Jamais je ne t’ai promis un jardin de roses

Information
  • Accès total


Dans ce film de 1978, une jeune patiente fait le douloureux apprentissage que nécessite le fait de passer de son univers fantasmé à la réalité. Sous la bienveillante et patiente houlette de sa thérapeute elle va, pas à pas, faire cet effort et rejoindre la réalité.

Si j’ai choisi ce titre ce n’est pas par hasard. Le catharisme d’aujourd’hui est à construire, mais il faut s’entendre sur ce que l’on appelle catharisme et sur ce que l’on considère être sa reconstruction.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Contenu soumis aux droits d'auteur.
0