Première lettre de Paul aux Corinthiens – 5

1 572 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Corinthiens

Chapitre 5

1 – Bref, on entend parler de prostitution chez vous, et d’une prostitution comme il n’y en a pas chez les nations, à ce point que quelqu’un a la femme de son père.
2 – Et vous vous gonflez ! Et vous ne prenez pas plutôt le deuil pour que soit enlevé du milieu de vous celui qui commet cet acte ?
3 – Eh bien moi, éloigné de corps, mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé, comme si j’étais là, celui qui agit ainsi.
4 – Au nom du seigneur Jésus, rassemblons-nous, vous et mon esprit avec la puissance de notre seigneur Jésus,
5 – et que cet homme soit livré au Satan pour la perte de sa chair afin que son esprit soit sauvé au jour du Seigneur.

Mon analyse :
Paul apprenant qu’un homme commet ce qu’il considère comme un inceste, même s’il est plus probable qu’il s’agisse, non pas de la mère de l’homme mais de sa belle-mère, intervient pour que cet homme soit retranché de la communauté et livré à son Satan. Cette notion apparaît chez Paul dans la lettre aux Romains et nous la reverrons dans la première lettre à Timothée. Il s’agit de mettre l’homme en pénitence pour qu’il se repente et, au pire, de l’excommunier. Cela fait aussi penser à l’épisode des Actes des apôtres (chap. 5) où Pierre accuse Ananie et sa femme Saphire d’avoir péché contre l’Esprit saint et où ils tombent morts à ses pieds. Bien entendu, il s’agit d’une mort symbolique, l’excommunication. Et dans ce cas nous sommes devant un péché contre l’esprit qui ne peut être remis par les hommes. Les Cathares le rappelaient, ce péché, seul Dieu peut le remettre. La raison en est simple, le péché contre l’Esprit est le pire car il implique une telle duplicité et un fond si mauvais que les hommes ne sauraient reconnaître la réelle contrition de celui qui en demanderait la remise.

6 – II n’y a pas de quoi vous vanter ! Ne savez-vous pas qu’un peu de levure fait lever toute la pâte ?
7 – Purifiez-vous donc de la vieille levure pour être une pâte nouvelle, et vous serez azymes, car le Christ notre pâque a été immolé.
8 – Célébrons donc la fête non pas avec de la vieille levure ni avec de la levure de méchanceté et de lâcheté, mais avec des azymes de pureté et de vérité.

Mon analyse :
Paul insiste pour que tous se purifient afin de chasser de leurs esprits les mauvaises volontés et la tolérance du mal au sein de la communauté.

9 – Je vous ai écrit dans une lettre de ne pas fréquenter des prostitueurs :
10 – je ne dis pas tous les prostitueurs du monde, ni les exploiteurs, les rapaces, les idolâtres, car alors il vous faudrait sortir du monde.
11 – Non, je vous ai écrit de ne pas fréquenter quelqu’un qui porte le nom de frère et qui est prostitueur, exploiteur, idolâtre, insulteur, ivrogne, rapace, et de ne pas manger avec lui.
12 – Est-ce à moi en effet de juger ceux du dehors ? Ceux du dedans, n’est-ce pas vous qui les jugez ?
13 – Ceux du dehors, Dieu les juge, ôtez le mauvais du milieu de vous.

Mon analyse :
Voilà son explication, il ne s’agit que de se prémunir de ceux qui, au sein de la communauté, commettent des actes ou proposent des voies spirituelles mauvaises.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0