Lettre de Paul aux Philippiens – 1

1 764 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Philippiens

Chapitre 1

1 – Paul et Timothée, esclaves du Christ Jésus, à tous les saints en Jésus Christ qui sont à Philippes, ainsi qu’aux surveillants et aux serviteurs.
2 – À vous grâce et paix de Dieu notre père et du seigneur Jésus Christ.
3 – Je rends grâces à Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous,
4 – et dans chacune de mes prières c’est toujours avec joie que je prie pour vous tous
5 – qui, êtes associés à l’évangile depuis le premier jour jusqu’à maintenant ;
6 – et je suis sûr d’une chose, c’est que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la perfectionnera jusqu’au jour du christ Jésus.
7 – Car il est juste que je pense ainsi de vous tous puisque je vous porte dans mon cœur et que vous tous, dans mes liens et dans la défense et l’affermissement de l’évangile, êtes mes compagnons de grâce.
8 – Car Dieu m’est témoin que je languis de vous tous avec la tendresse du christ Jésus.

Mon analyse :
Dans sa salutation Paul manifeste une grande tendresse envers cette communauté. Il faut dire qu’elle fut la première communauté fondée par Paul en un lieu important car lien entre l’Occident et l’Orient — Philippes est située au nord-est de la Grèce, en Macédoine — et que les habitants composés de païens et de Juifs sans oublier de nombreux romains, retirés de l’armée, furent réceptifs à la prédications paulinienne. Ils l’aidèrent aussi beaucoup sur le plan matériel comme cela est rappelé dans la lettre aux Éphésiens.

9 – Et je prie pour que votre amour abonde encore et de plus en plus en connaissance et en toute clairvoyance
10 – pour que, discernant ce qu’il faut faire, vous soyez
purs, sans broncher, pour le jour du Christ
11 – et remplis de ce fruit de justice qui, par Jésus Christ, est à la gloire et à la louange de Dieu.
12 – Je veux donc que vous sachiez, frères, que ce qui m’arrive a plutôt fait progresser l’évangile,
13 – de sorte qu’il est maintenant manifeste, dans tout le prétoire et partout, que je suis lié pour le Christ ;
14 – et la plupart des frères, à qui mes liens ont redonné confiance dans le Seigneur, osent davantage dire sans crainte la parole de Dieu.

Mon analyse :
Paul indique qu’il est prisonnier, dans une ville disposant d’une garde prétorienne. On pense bien entendu à Rome où il termina son apostolat, mais ce pourrait également être Éphèse qui dispose d’une telle structure militaire. Il annonce aux Philippiens de continuer à avancer dans la foi et que sa captivité est un facteur favorisant de la diffusion de sa prédication.

15 – Il y en a qui prêchent le Christ par envie et querelle, mais il y en a qui le font avec bienveillance.
16 – Ceux-ci agissent par amour, sachant que je suis là pour répondre de l’évangile
17 – tandis que les autres annoncent le Christ par rébellion, sans pureté, et en pensant me susciter de l’affliction dans mes liens.
18 – Mais quoi ? Reste que, de toute manière, pour un prétexte ou pour la vérité, le Christ est annoncé et je m’en réjouis. Et je m’en réjouirai.
19 – Car je sais que ceci aboutira pour moi au salut, par votre prière et le secours de l’esprit de Jésus Christ,
20 – moi qui espère avec impatience que je n’aurai honte
en rien mais, comme maintenant et toujours, que le Christ
grandira très franchement dans mon corps, soit par ma
vie soit par ma mort ;
21 – car pour moi, vivre, c’est le Christ, et mourir est un gain.
22 – Mais si vivre en ma chair fait fructifier mon œuvre, je ne sais que choisir.
23 – Je suis pressé des deux bords : j’ai désir de m’en retourner et d’être avec le Christ, ce serait beaucoup mieux,
24 – mais demeurer dans la chair est plus nécessaire à cause de vous.
25 – J’en suis sûr, je sais que je demeurerai et que je resterai près de vous tous pour le progrès et la joie de votre foi,
26 – pour qu’en moi, à cause de mon retour parmi vous, vous puissiez davantage vous vanter du christ Jésus.

Mon analyse :
Paul signale que parmi ceux qui annoncent Christ s’en trouve certains qui le font dans une mauvaise intention. On peut considérer que des judéo-chrétiens sont donc en train d’essayer de profiter de sa captivité pour tenter de reprendre en mains les communautés qui lui sont acquises. Cependant Paul ne semble pas inquiet, comme s’il considérait que les Philippiens ne risquent pas de changer d’orientation spirituelle. Il se laisse aller à un désir de finir sa vie terrestre pour enfin rejoindre Christ, mais il croit que cela n’est pas à l’ordre du jour. Cela ne nous renseigne pas plus car, même à Rome, Paul pensait sortir vainqueur de son procès.

27 – Seulement, comportez-vous d’une manière digne de l’évangile du Christ, pour que, soit venant vous voir, soit absent, j’entende que vous vous tenez dans un même esprit, luttant d’une même âme pour la foi de l’évangile,
28 – et nullement épouvantés par les adversaires, ce qui pour eux est la preuve de votre perte mais, pour vous, de votre salut et de la part de Dieu ;
29 – car il vous a été accordé, au regard du Christ, non seulement de vous fier à lui, mais de souffrir pour lui,
30 – puisque votre combat est celui-là même où vous m’avez vu et où maintenant vous entendez dire que je suis.

Mon analyse :
Cette dernière exhortation n’est pas inquiète mais seulement réconfortante, ce qui confirme la confiance de Paul dans cette communauté.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0