Lettre de Paul aux Éphésiens – 1

1 552 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Éphésiens

Chapitre 1

1 – Paul, apôtre du christ Jésus par la volonté de Dieu, aux saints et fidèles dans le christ Jésus.


Mon analyse :
Cette lettre ne lasse pas de nous surprendre. En effet, elle est considérée comme destinée aux Éphésiens sur la foi de quelques manuscrits alors que cette mention n’apparaît pas dans l’introduction ni dans les plus anciens manuscrits ni chez les Pères de l’Église. Elle est la troisième lettre écrite par Paul en captivité à Rome.

2 – À vous grâce et paix de Dieu notre père et du seigneur Jésus Christ.
3 – Béni soit le Dieu et père de notre seigneur Jésus Christ, qui dans les deux nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans le Christ
4 – quand il nous a choisis en lui avant la fondation du monde pour être, devant lui, saints et sans reproche en amour
5 – et qu’il nous a destinés d’avance à être adoptés pour lui, par Jésus Christ, selon le souhait de sa volonté
6 – et à la louange de la glorieuse grâce dont il nous a gratifiés en son fils aimé.

Mon analyse :
On pourrait voir dans le début du verset 4 une affirmation de la consubstantialité qui diffère clairement de l’idée d’une création ex nihilo qui est la règle catholique.

7 – En celui-ci nous avons le rachat par son sang, la rémission des fautes, selon la richesse de sa grâce
8 – qu’il a fait abonder en nous en toute sagesse et intelligence
9 – en nous faisant connaître le mystère de sa volonté selon le souhait qu’il se proposait
10 – pour la gestion de la plénitude des temps : tout récapituler dans le Christ, ce qui est aux deux et ce qui est sur la terre.
11 – En celui-ci aussi nous avons hérité d’être déterminés d’avance, selon le propos de celui qui opère tout d’après le dessein de sa volonté,
12 – pour qu’à la louange de sa gloire nous soyons les premiers à espérer dans le Christ.
13 – En celui-ci, vous aussi, après avoir entendu la parole de vérité, évangile de votre salut, en lui donc après avoir eu foi vous avez été marqués du Saint Esprit de la promesse,
14 – arrhes de notre héritage, pour le rachat de ce qu’il s’est acquis et à la louange de sa gloire.
15 – Et c’est pourquoi, depuis que j’ai entendu votre foi au seigneur Jésus et votre amour pour tous les saints,
16 – je ne cesse de rendre grâces pour vous et de faire mémoire de vous dans mes prières,
17 – pour que le Dieu de notre seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de dévoilement qui vous le fasse connaître
18 – en éclairant les yeux de votre cœur pour que vous sachiez à quelle espérance il vous appelle, quelle richesse de gloire il vous fait hériter parmi les saints,
19 – et l’extraordinaire grandeur de sa puissance envers nous qui avons foi.
20 – Cette énergie de sa force dominatrice,
21 – il l’a mise en œuvre dans le Christ en le relevant d’entre les morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les deux
22 – au-dessus de toute principauté, pouvoir, puissance
23 – et seigneurie, et de tout nom nommable non seulement dans cet âge-ci mais dans l’autre ;
24 – et il a tout mis sous ses pieds et l’a donné pour chef suprême à l’église,
25 – laquelle est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tout.

Mon analyse :
Cette longue introduction tranche avec la brièveté de celle de la Lettre aux Galates. Elle pose une question : comment Paul pourrait-il s’exprimer avec autant de distance envers des communautés dans lesquelles il a séjourné environ trois ans ? Cela renforce le doute quant aux destinataires de cette lettre qui ne sont sans doute pas les Éphésiens. D’aucuns pensaient qu’elle était adressée aux Laodicéens, mais la découverte d’une lettre spécifique à cette communauté relance le questionnement.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0