Première lettre de Paul à Timothée – 4

1 476 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Première lettre à Timothée

Chapitre 4

1 – L’Esprit dit, en propres termes, que dans les derniers temps quelques-uns s’éloigneront de la foi pour s’adonner à des esprits égareurs et à des enseignements de démons
2 – qui, menteurs de comédie et, la conscience marquée au fer,
3 – empêcheront qu’on se marie ou qu’on touche à des nourritures que Dieu créa pour être prises avec actions de grâces par ceux qui ont foi et reconnaissent la vérité,
4 – car toute créature de Dieu est bonne et rien n’est à rejeter quand c’est pris avec actions de grâces ;
5 – c’est en effet sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.

Mon analyse :
L’auteur judéo-chrétien critique les messagers d’apocalypse qui annonçaient la fin des temps et imposaient des pratiques purificatrices excessives. Lui fait valoir la qualité des animaux créés par Dieu et sanctifiés par des pratiques rituelles.

6 – En proposant cela aux frères, tu seras un bon servant du christ Jésus, nourri dans les paroles de la foi et du bon enseignement que tu as suivi.
7 – Mais ces mythes profanes et de bonnes femmes, refuse-les. Et exerce-toi à la piété.
8 – Car l’exercice corporel est peu utile, mais la piété est
utile à tout puisqu’elle a promesse de vie, pour maintenant et pour l’avenir.
9 – C’est là une parole fidèle et digne de tout notre accueil
10 – Car c’est pour cela que nous nous fatiguons et que nous combattons : parce que nous espérons au Dieu vivant, qui est le sauveur de tous les hommes et surtout des fidèles.
11 – Ordonne cela et enseigne-le.

Mon analyse :
Alors que Paul insiste toujours sur l’humilité et la foi, avec comme pratique la charité ; l’auteur lui met en avant la pratique rituelle (la piété) et un comportement martial et dominateur.

12 – Que personne ne méprise ta jeunesse. Deviens au contraire l’exemple des fidèles, par la parole, le comportement, la charité, la foi, la pureté.
13 – Jusqu’à ce que je vienne, adonne-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement.
14 – Ne néglige pas ce don, en toi, qui t’a été donné par prophétie avec imposition des mains du Conseil des anciens.
15 – Occupe-toi de cela, tiens-toi à cela, pour que ton
progrès soit manifeste pour tous.
16 – Sois attentif à toi et à ton enseignement ; persistes-y, car, ce faisant, tu te sauveras, toi et ceux qui t’écoutent.

Mon analyse :
La fin de ce chapitre est plus proche de Paul.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0