congrès des Sociétés savantes (Toulouse, 2002), dir. Christian Desplat, Paris, CTHS, 2003, pp.53-65. (sous forme de CDRom)
  69. « Histoire externe de l’occitan » in Romanische Sprachgeschichte/Histoire linguistique de la Romania, Berlin-New York, Walter de Gruyter, 2003, dir. G. Ernst, M-D. Glessgen, Chr. Schmitt, W. Schweickhard, T. 1, pp. 829-839.
  70. « Les langues des Vaunageols au XVIIIe siècle », in La Vaunage au XVIIIe siècle, dir. Jean-Marc Roger, s.l., Association Maurice Aliger, 2003, pp 413-430.
  71. « Littératures en contact en pays d’oc », in Scène, évolution, sort de la langue et de la littérature d’oc, Actes du VIIe Congrès de l’AIEO, Roma, Viella, 2003, T. 2, pp. 1359- 1384.
  72. « De l’occitan dans la presse, de la presse en occitan », in Presse et Plumes; dir. Marie-Eve Therenty et Alain Vaillant, Paris, Nouveau Monde, 2004, pp. 143-153.
  73. “Langue d’oc, French and the Construction of a State in France” Ch. 2 de Language, Nation and State, éd. Tony Judt et Denis Lacorne, New York, Palgrave- Macmillan, 2004, pp. 63-77.
  74. « Dos sègles d’istòria de l’espaci occitan », in Col.loqui catalano-occità d’Història contemporània; Barcelona, Eurocongrès 200, 2004, pp.17-24.
  75. « Una autra istòria / un autre biais de contar l’istòria ? » ibidem pp. 83-92.
  76. Préface à Jean-Claude Rixte, Anthologie de l’écrit drômois de langue d’oc, Vol II, XIX-XXe siècles, s.l., éd. IEO-Daufinat-Provença tèrra d’òc, 2004, pp. 1-4.
  77. « Collectors e Felibres », in Contes e cants, les recueils de littérature orale en pays d’oc, XIXe et XXe siècles, éd. C. Torreilles, M.J. Verny, Montpellier, Université Paul- Valéry, 2004, pp. 102-115.
  78. « L’Occitanie, la France, et l’Europe », in Périgord, Occitan et langues de France, Actes du colloque de Périgueux ([2001], Guy Mandon dir., Périgueux, Copédit, 2005, pp.131-141.
  79. « Graphier l’occitan alpin d’Italie : mission impossible ? » in Entgrenzungen. Für eine soziologie der Kommunikation [Mélanges offerts au Pr. Georg Kremnitz], Wien, Praesens, 2005, pp. 407-422.
  80. Préface à Jean-Marie Sarpoulet, Les débuts des Reclams de Biarn e Gascougne, revue occitane en Gascogne (1897-1920), Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2005, pp. 9-15.
  81. « Robert Lafont militant : ses premiers textes programmatiques » in Robert Lafont, le roman de la langue, Actes du colloque de Nîmes et Arles (12-14 mai 2000), s.l. CELO/William Blake, pp. 27-42.
  82. Préface à Jean-Luc Domenge, Contes du Diable et de l’Ogre en Provence; Grasse, TAC-Motifs, 2005, pp. 7-11.
  83. « Le Professeur Saint-René Taillandier et la “nationalité provençale” des félibres » in L’éveil des nationalités et les revendications linguistiques en Europe (1830-1930), dir. Carmen Alen-Garabato, Paris, l’Harmattan, 2006, pp. 221-241.
  84. « Compter les occitanophones… Histoire d’enquêtes », in El discurs sociolinguistic actual català i occità, dir. B. Czernilofsky; P. Cichon…, Wien, Praesens, 2007, pp. 201- 218.
  85. « Béziers capitale félibréenne ? », in Béziers ville occitane ?, Actes du colloque du 18 novembre 2006, dir. Carmen Alen-Garabato, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, 2007, pp. 117-139.
  86. « L’école de la République et les langues régionales : ce que nous savons, ce que nous croyons savoir, ce que nous voulons savoir », in L’école française et les langues régionales, coll., dir. Hervé Lieutard et Marie-Jeanne Verny, Montpellier, PULM, 2007, pp. 17-40.
  87. « Qui parle occitan ? A propos d’une enquête », in Langues et cité, bulletin de l’observatoire des pratiques linguistiques (Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France), n° 10, décembre 2007, p. 3.
  88. « L’occitan dans le système scolaire public » (avec MJ. Verny) ibidem p. 10.
  89. « L’écrit d’oc à Marseille au temps de Gelu », in Victor Gelu et le Marseille de son temps, Marseille, Nouvello de Prouvènço, 2008, pp.121-138.
  90. « De la difficulté d’être régionaliste en France », in Contre l’Etat totalitaire, aux sources de la pensée chanousienne, Aosta, Fondation Emile Chanoux, 2008, pp. 124- 147.
  91. « Les félibres et 1907 : un rendez-vous manqué ? » in La révolte du Midi viticole cent ans après, 1907-2007, dir. Jean Sagnes, Perpignan, Presses Universitaires, 2008, pp.143-166.
  92. « The Troubadours and the French State », in Editing the Nation’s Memory : Textual scholarship and Nation-building in 19th century Europe, dir. Dirk Van Hulle et Joep Leersen, Amsterdam / NewYork, Rodopi, 2008, pp. 185-219.
  93. « La tapisserie volante : autour de la « questione ladina », in La Romanistique dans tous ses états, dir. C. Alen-Garabato, T. Arnavielle, C. Camps, Paris, Harmattan, 2009, pp. 209-239.
  94. « Le notaire savant et le savant notoire : François Arnaud et Paul Meyer » in La voix occitane, Actes du VIIIe Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes, Bordeaux, Presses Universitaires, 2009, T. 2, pp. 867-881.
  95. « Les félibres, leur langue et l’école : à propos d’un débat de 1911 », in Liber amicorum, mélanges Jacques Fusina, dir. F-X. Gherardi, sl. CNRS/ Université Pasquale Paoli, 2009, pp. 211-227.
  96. « Sur l’autre rive : les « Poueto Prouvençau de vuei », in Max Rouquette et le renouveau de la poésie occitane, dir. Philippe Gardy, Marie-Jeanne Verny, Montpellier, PULM, 2010, pp. 293-309.
  97. « Du danger d’être Méridional en temps de débâcle : l’affaire du 15e Corps » in Mémoire et trauma de la Grande Guerre, dir. Gwendal Denis, Rennes, Tir, 2010, pp. 115-133.
  98. « Ceux qui font parler la montagne : “Autobiographies” alpines ? » in Jean- François Courouau, dir. L’autobiographie et les langues de France, s.l. Garae / Hésiode, 2010, pp. 51-71.
  99. « Gabriel Azaïs et les félibres », in Hommage de la Société Archéologique de Béziers à ses fondateurs, Jacques Azaïs et Gabriel Azaïs, Béziers, Cahiers de la Société Archéologique de Béziers, 2011, pp. 67-75.
  100. « De Coquebert de Montbret à Joanne : à la découverte du Midi ? » in Savoirs romantiques, une naissance de l’ethnologie», dir. D. Fabre, J.M. Privat, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2011, pp. 165-192.
  101. « Occitanie, terre de résistance ? », in Anita Gonzalez Raymond, dir., Résister, Montpellier, PULM, 2011, pp. 141-163.
  102. « Mistral sera-t-il académicien ? Un débat bien parisien » in L’Occitanie invitée de l’Euroregio, actes du IXe Congrès International de l’AEIO (Aix la Chapelle 2008) dir. Angelica Rieger, Aachen, RWTH, 2011, pp. 985-994.
  103. « Au pays des Manja-Capelans : Anticléricalisme(s) en occitan », in L’anticléricalisme de la fin du XVe siècle au début du XXe siècle. Discours, images et militances, dir. Hélène Berlan, Pierre-Yves Kirschleger, Joël Fouilleron et Henri Michel, Paris, Michel Houdiart, 2011.
  104. « Quand les passeurs prennent la parole », in Ethnologues et passeurs de mémoire, dir. Gaetano Ciarcia, Paris, Karthala / Montpellier MSH-M, 2011.
  105. « Les comtes de Toulouse », « Mémoire et histoire de la Croisade », et « L’occitan en Haute-Garonne : une mémoire, une parole » in Mémoires plurielles de la Haute- Garonne, dir. Christian Amalvi et Rémy Pech, Toulouse, Privat, 2011.
  106. « Regards étrangers sur le Midi des Félibres », in Le Midi, les Midis dans la IIIe République, dir. Christian Amalvi, Alexandre Lafon, Céline Piot, s.l., éditions d’Albret, 2012.
  107. « Barère et la question de la langue » in Bertrand Barère, 1755-1841, de Tarbes à Paris, et retour, dir. Maïté Bouyssy, José Cubero, Robert Vié, s.l.. Association Guillaume Mauran, 2012.
  108. « A côté de la Jeanne d’Arc officielle, existe-t-il une Joana d’Arc occitane ? », in Jeanne d’arc entre la terre et le ciel du Midi, dir. Christian Amalvi, Julie Deramond, Paris, Michel Houdiart, 2012.
  109. « Les manifestes occitans » in Robert Lafont, la haute conscience d’une histoire, dir. Claire Torreilles, Canet, Trabucaire, 2013.
  • Document partiellement réalisé en collaboration avec l’auteur.

Histoire du catharisme

0-Débuts en catharisme | 4-Histoire | Accès libre

Histoire du Catharisme

Les documents ci-dessous sont liés à l’histoire du Catharisme même si leur origine est souvent religieuse.
Ils permettent de retrouver les sources qui figurent dans de nombreux ouvrages d’historiens afin de confirmer leurs sources et d’en discuter, éventuellement, les arguments.

Les textes sont classés par ordre anté-chronologique — les plus anciens en bas de page — et sont appelés à évoluer ou à disparaître selon les choix des auteurs.

Un classement thématique est en cours, ce qui peut expliquer l’apparente confusion du classement actuel :

  1. Textes généraux
  2. Catharisme médiéval
  3. Filiation du Catharisme

Histoire du christianisme

0-Débuts en catharisme | 4-Histoire | Accès libre

Histoire du Christianisme

Vous trouverez ici les textes qui n’ont pas forcément de rapport direct avec le Catharisme.

Ils sont néanmoins utiles dans son étude car ils permettent de comprendre l’évolution du Christianisme et les particularités de ses choix au fil des siècles.

Les textes sont classés par ordre anté-chronologique — les plus anciens en bas de page — et sont appelés à évoluer ou à disparaître selon les choix des auteurs.

Histoire générale

0-Débuts en catharisme | 4-Histoire | Accès libre

Histoire générale

Il n’est pas question ici de m’éloigner de mon sujet de prédilection, mais de donner — à l’occasion — des repères généralistes sur l’histoire.

Les textes sont classés par ordre anté-chronologique — les plus anciens en bas de page — et sont appelés à évoluer ou à disparaître selon les choix des auteurs.

Préparation de la Rencontre cathare 2017

Rencontres cathares

Préambule

Pour la neuvième année, la Rencontre cathare va réunir des croyants cathares, des sympathisant et des curieux. Ce public comporte des chercheurs désireux d’approfondir cette religion au-delà du caractère strictement historique qui ne représente forcément qu’une partie de sa vérité.
C’est à eux que j’adresse ce message. La participation à la Rencontre ne doit pas être confondue à celle d’une conférence où l’on écoute passivement un orateur nous présenter sa vision des choses, quitte à lui poser à la fin une ou deux questions. Culture et études cathares est une association de recherche et d’études. Ses membres et aussi ceux qui viennent régulièrement à ses rendez-vous sont des chercheurs désireux d’appréhender le Catharisme dans toutes ses dimensions. Cela n’implique pas une adhésion croyante à la religion cathare, sinon la théologie serait d’une tristesse sans nom où chaque groupe n’aurait qu’une vision unique sur chaque spiritualité. Non, le fait d’être croyant peut aider à apporter à l réflexion une profondeur différente, mais le sympathisant porte un regard plus détaché donc apriori plus neutre.
Ce qui importe est que chacun vienne à ces Rencontres avec la volonté de participer, ce qui impose de se préparer en amont pour être en mesure d’intervenir efficacement. Pas de fausse modestie ; nous avons certes des niveaux de connaissance différents, mais la connaissance n’est pas gage de vérité. Les exemples abondent au Moyen Âge de personnes disposant d’une grande connaissance du Catharisme, ce qui ne les a pas empêchées de se fourvoyer. Raynier Sacconi en est un exemple parmi d’autres.
Donc, ce document et ceux qui suivront vise à vous donner les éléments qui vous permettront de vous préparer en vue de cette Rencontre, par l’étude des sujets prévus, par la préparation de vos remarques et positions personnelles et par les questions que vous pourrez poser à l’ensemble des participants. Ceux d’entre-vous qui le souhaitent pourront me demander un accès de contributeur au site afin de publier sur le site les textes qu’ils souhaitent soumettre à l’analyse et aux commentaires des autres. Les commentaires se feront via Facebook.

Présentation

Cette année, la Rencontre cathare sera organisée autour de la thématique du Catharisme en Occitanie.
Nous avons essayé de donner une certaine cohérence au déroulement des deux journées en proposant des sujets permettant une progression dans la compréhension du sujet.

Dès samedi matin, la première table ronde sera une sorte de mise en bouche. Son sujet : Le catharisme en Occitanie, hier et aujourd’hui, permettra à chacun d’exprimer ce qu’il a appris sur le Catharisme occitan médiéval et sur sa vision du Catharisme d’aujourd’hui. Sont-ils cohérents l’un avec l’autre ? Le Catharisme moderne respecte-t-il les fondements et les fondamentaux du Catharisme médiéval ? L’apparente laxité de la doctrine cathare est-elle sans fin ou détient-elle ses propres limites ? Etc.

Après une courte pause, nous échangerons au cours de la deuxième table ronde sur Les expériences passées autour du catharisme occitan. En effet, si Schmidt fut le point de départ des historiens modernes dans l’étude historique du Catharisme, d’autres eurent à cœur de s’intéresser à la religion cathare en tant que telle. Leurs noms sont restés célèbres : Napoléon Peyrat, Déodat Roché, Antonin Gadal, pour les tout premiers mais aussi Yves Maris que plusieurs d’entre-nous ont bien connu. Le Catharisme fut aussi mis en avant dans des groupes de pensée et de spiritualité divers et variés, comme les Rose Croix d’Or du Sabarthez, les Protestants de la région, les anti-trinitaires, etc.
Comment faut-il aujourd’hui analyser ces différents groupes ? Sont-ils des pseudo-cathares ou des néo-cathares, du moins quand ils se sont revendiqués Cathares ? Sont-ils simplement des penseurs et des spirituels qui se sont appuyés sur le Catharisme pour déployer leurs idées ?

Après le déjeuner, nous échangerons sur le sujet le plus important, me semble-t-il, de ce rendez-vous. En effet, ce qui doit nous préoccuper aujourd’hui comme chercheurs et à titre plus spirituel pour certains, c’est de savoir définir ce que peut être la résurgence cathare d’aujourd’hui en Occitanie. Car, si tant avant nous se sont égarés ou n’ont pu remettre en place l’Église cathare, c’est à nous de veiller à ce que ceux qui voudraient le faire aujourd’hui disposent des connaissances les mieux adaptées à ce projet. Notre débat sera donc essentiel pour déterminer si la résurgence sera effectivement digne de ce nom car productrice de la même eau que celle ayant irriguée le pays au Moyen Âge, même si la forme qu’elle prendra (du minuscule ruisseau au grand lac) peut évoluer, ou si elle débouchera sur une énième imitation, plus ou moins proche, qui ne saurait être au mieux qualifiée que de néo-catharisme.

Je ne saurais donc trop vous conseiller de vous documenter et d’approfondir vos connaissances avant ce rendez-vous si vous voulez pouvoir vous plonger dans ces débats de façon efficace.

Comprendre Paul de Tarse

Nouveau Testament

Comprendre Paul de Tarse

Pourquoi vouloir comprendre Paul de Tarse ?

Chercher à comprendre le christianisme authentique nécessite de comprendre ceux qui l’ont construit.
Sans chercher à trier le vrai du faux dans le déroulement des événements du premier siècle, il est clair que deux courants chrétiens s’opposaient alors sur quelques principes fondamentaux.
L’un, porté — semble-t-il — par Jacques (non pas le disciple mais le frère de Jésus) et Pierre, voulait réserver le christianisme aux juifs alors que l’autre, porté par Paul, voulait l’étendre à tous les hommes.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
0