Deuxième lettre de Paul à Timothée – 2

1 550 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Deuxième lettre à Timothée

Chapitre 2

1 – Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est dans le christ Jésus;
2 – et ce que tu as entendu de moi devant beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles qui soient capables d’enseigner les autres.
3 – Souffre comme un bon soldat du christ Jésus.
4 – Un militaire ne se mêle pas des affaires de la vie quand il veut plaire à celui qui l’a enrôlé.
5 – Et de même un athlète n’est pas couronné s’il n’est pas athlète dans les règles.
6 – Le paysan qui s’est fatigué doit être le premier à prendre des fruits.
7 – Comprends ce que je dis ; car le Seigneur te donnera de l’intelligence en tout.
8 – Souviens-toi de Jésus Christ, relevé d’entre les morts, né de la semence de David, selon mon évangile
9 – pour lequel je souffre jusqu’à être lié comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n’est pas liée.
10 – C’est pourquoi je supporte tout, à cause des élus, pour qu’eux aussi rencontrent le salut qui est dans le christ Jésus, avec la gloire, éternelle.
11 – C’est une parole fidèle, que si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ;
12 – si nous supportons, nous régnerons aussi avec lui ; si nous le renions, lui aussi nous reniera ;
13 – et si nous sommes de mauvaise foi, il demeure fidèle, car il ne peut pas se renier.

Mon analyse :
Timothée est destiné à une poursuite de l’œuvre didactique et il doit, pour cela, se donner tout entier à son travail. Dès lors il en retirera les fruits. Le verset 8 est judaïsé par la mention de la lignée de David. Timothée est invité à la rigueur et à la souffrance pour rester fidèle à la prédication de Paul.

14 – Rappelle cela et adjure, devant Dieu, qu’on ne dispute pas sur des mots, ce qui ne sert à rien qu’à la catastrophe de ceux qui écoutent.
15 – Efforce-toi de te présenter à Dieu en homme estimé, en fier ouvrier qui taille droit la parole de vérité.
16 – Mais leur verbiage profane, évite-le : il ne les avancera qu’à plus d’impiété,
17 – et leur parole aura sa pâture comme la gangrène. Parmi eux il y a Hyménée et Philète ;
18 – ceux-là se sont écartés de la vérité en disant que la
résurrection a déjà eu lieu, et ils retournent la foi de
quelques-uns.
19 – En tout cas, la solide fondation de Dieu tient debout ; et elle a pour sceau : Le Seigneur connaît les siens ; et : Que s’éloigne de l’injustice quiconque nomme le nom du Seigneur.
20 – Dans une grande maison, il n’y a pas que des vases en or et en argent, il y en a aussi en bois et en terre : les uns précieux, et les autres vulgaires.
21 – Si donc quelqu’un se purifie de ces choses-là, il sera un vase précieux, sanctifié, bien commode pour le maître et prêt à toute bonne œuvre.

Mon analyse :
Paul exhorte son disciple à demeurer simple et à ne pas se laisser entraîner dans des voies divergentes, comme celle de la philosophie ou de l ‘interprétation excessive. La voie de Christ est claire et simple. Ce qui est trop brillant n’est pas forcément adapté. Ce passage pourrait tout aussi bien être une interpolation judéo-chrétienne invitant à refuser la voie de la connaissance pour se limiter à la foi du charbonnier.

22 – Fuis les convoitises juvéniles, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur.
23 – Mais les discussions stupides et incultes, refuse-les : tu sais qu’elles engendrent des disputes ;
24 – or un esclave du Seigneur ne doit pas disputer, il doit être doux envers tous, capable d’enseigner, patient,
25 – et corriger avec douceur les opposants, si jamais Dieu leur donnait de se convertir à la connaissance de la vérité,
26 – et de revenir vers sa volonté une fois dessoûlés du filet où le diable les tient captifs.

Mon analyse :
De même l’enseignement doit être simple et non violent pour éviter les problèmes et convaincre plus facilement.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0