Ma découverte du catharisme

1 095 vue(s)

Auteur anonyme

Comme je l’ai déjà dit dans ma présentation, j’ai découvert assez récemment le catharisme à travers les écrits d’Anne Brenon, Michel Roquebert, René Nelli et Yves Maris. C’est en aidant ma fille et sa famille à s’installer à Toulouse que je suis « tombée » sur le livre d’Anne Brenon – les Cathares – dans un hyper marché ! Et « les cathares » ne m’ont plus lâchée. Cet été je suis allée à Roquefixade mais Yves était déjà hospitalisé. Je me suis sentie chez moi dans ce village.

Elevée dans la religion catholique, nourrie des évangiles et des épîtres, qu’il fallait à l’époque apprendre par cœur, je me suis toujours interrogée sur le rôle de ce Dieu, de toute bonté me disait-on, dans ce monde de cruauté, de misère, de souffrance … duquel je me suis toujours sentie étrangère, venant d’une autre planète comme j’aimais à le dire. Ma mère disait d’ailleurs souvent à mon père « nous avons couvé un canard ! »

En découvrant le catharisme je me suis dit comme l’inspecteur Bourel dans « les cinq dernières minutes » : « bon sang mais c’est bien sûr ! » (il n’y a que les plus de 65 ans qui comprendront la référence sans doute !)

Tout s’est éclairé ….

J’avoue humblement que je n’avais aucune connaissance (ou si peu) du Manichéisme, du Bogomilisme etc … et aucune connaissance de Marcion !

Tout était à apprendre intellectuellement alors que j’avais l’impression de « savoir » intuitivement comme si j’avais déjà reçu l’enseignement des Bons Hommes et des Bonnes Femmes.

Non violence, douceur, tolérance, ouverture aux autres, respect de chacun, sens du partage joie, sens de l’humour, esprit de recherche …. autant de qualités retrouvées chez eux.

Je ne rejette rien de ce que la religion catholique m’a apporté, je fais le tri et garde ce qui me semble bon, au risque de me tromper parfois.

Et puis, je continue à lire, lire, lire ….. viendra peut être un temps où j’aurai des choses à dire, mais pour le moment, j’absorbe comme une éponge et remercie tous sur le forum qui apportez votre pierre à mon édifice.

Voilà tout simplement.

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0