Évangile selon Matthieu – Chapitre 21

1 575 vue(s)

 Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

ÉVANGILE SELON MATTHIEU

Chapitre vingt-et-un

1 – Quand ils approchèrent de Jérusalem et furent venus à Bethphagé, au mont des Oliviers, alors Jésus envoya deux disciples,
2 – il leur dit : Allez à ce bourg en face de vous et aussitôt vous trouverez une ânesse attachée et un ânon avec elle, déliez-la et amenez-la moi.
3 – Et si on vous dit quelque chose, vous direz que le seigneur a besoin d’eux et qu’il les renverra aussitôt.
4 – Cela arriva pour remplir cette parole du prophète :
5 – Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi, doux et monté sur un âne, sur un ânon, petit d’une bête de somme.
6 – Les disciples s’en allèrent et firent comme Jésus leur avait prescrit,
7 – ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, y posèrent leurs vêtements et il s’assit dessus.
8 – Et une très grosse foule garnit le chemin avec leurs vêtements ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en garnissaient le chemin.
9 – Et les foules qui le précédaient et celles qui le suivaient criaient : Hosanna au fils de David ! Béni, celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les hauteurs !
10 – Et quand il entra à Jérusalem, toute la ville secouée disait : Qui est-ce ?
11 – Et les foules répondaient : C’est Jésus le prophète, celui de Nazareth en Galilée.

Mon analyse :
Tout cet épisode n’a d’autre but que de rattacher Jésus à la tradition mosaïque.

12 – Puis Jésus entra au temple, il chassa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le temple, il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de colombes
13 – et leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée maison de prière, et vous en faites un antre de bandits.
14 – Et des aveugles, des boiteux s’approchèrent de lui, dans le temple, et il les soigna.
15 – Quand les grands prêtres et les scribes virent les merveilles qu’il faisait et les garçons qui criaient dans le temple et qui disaient : Hosanna au fils de David, ils s’indignèrent
16 – et ils lui dirent : Tu entends ce qu’ils disent ? Et Jésus leur répond : Oui. N’avez-vous jamais lu ceci : Par la bouche des enfants, de ceux qu’on allaite, tu t’es façonné une louange ?

Mon analyse :
Chez Matthieu cet épisode survient à la fin de la prédication alors que chez Jean il intervient plus tôt. L’enthousiasme des foules décroit au fur et à mesure que le cortège entre dans Jérusalem car les autorités religieuses y sont menaçantes pour ceux qui reconnaissent Jésus. À la fin, seuls les enfants louent Jésus.

17 – Et il les quitta, il sortit de la ville pour Béthanie où il passa la nuit.
18 – En regagnant la ville, à l’aube, il eut faim.
19 – Sur le chemin il vit un figuier, il y vint mais il n’y trouva rien que des feuilles, il lui dit : Que plus jamais un fruit ne naisse de toi ! Et le figuier sécha tout de suite.
20 – À cette vue, les disciples étonnés dirent : Comment ce figuier a-t-il tout de suite séché ?
21 – Jésus leur répondit : Oui je vous le dis, si vous avez foi et n’hésitez pas, non seulement vous ferez cela du figuier, mais si vous dites à cette montagne. Enlève-toi et jette-toi à la mer, cela se fera.
22 – Et tout ce que vous demanderez avec foi en priant, vous le recevrez.

Mon analyse :
De prime abord, le figuier semble n’avoir rien produit et donc Jésus le dessèche puisqu’il est, en quelque sorte, inutile. Mais Marc nous apprend que ce n’est pas la saison des figues. Donc, la motivation de Jésus est peut-être ailleurs. il s’en sert pour expliquer aux disciples la force de la foi. La foi peut déplacer les montagnes, comme cela est devenu un adage, mais en fait la foi permet de demander ce qui est juste.

23 – Comme il venait au temple, les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent de lui pendant qu’il enseignait et lui dirent : Par quel pouvoir fais-tu cela ? qui t’a donné ce pouvoir ?
24 – Jésus leur répondit : Moi aussi je vais vous poser une question et, si vous y répondez, moi aussi je vous dirai par quel pouvoir je fais cela :
25 – l’immersion par Jean, d’où venait-elle ? du ciel ou des hommes ? Mais ils se faisaient ce raisonnement Si nous disons du ciel, il va nous dire : pourquoi donc ne vous y êtes-vous pas fiés ?
26 – si nous disons : des hommes, nous craignons la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète.
27 – Et ils répondirent à Jésus : Nous ne savons pas. Il leur dit : Moi non plus je ne vous dis pas par quel pouvoir je fais cela.

Mon analyse :
Les autorités cherchent un motif pour l’accuser de blasphème mais Jésus les prend à un piège qui les oblige à ne pas répondre. Le but est de montrer leur duplicité ce qui justifiera la dernière remarque de Jésus en fin de chapitre.

28 – Que vous en semble ? Un homme avait deux fils. Il s’est approché du premier et lui a dit : Mon fils, va-t-en aujourd’hui travailler à la vigne.
29 – Celui-ci répond : J’y vais, seigneur, mais il n’y va pas.
30 – Il s’est approché du second et lui a dit la même chose. Celui-là répond : Je ne veux pas, puis il se repent et y va.
31 – Lequel des deux a fait la volonté du père ? Ils disent : Le dernier. Jésus leur dit Oui je vous le dis, les percepteurs et les prostituées vous précèdent dans le règne de Dieu.
32 – Car Jean est venu à vous sur un chemin de justice et vous ne vous êtes pas fiés à lui. Les percepteurs et les prostituées se sont fiés à lui, et vous, en voyant cela, vous ne vous êtes pas enfin repentis pour vous fier à lui.

Mon analyse :
Jésus commence sa critique de façon modérée ; il montre que l’apparence ne vaut pas toujours la constance. Celui qui semble bon peut ne pas être fiable et inversement. Bien entendu, cela concerne les représentants officiels du Judaïsme qui sont ainsi menacés de ne pas être acceptés par Dieu.

33 – Écoutez une autre parabole. Un maître de maison avait planté une vigne, il l’avait entourée d’une clôture, y avait creusé une cuve et bâti une tour, il l’a louée à des vignerons et il est parti en voyage.
34 – Quand a approché le temps des fruits, il a envoyé ses esclaves aux vignerons pour faire prendre ses fruits.
35 – Mais les vignerons ont pris ses esclaves, battu l’un, tué l’autre, lapidé un troisième.
36 – II a envoyé encore d’autres esclaves, plus nombreux que les premiers, et ils leur ont fait de même.
37 – Enfin il leur a envoyé son fils, en se disant : Ils vont respecter mon fils.
38 – Mais quand les vignerons ont vu le fils ils se sont dit entre eux : C’est l’héritier ! Ici, qu’on le tue et à nous l’héritage.
39 – Ils l’ont pris, l’ont chassé de la vigne et l’ont tué.
40 – Quand le seigneur de la vigne viendra, que fera-t-il donc à ces vignerons ?
41 – Ils lui disent : Il perdra méchamment ces méchants et louera sa vigne à d’autres vignerons qui lui en rendront le fruit en son temps.
42 – Jésus leur dit : N’avez-vous jamais lu dans les écritures : La pierre qu’avaient rejetée les bâtisseurs est devenue tête d’angle : elle l’est devenue par le Seigneur, et à nos yeux c’est étonnant ?
43 – C’est pourquoi je vous dis que le règne de Dieu va vous être enlevé, on le donnera à une nation qui le fera fructifier.
44 – Celui qui tombera sur cette pierre, il s’y meurtrira, et celui sur qui elle tombera, elle le vannera.
45 – En entendant ses paraboles, les grands prêtres et les pharisiens connurent qu’il parlait d’eux ;
46 – mais s’ils cherchaient à se saisir de lui, ils craignaient les foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète.

Mon analyse :
Cette fois la critique devient violente et Jésus présente dans cette parabole des vigneron le récit de la passion. Les esclaves maltraités sont les prophètes et le fils tué c’est lui. Le Juifs sont donc rejetés en tant que peuple élu et les judéo-chrétiens pourront se saisir de cette parabole pour s’attribuer le titre de peuple élu. Cela se reproduira avec les Mormons bien plus tard. Il leur prédit également que c’est à cause de lui, la pierre d’angle, qu’ils seront ainsi détruits.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0