Archives de catégorie : Cosmologie & Mythologie

Le casus de la bête prise au piège

Ce cas de figure apparaît à plusieurs reprises et est relaté différemment selon qu’il s’agit de documents du début du XIIIe siècle ou du XIVe siècle.
Son intérêt, quel que soit le sens qu’aient voulu lui donner les rédacteurs et les témoins, réside dans le fait qu’il évoque la façon dont un Bon-Chrétien doit envisager ses rapports aux autres, et plus largement, ses rapports au monde qu’il sait imparfait et maléfique.
En effet, conscient du caractère irrémédiablement maléfique qui est celui de la création du démiurge, le Bon-Chrétien ne peut envisager d’intervenir pour le modifier et le rendre divin. Le mauvais arbre ne donnera jamais de bons fruits. Cette conception est typique du Catharisme et constitue une pierre d’achoppement avec les autres religions chrétiennes. Continuer la lecture

Adam, le premier esprit tombé – 2

Comment valider un mythe ?

Ainsi que nous l’avons vu précédemment, pour expliquer l’incorporation de l’esprit divin dans le corps de matière, il n’y a que trois hypothèses. Or, après avoir invalidé les deux premières, nous nous trouvons devant une difficulté pour expliquer la troisième. Mais, le film Stargate, La guerre des étoiles en français, nous propose une solution intéressante. Continuer la lecture

Adam, le premier esprit tombé – 1

Du mythe à la science

Dans la Genèse, Dieu crée l’homme à la fin de la création du monde. Comme je l’ai signalé dans mon texte « La Genèse, une affaire d’interprétation », il le crée même deux fois, tout d’abord de sa simple volonté et ensuite en le façonnant à partir d’une poignée de boue dans laquelle il insuffle la vie. Continuer la lecture

Le mythe de l’unicorne

Le roman de Barlaam et Josaphat

la parolle de l’unicorne contre ceulz qui ayment le seicle. (Illustration de la BNF)

Le bestiaire médiéval est plein d’animaux merveilleux. L’unicorne — plus connu aujourd’hui sous le nom de licorne — en est un chargé de mystère.
Il semblerait que les cathares auraient utilisé une légende en rapport avec cet animal dans leur enseignement.
Cette légende est tirée d’un document très apprécié à l’époque médiévale qui relate l’histoire de Josaphat et de son maître à penser, le sage Barlaam.

Continuer la lecture

No tags for this post.

Mythe de la chute des esprits – partie 2

Études des concepts

La seconde perturbation

Une fois Satan muni d’un assistant, que ce soit par dévoiement d’un ange divin, comme l’imaginent les Judéo-chrétiens ou par pure création comme l’imaginent les Cathares, il reste à étudier comment les esprits saints ont pu se retrouver dans le monde du mélange. C’est ce que Jean Duvernoy appelle la seconde ou grande perturbation. Continuer la lecture

Mythe de la chute des esprits – partie 1

Quelques principes de base

Parmi les éléments essentiels de la doctrine chrétienne cathare se trouvent quelques points assez clairs :

  1. le bon principe est éternel et parfait dans le Bien ainsi que les esprits qui émanent de lui de toute éternité ;
  2. le mauvais principe est éternel et l source absolue du Mal. Sa création a eu un commencement et aura une fin. Il lui manque l’essentiel pour se comparer au bon principe (l’Être) ;
  3. la matière résulte d’une altération d’éléments créés par le bon principe, pour les mitigés alors qu’elle est totalement créée par le mauvais principe, selon les absolus.

Continuer la lecture

Mythe du pélican

Mythe du pélican, illustration du fondamental cathare de l’humilité

Le pélican est l’objet de nombreux mythes repris depuis la plus haute antiquité, notamment en Égypte, et ensuite accaparés par la mythologie chrétienne. Il faut distinguer deux mythes relatifs au pélican, celui qui présente une approche sacrificielle et celui qui permet d’expliquer la conception docète et de mettre en avant le fondamental chrétien de l’humilité. Continuer la lecture

Science et religion

Depuis le siècle des lumières il est de bon ton de considérer que la science a détrôné la religion en montrant les erreurs que celle-ci a accumulé dans ses dogmes et que la science a révélé grâce à l’avancement des recherches. Les tentatives de retour aux théories créationnistes d’extrémistes religieux ne peuvent qu’augmenter encore le fossé entre la science et ces religions volontairement aveugles.
Bien entendu, le catharisme n’a pas vocation à chercher dans la science des solutions aux questions qu’il se pose et aux doctrines qu’il défend. La religion s’appuie d’abord et avant tout sur la foi et la science sur l’observation et l’expérimentation. Continuer la lecture