Lettre de Paul aux Galates – 1

2 575 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Galates

Chapitre 1

1 – Paul, apôtre, non de la part des hommes ni par un homme mais par Jésus Christ et Dieu le Père, qui l’a relevé d’entre les morts,
2 – et tous les frères qui sont avec moi, aux églises de Galatie.
3 – À vous grâce et paix de Dieu notre père et du seigneur Jésus Christ,
4 – qui s’est donné pour nos péchés afin de nous arracher à ce mauvais âge présent, selon la volonté de notre Dieu et père,
5 – à qui soit la gloire dans les âges des âges ! Amen.

Mon analyse :

L’entame de Paul est ici moins cordiale qu’à l’accoutumée. Il rappelle d’emblée qu’il n’est pas envoyé au nom d’une communauté ou comme porte parole d’un apôtre mais que c’est directement par sa révélation de Christ. La Galatie tire son nom des Gaulois qui sont venus la peupler vers le cinquième siècle avant notre ère. Ces Gaulois, les Volques, ont émigré d’Europe centrale en deux groupes, l’un qui va donc venir dans la péninsule turque et l’autre les Tectosages qui viendront s’installer à Carcassonne.

6 – Je m’étonne que vous quittiez si vite celui qui vous a appelés par la grâce du Christ et passiez à un autre évangile ;
7 – il n’y en a pas d’autre ; il n’y a que des gens qui vous troublent et qui veulent retourner l’évangile du Christ !
8 – Mais si nous-mêmes, si un ange du ciel vous annonçait un évangile à côté de celui que nous vous avons annoncé, maudit soit-il !
9 – Nous venons de le dire et je le redis encore : si quelqu’un vous annonce un évangile à côté de celui que vous avez reçu, maudit soit-il !

Mon analyse :
Les Galates, initialement évangélisés par quelqu’un du courant de Paul ont été retournés par des Judéo-chrétiens. Nous ne sommes pas dans la diaspora mais en terre païenne et Paul prend cela pour une atteinte personnelle. Déjà on comprend que les deux compréhensions du message de Christ sont antagonistes.

10 – À présent, est-ce des hommes que je flatte ou bien
 Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire à des hommes ? Si 
je plaisais encore à des hommes, je ne serais pas l’esclave
 du Christ !
11 – Je vous fais savoir, frères, que l’évangile qui a été annoncé par moi n’est en effet pas selon l’homme ;
12 – et ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par un dévoilement de Jésus Christ.
13 – Car vous avez entendu comment je me conduisais jadis dans le Judaïsme et avec quelle outrance je poursuivais l’église de Dieu et la ravageais ;
14 – j’avançais, dans le Judaïsme, plus que beaucoup de compatriotes de mon âge, j’avais plus de zèle pour les traditions de mes ancêtres.
15 – Mais quand celui qui m’avait mis à part dès le ventre de ma mère et qui m’avait appelé par sa grâce a trouvé bon
16 – de dévoiler son Fils en moi pour que je l’annonce aux nations, aussitôt et sans demander conseil à la chair ni au sang,
17 – et sans même monter à Jérusalem vers ceux qui étaient apôtres avant moi, je m’en suis allé en Arabie, puis je suis encore revenu à Damas.

Mon analyse :
Paul insiste sur le fait qu’il s’exprime suite à sa révélation qui fait de lui un messager selon l’esprit et non selon la chair comme ceux qui se réclament des disciples. D’ailleurs il le justifie par le caractère miraculeux de sa conversion, lui qui était à l’opposé du message de Christ et par le fait qu’il n’est pas allé à Jérusalem se faire adouber par les disciples. Nous avons là une discordance avec le récit des Actes qui disent que quelques jours après son arrivée à Damas, Paul serait allé à Jérusalem.

18 – Ensuite, trois ans après, je suis monté à Jérusalem faire la connaissance de Képhas, et j’ai demeuré quinze jours près de lui ;
19 – mais je n’ai pas vu d’autre apôtre, sauf Jacques, le frère du Seigneur.
20 – Je vous l’écris et, devant Dieu, je ne vous mens pas.
21 – Ensuite, je suis venu dans les climats de Syrie et de Cilicie.
22 – Mais j’étais inconnu de visage aux églises de Judée qui sont dans le Christ.
23 – Elles entendaient seulement dire : Celui qui nous poursuivait jadis annonce maintenant la foi que jadis il ravageait.
24 – Et à cause de mol elles glorifiaient Dieu.

Mon analyse :
Pour Paul, ce n’est que trois ans plus tard qu’il est allé à Jérusalem où il n’a rencontré que Pierre, le disciple de référence et Jacques le chef de la communauté. Paul précise même qu’il n’est pas allé dans la diaspora où se trouvaient nombre de Juifs et des communautés affiliées aux disciples mais que son renom les avait atteintes.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0