Lettre de Paul aux Colossiens – 3

1 456 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Lettre aux Colossiens

Chapitre 3

1 – Si vous avez été relevés avec le Christ, cherchez donc ce qui est en haut, là où le Christ est assis à la droite de Dieu ;
2 – tendez à ce qui est en haut et non à ce qui est sur la terre.
3 – Car vous êtes morts et votre vie est cachée en Dieu avec le Christ.
4 – Et quand le Christ, votre vie, sera manifesté, alors vous aussi serez manifestés en gloire avec lui.

Mon analyse :
L’auteur appelle les Colossiens à prendre Christ pour seule référence et non pas ce qui relève de ce monde.

5 – Faites donc mourir ce qu’il y a de terrestre dans vos membres : la prostitution, l’impureté, la passion, la mauvaise convoitise et l’avidité, qui est une idolâtrie ;
6 – c’est par là que vient la colère de Dieu ;
7 – et c’est là-dedans que vous marchiez, jadis, quand vous en viviez !
8 – Mais maintenant, rejetez tout cela : colère, fureur, méchanceté, blasphème, honteux propos sortis de votre bouche.
9 – Ne vous mentez pas les uns aux autres, puisque vous vous êtes dévêtus du vieil homme et de ses actes
10 – et que vous avez revêtu le nouveau qui, pour connaître, se renouvelle, à l’image de celui qui l’a créé.
11 – Là, il n’y a plus de Grec ou de Juif, de circoncis ou de prépucé, ni de barbare, de Scythe, d’esclave ou d’homme libre, mais le Christ est tout et en tout.
12 – Comme de saints et chers élus de Dieu, revêtez-vous donc de tendresse, de prévenance, d’humilité, de douceur et de générosité,
13 – supportez-vous les uns les autres et, si quelqu’un a un grief contre un autre, pardonnez-vous, comme le Seigneur vous a pardonné ;
14 – mais par-dessus tout, revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.
15 – Et que soit arbitre en vos cœurs la paix du Christ, à laquelle vous avez été appelés en un seul corps. Et devenez reconnaissants !
16 – Que la parole du Christ habite en vous richement ; et, en toute sagesse, enseignez-vous et avertissez-vous les uns les autres en chantant, dans votre cœur, psaumes, hymnes et chants spirituels à Dieu par sa grâce.
17 – Et quoi que vous fassiez, parole ou œuvre, faites tout au nom du seigneur Jésus et en rendant grâces, par lui, à Dieu le Père.

Mon analyse :
L’auteur se sert des autres lettres de Paul pour construire son argumentation concernant le rejet des tentations terrestres. On peut penser qu’il fait ainsi pour donner de l’authenticité à sa lettre.

18 – Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient, selon le Seigneur.
19 – Maris, aimez vos femmes et ne soyez pas amers envers elles.
20 – Enfants, obéissez en tout à vos parents, car cela est agréable au Seigneur.
21 – Pères, ne provoquez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent.
22 – Esclaves, obéissez en tout à vos seigneurs selon la chair, non parce qu’ils vous voient et pour leur plaire, mais par simplicité de cœur et crainte du Seigneur.
23 – Quoi que vous fassiez, travaillez avec âme, comme pour le Seigneur, et non pour les hommes,
24 – sachant que vous recevrez du Seigneur la récompense de son héritage. C’est au seigneur Christ que vous êtes asservis.
25 – L’injuste, en effet, sera payé de son injustice, et il n’y a pas de partialité.

Mon analyse :
Là encore, les rapports familiaux et domestiques sont calqués sur les autres lettres de Paul, notamment celle aux Éphésiens.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0