Archives par étiquette : Culture et études cathares

Dédicaces à la cité médiévale de Carcassonne

Catharisme d’aujourd’hui à la cité de Carcassonne

C’est à la cité médiévale de Carcassonne, haut lieu s’il en est du Catharisme médiéval, que Éric Delmas vous invite à venir le rencontrer.

La cité medieval -Carcasonne - Foto de Cidadela de Carcassonne ... Découvrir le vrai visage du Catharisme

Vous pourrez échanger avec lui sur cette religion chrétienne.
Vous découvrirez que la recherche est loin d’avoir exploré toutes les composantes de cette religion, tant du point de vue historique que sur le fond de la doctrine et de la pratique des cathares.
Grâce à ses travaux, vous découvrirez ce christianisme présent du premier siècle à nos jours, contrairement à ce que pensent beaucoup de chercheurs qui se sont limités à la seconde moitié du Moyen Âge.

Vous pourrez également vous plonger dans une doctrine qui puise ses références philosophique dans la Grèce antique alors que ses fondements théologiques sont eux purement chrétiens et authentiques.

Si vous le souhaitez, vous pourrez acquérir son livre, Catharisme d’aujourd’hui, qu’il vous dédicacera sur place.

À l’entrée principale de la cité

Sur la place du Prado, à proximité immédiate du pont levis de la porte Narbonnaise, à deux pas de la statue de Dame Carcas, l’auteur sera installé pour discuter avec vous de ce sujet hautement présent dans les murs de cette cité qui fut le siège du plus grand défenseur de la liberté de pratiquer la foi cathare, le vicomte Raimond Roger Trencavel, qui le paya de sa vie en 1209.

Après avoir rencontré l’auteur, vous pourrez poursuivre votre visite « cathare » de la cité médiévale en vous rendant à la rue porte d’Aude (située à l’exact opposé de l’entrée principale) où vous trouverez le logis de l’Inquisition, lieu d’interrogatoire des prisonniers par l’inquisiteur et parfois l’évêque. L’Inquisiteur, lui, logeait dans la tour de la Justice, sous la salle — où les registres étaient protégés des dégradations dans des sacs pendus aux poutres.
Vous la verrez, en face de cette maison, où il se rendait par le passage couvert encore visible.

En remontant par la ruelle située à gauche vous arriverez sur le parvis de la basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse où étaient proclamées les sentences de l’Inquisition et la remise au bras séculier, comme ce fut le cas de Jacques et Guilhem Autier, fils et frère de Pierre Autier, le Bon-Chrétien qui relança le catharisme en Languedoc au début du XIVe siècle.
Ensuite les malheureux étaient brûlés vifs sur le bûcher qui se tenait vraisemblablement à l’emplacement de l’actuelle barbacane crémade, dont l’appellation rappelle bien qu’elle se situe à l’endroit conseillé dans les ouvrages d’Inquisition, car située à l’arrière de la cathédrale d’alors, c’est-à-dire selon eux, loin des yeux de Dieu qui aurait désapprouvé cette pratique.

Bien entendu, de nombreuses autres activités sont possibles dans cette cité fortifiée dotée de tout ce qui est nécessaire à une visite adaptée à tous les âges.
C’est donc bien à une journée culturelle complète, vouée au Catharisme et à l’histoire régionale de l’Occitanie que vous allez pouvoir vous consacrer.

Prochaines dates (selon météo) :

dimanche 24 septembre : 9h30 – 17h00

vendredi 29 septembre : 14h30 – 18h30