Lettre de Paul aux Romains – 13

2 111 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Romains

Chapitre 13

1 – Que toute âme se soumette aux pouvoirs établis car il n’est de pouvoir que de Dieu et ceux qui existent sont imposés par Dieu,
2 – si bien que celui qui s’oppose au pouvoir s’oppose à la disposition de Dieu et les opposants seront condamnés.
3 – Car les chefs ne sont pas à craindre quand on agit bien mais quand on agit mal. Veux-tu ne pas craindre le pouvoir ? agis bien et il te louera,
4 – car il est au service de Dieu pour ton bien. Si tu agis mal, crains-le, car ce n’est pas pour rien qu’il porte le sabre, il est au service de la colère de Dieu pour châtier si on agit mal.
5 – D’où la nécessité de se soumettre non seulement à cause de la colère mais aussi à cause de la conscience.
6 – Et c’est pourquoi vous payez des impôts car ces fonctionnaires de Dieu sont fermes dans leur office.
7 – Rendez à tous leur dû : à qui l’impôt, l’impôt ; à qui le paiement, le paiement ; à qui la crainte, la crainte ; à qui l’honneur, l’honneur.

Mon analyse :
Ces premiers versets sont clairement inspirés des Proverbes, ce qui incite à les attribuer au scribe judéo-chrétien. Effectivement, Dieu étant étranger à ce monde ne saurait se préoccuper des pouvoirs temporels. Étant pur Amour il ne saurait faire peser sa colère sur personne.

8 – Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime autrui a rempli la Loi.
9 – En effet : tu ne seras pas adultère, tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se récapitule en cette parole : tu aimeras ton proche comme toi-même.
10 – La charité ne fait rien qui nuise au proche, la charité 
est donc la plénitude de la Loi.
11 – D’ailleurs vous savez que c’est le moment et que déjà il est l’heure de vous réveiller car à présent le salut est plus proche de nous que lorsque nous avons eu foi.
12 – La nuit est avancée, le jour approche. Rejetons donc les œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière.
13 – Marchons convenablement, comme de jour : pas d’orgies ni de beuveries, pas de coucheries ni de débauches, pas de querelle ni de jalousie,
14 – mais revêtez-vous du seigneur Jésus Christ et n’ayez cure de la chair et de ses convoitises.

Mon analyse :
La seconde partie est plus logiquement paulinienne. L’Amour, que Paul appelle la charité est la seule loi qui vaille et qui précède toutes les dispositions d’un comportement correct. Il montre qu’elle englobe même toutes les dispositions de la loi donnée par Dieu à Moïse. Au-delà de l’Amour il nous rappelle que la tempérance est nécessaire à un bon cheminement.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0