Lettre de Paul aux Éphésiens – 3

1 668 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Éphésiens

Chapitre 3

1 – C’est pourquoi moi, Paul, prisonnier du christ Jésus pour vous les nations…
2 – Car vous avez sans doute entendu comment Dieu a géré sa grâce qui m’a été donnée pour vous :
3 – c’est par un dévoilement que j’ai eu connaissance de ce mystère tel que je viens de l’écrire en bref ;
4 – et en lisant vous pouvez comprendre quelle intelligence j’ai de ce mystère du Christ ;
5 – dans les autres générations, les fils des hommes n’en ont pas eu cette connaissance qui par l’Esprit vient d’être dévoilée à ses saints apôtres et prophètes ;
6 – c’est-à-dire que les nations sont cohéritières, incorporées, participantes de la promesse, dans le christ Jésus, par cet évangile
7 – dont je suis devenu le serviteur selon le don de cette grâce de Dieu que m’a donnée l’énergie de sa puissance.
8 – À moi, le moindre de tous les saints, a été donnée cette grâce d’annoncer aux nations l’indéchiffrable richesse du Christ
9 – et de mettre en lumière la gestion de ce mystère caché
depuis les âges en Dieu le créateur de tout,
10 – pour faire maintenant connaître, par l’église, aux
principautés et aux pouvoirs célestes la si diverse sagesse
de Dieu,
11 – selon le dessein éternel qu’il a formé dans le christ Jésus notre seigneur
12 – en qui, nous fiant à lui, nous avons franchise et approche confiante.
13 – Je vous demande donc de ne pas vous lasser de mes afflictions pour vous, elles qui sont votre gloire.

Mon analyse :
Paul commence par une phrase qu’il interrompt et reprendra au verset 14. Ainsi il fait de la suite une sorte d’aparté pour rappeler des éléments essentiels. Il est celui que Dieu a choisi pour révéler son message, car il avait l’intelligence nécessaire à sa compréhension. Avant lui, personne n’avait reçu ce message, ce qui invalide les prophètes juifs. Mais ce mystère est maintenant offert à la fois aux Juifs et aux païens (les nations) par l’entremise de Paul, pourtant le moins glorieux de tous. Mais cette faiblesse est la façon dont Dieu affirme sa gloire.

14 – C’est pourquoi je plie le genou devant le Père,
15 – de qui toute paternité aux cieux et sur terre tire son nom,
16 – pour qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés à l’intérieur par son esprit,
17 – et que le Christ habite dans vos cœurs par la foi, pour qu’enracinés dans l’amour et fondés dessus,
18 – vous soyez de force à comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur et la longueur, la hauteur et la profondeur,
19 – et à connaître cet au-delà de la connaissance qu’est l’amour du Christ, pour que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.
20 – À celui donc qui peut faire infiniment plus que tout ce que nous demandons ou comprenons, selon la puissance qui est à l’œuvre en nous,
21 – à lui la gloire, dans l’église et dans le christ Jésus, pour toutes les générations d’âge en âge. Amen.

Mon analyse :
Paul termine sa phrase initiale par un geste d’humilité. Maintenant, après avoir expliqué son rôle, il indique aux Éphésiens quelle est leur part. Comme lui, c’est à l’intérieur d’eux-mêmes que Dieu instillera la force et l’intelligence qui leur permettra de tout comprendre, dans toutes les dimensions. Cette intelligence et cette compréhension tireront leur fond, non pas de compétences humaines, mais de la foi et de l’amour du Christ. C’est cela qui fonde et fortifie l’Église que Paul a mise en place au travers des communautés.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0