Première lettre de Pierre – Chapitre 5

1 588 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Première lettre de Pierre

Chapitre 5

1 – Les anciens de chez vous, je les exhorte moi qui, ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ, aurai part aussi à la gloire qui va se dévoiler :
2 – faites paître le troupeau de Dieu qui est chez vous, surveillez-le, non par contrainte mais de bon gré, selon Dieu ; non par vil intérêt, mais de bon cœur ;
3 – non en seigneurs dans leur héritage, mais en vous faisant les modèles du troupeau.
4 – Et quand le grand berger se manifestera, vous bénéficierez de l’inflétrissable couronne de gloire.

Mon analyse :
Pierre parle aux anciens comme leur égal et les exhorte à mener leur mission dans la bienveillance et dans l’exemplarité.

5 – Jeunes, soumettez-vous de même aux anciens. Mais tous, sanglez-vous d’humilité les uns envers les autres, car Dieu s’oppose aux outrecuidants et donne, au contraire, sa grâce aux humbles.
6 – Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu pour qu’il vous hausse au bon moment
7 – et rejetez sur lui tous vos tracas, car il a souci de vous.
8 – Soyez sobres, soyez vigilants. Votre adversaire le diable, comme un lion rugissant, circule cherchant qui dévorer.
9 – Fermes dans la foi, opposez-vous à lui. Sachez que vos frères à travers le monde ont les mêmes souffrances,
10 – Mais quand vous aurez un peu souffert, le Dieu de toute grâce qui vous a appelés dans le Christ à sa gloire éternelle, vous façonnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

Mon analyse :
S’il demande aux jeunes membres de la communauté d’être obéissants aux anciens, il gomme immédiatement toute idée de hiérarchie en demandant à tous, jeunes et anciens, de faire preuve d’humilité. En effet Dieu ne s’adresse qu’aux humbles — les pauvres en esprit du sermon sur la montagne — et eux seuls mériteront sa grâce. Il insiste également sur la fermeté dans la foi, y compris devant le pire ennemi. Enfin, il signale que la souffrance n’est pas élective mais qu’elle touche toutes les communautés qui sont martyrisées dans ce monde. Nous retrouvons là les fondements et les fondamentaux du Catharisme : Bienveillance, humilité, obéissance.

11 – À lui la domination dans les âges des âges, amen.
12 – Si, par Silvain que je compte pour un frère fidèle, je vous écris ces quelques paroles, c’est pour vous exhorter et pour attester que telle est la vraie grâce de Dieu dans laquelle vous devez vous tenir.
13 – L’élue qui est à Babylone et Marc, mon fils, vous
saluent.
14 – Saluez-vous les uns les autres d’un affectueux baiser. Paix a vous tous qui êtes dans le Christ.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0