Première lettre de Paul aux Thessaloniciens – 3

1 525 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Première lettre aux Thessaloniciens

Chapitre 3

1 – Aussi, n’y tenant plus, nous avons trouvé bon de rester seuls à Athènes,
2 – et nous avons envoyé Timothée, notre frère et le collaborateur de Dieu dans l’évangile du Christ, vous affermir et vous exhorter sur votre foi,
3 – pour que personne ne se trouble de ces afflictions, car vous-mêmes vous savez que nous sommes là pour cela.
4 – Et en effet, quand nous étions chez vous, nous vous prédisions que nous allions être affligés; et c’est ce qui est arrivé, comme vous le savez.
5 – C’est pourquoi, n’y tenant plus, j’ai envoyé reconnaître votre foi, craignant que le tentateur vous ait tentés et que notre travail soit devenu vain.

Mon analyse :
Paul, obligé de partir en urgence de Thessalonique alors même qu’il avait à peine commencé à évangéliser, s’inquiète de la qualité de la foi de ces nouveaux convertis. Il leur envoie Timothée et reste seul à Athènes avec Silas. En même temps il précise dans sa lettre postérieure que les événements violent qu’il a subi étaient prévisibles et qu’ils confirment en quelque sorte sa prédication.

6 – Mais Timothée, qui vient de nous arriver de chez vous, nous annonce votre foi et votre amour, et que vous avez toujours bonne mémoire de nous puisque vous désirez, tout comme nous, de nous revoir.
7 – C’est pourquoi, frères, votre foi nous a consolés, à votre sujet, de toutes nos contraintes et afflictions ;
8 – car maintenant nous vivons, du moment que vous tenez dans le Seigneur !
9 – Quelles actions de grâces pouvons-nous donc rendre à Dieu, à votre sujet, pour toute la joie dont nous nous réjouissons à cause de vous, devant notre Dieu,
10 – à demander nuit et jour, tant et plus, de revoir votre face et de parfaire ce qui manque à votre foi ?
11 – Que notre Dieu et père lui-même, et que notre seigneur Jésus dirigent vers vous notre chemin !
12 – Et vous, que le Seigneur vous remplisse et fasse déborder de charité les uns pour les autres et pour tous, comme nous pour vous,
13 – pour affermir vos cœurs et qu’ils soient irréprochables en sainteté, devant notre Dieu et père, lors de la venue de notre seigneur Jésus avec tous ses saints.

Mon analyse :
Paul ayant été rassuré sur leur foi félicite les membres de cette nouvelle communauté et annonce son impatience de revenir auprès d’elle pour parachever son travail missionnaire. Cet enthousiasme se comprend car les communauté d’Achaïe et de Macédoine posent des problèmes de constance dans la foi, tant en raison d’une population plus disparate et plus portée sur la philosophie que sur la religion, qu’en raison des interventions contraires des Juifs et des Judéo-chrétiens.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0