5e Dimanche de Pâques

Information

2 641 vue(s)

Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

Messe du 5e dimanche de Pâques

1re lecture :

Actes des apôtres : 14, 21b-27

21 – […], ils retournèrent à Lystres, Iconium et Antioche,
22 – raffermissant l’âme des disciples et les exhortant à demeurer dans la foi, parce que c’est par beaucoup d’afflictions qu’il nous faut entrer dans le règne de Dieu.
23 – Et comme, dans chaque église, on leur désignait des anciens, ils prièrent, jeûnèrent et les confièrent au Seigneur en qui ils s’étaient fiés.
24 – Puis ils parcoururent la Pisidie, vinrent en Pamphylie
25 – et, après avoir dit la parole à Pergé, descendirent à Attalia.
26 – De là ils firent voile vers Antioche, d’où ils avaient été confiés à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils venaient d’accomplir.
27 – Et à leur arrivée ils rassemblèrent l’église et racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi.

Mon commentaire :
Paul raffermit les communautés situées dans ces villes difficiles car hostiles à la prédication chrétienne et retourne à Antioche de Syrie qui est bel et bien le centre opérationnel du christianisme.

Psaumes :145 (Vulgate 144), 8-9, 10-11, 12-13ab

Psaume alphabétique à la louange du roi divin
Hêth 8 – Miséricordieux et clément est Iahvé, longanime et abondant en grâce.
Têth  9 – Iahvé est bon pour tous et ses miséricordes sont sur toutes ses œuvres.
Yodh 10 – Toutes tes œuvres te rendront grâce, Iahvé, et tes dévots te béniront,
Kaph 11 – ils diront la gloire de ton règne et ils parleront de tes prouesses,
Lamed 12- pour faire connaître aux fils de l’homme tes prouesses, la gloire et l’honneur de ton règne.
Mêm 13 – Ton règne est un règne de tous les siècles, ta domination dure de génération en génération. »

Mon commentaire :
Ce passage insiste sur le caractère bon, juste et miséricordieux de Iahvé. Si l’on ne connaissait pas l’autre face de sa personnalité, il n’y aurait rien à dire. Mais, en fait c’est un passage où l’homme tente d’amadouer le Dieu en le louant pour éviter sa colère.

2e lecture :

Apocalypse de Jean : 21, 1-5a

1 – Et j’ai vu un nouveau ciel et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre s’en sont allés et la mer n’est plus.
2 – Et j’ai vu la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, descendre du ciel, d’auprès de Dieu, prête comme une épouse parée pour son homme.

Mon commentaire :
Ce qui était souillé et a été châtié n’est plus présent, mais on ne dit pas qu’ils n’existent plus. Le temps est fini et la mer, siège du Mal, disparaît définitivement. La nouvelle Jérusalem n’apparaît pas comme une création puisque le temps n’existe plus, mais comme quelque chose qui vient d’ailleurs. Cela pourrait expliquer la vision cathare de la fin des temps. Le monde, dépourvu de parcelles divines qui lui donnait l’Être indispensable à sa pérennité, disparaît et redevient néant d’Être, mais la disparition de ce niveau d’existence ne veut pas dire disparition totale.

3 – Et j’ai entendu une grande voix dire depuis le trône : Voici l’abri de Dieu avec les hommes. Il s’abritera avec eux, et eux seront ses peuples, et lui sera le Dieu avec eux.
4 – Il effacera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus. Deuil, cri ni douleur, ne seront plus, car le premier univers s’en est allé.
5 – Celui qui est sur le trône a dit : Voici, je renouvelle tout. Et il dit : Écris, car ce sont des paroles fidèles et véritables.
6 – Et il m’a dit : C’est fait. Je suis l’alpha et l’oméga, le principe et la fin. Je donnerai gratis, à qui a soif, l’eau de la source de vie.
7 – Le vainqueur héritera, et je lui serai un Dieu et il me sera un fils.

Mon commentaire :
Une voix qui n’est pas Dieu annonce la nouvelle situation et la nouvelle relation : Dieu désormais habitera avec son peuple et son nom attestera de cela. C’est une nouvelle alliance selon la tradition juive. Puis Dieu s’exprime, comme il l’a fait tout au début de la révélation. Il atteste la réalité et la validité de tout ce qui advient. Il en est le commencement et la fin et il donne ce qui est plus que tous les dons de l’ancienne vie, l’eau de la source de vie. On voit une prédication judéo-chrétienne très appuyée, sans doute pour semer le trouble dans des communautés déviantes (peut-être pauliniennes).

Évangile selon Jean : 13, 31-33a. 34-35

31 – Quand il fut parti, Jésus dit : Maintenant le fils de l’homme a été glorifié et Dieu a été glorifié en lui.
32 –Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu le glorifiera aussi en lui et il le glorifiera bientôt.
33 – Petits enfants, je ne suis plus pour longtemps avec vous. Vous me chercherez et comme j’ai dit aux Juifs : Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant.
34 – Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés, vous aussi vous aimer les uns les autres.
35 – Par là, tous sauront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

Mon commentaire :
Seconde partie du testament de Jésus, la nouvelle loi, la loi d’amour. La façon dont la phrase est tournée donne une double lecture. Composé de trois corps de phrase elle donne d’abord une lecture mémorielle (s’aimer les uns les autres comme il nous a aimé) et ensuite une lecture exemplaire (ainsi qu’il nous a aimé nous devons nous aimer les uns les autres). Ce dernier point est renforcé par la phrase suivante qui définit ce que devra être le christianisme, une spiritualité de l’exemple. On reconnaît les chrétiens à l’amour qu’ils montrent, à l’instar de celui de Jésus, ce qui les rend visibles du reste des hommes. On retrouve la notion des bons fruits issus du bon arbre mais aussi, sous entendue, la notion qu’en absence d’amour il n’y a pas de christianisme.

Voici comment je reçois ces textes.

Guilhem de Carcassonne.

Faites connaître cet article à vos amis !

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0