Deuxième lettre de Paul à Timothée – 1

1 733 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Deuxième lettre à Timothée

Chapitre 1

1 – Paul, apôtre du christ Jésus par la volonté de Dieu selon la promesse de vie qui est dans le christ Jésus,
2 – à Timothée mon cher enfant. Grâce, miséricorde et paix de Dieu le Père et du christ Jésus notre seigneur.
3 – Ce Dieu que je sers en conscience pure depuis mes ancêtres, je lui sais gré de me souvenir sans cesse de toi dans mes prières nuit et jour
4 – avec le souvenir de tes larmes et le désir de te voir pour être rempli de joie,
5 – avec le souvenir de cette foi, chez toi, sans comédie, cette foi qui a d’abord habité en ta grand-mère Loïs et en ta mère Eunice et qui, j’en suis sûr, est en toi aussi.
6 – Pour ce motif, je te rappelle de raviver ce don de Dieu qui est en toi par mon imposition des mains.
7 – Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de pusillanimité, mais de puissance, de charité et de bon sens.

Mon analyse :
L’entame cherche à présenter Paul comme toujours fidèle au Judaïsme (v. 3) et à mettre Timothée dans la même situation car sa mère Eunice était juive. Ce rappel à la Judaïté, directe pour l’un par transmission pour l’autre, vise moins à les ramener vers ce statut, qui est celui de leurs détracteurs judéo-chrétiens, qu’à disqualifier leur discours considéré comme anti-judaïque vécu comme attentatoire au dogme catholique.

8 – N’aie donc pas honte de témoigner de notre seigneur, ni de moi son prisonnier. Avec moi, au contraire, souffre pour l’évangile, selon la puissance du Dieu
9 – qui nous a sauvés et appelés d’un saint appel, non pas selon nos œuvres mais selon son dessein et sa grâce. Celle-ci, qui nous a été donnée dans le christ Jésus pour les temps éternels,
10 – a été maintenant manifestée par la manifestation de notre sauveur le christ Jésus, qui a aboli la mort, et a éclairé la vie et l’indestructibilité par cet évangile
11 – pour lequel j’ai été fait héraut, apôtre et maître.

Mon analyse :
En quatre verset Paul résume son apostolat : il est le serviteur humble de Christ qui a sauvé les hommes par la grâce et non en raison de leurs pratiques rituelles et qui en manifestant sa victoire sur la loi mosaïque a fait triompher son évangile, c’est-à-dire son appel à l’amour universel. Ce passage est conforme à la compréhension de Paul ; nous avons donc une fois encore un texte, ou fragment de texte, authentique dans lequel le scribe est venu intercaler des éléments judéo-chrétiens.

12 – C’est aussi pour ce motif que je souffre ceci, mais je n’ai pas honte, car je sais à qui je me suis fié, et je suis sûr qu’il peut garder mon dépôt jusqu’à ce Jour-là.
13 – Prends exemple des paroles saines que tu as entendues de moi dans la foi et l’amour qui est dans le christ Jésus.
14 – Garde ce beau dépôt par l’Esprit saint qui habite en nous.
15 – Tu sais que ceux d’Asie se sont tous détournés de moi, y compris Phygèle et Hermogène.
16 – Le Seigneur fasse miséricorde à la maison d’Onésiphore, car il m’a souvent rafraîchi et n’a pas eu honte de mes chaînes ;
17 – au contraire, en arrivant à Rome, il s’est efforcé de me chercher et m’a trouvé.
18 – Le Seigneur lui fasse trouver miséricorde auprès du Seigneur, ce Jour-là ! Et tous les services qu’il m’a rendus à Ephèse, tu les connais mieux.

Mon analyse :
Enfin Paul annonce qu’il se sait perdu car les soutiens sur lesquels il comptait lui font défaut et que ceux qui lui restent sont trop faibles pour le sauver. Il sait qu’il ne verra pas la parousie de Christ et met en parallèle le fait que Christ conservera son âme jusqu’à la fin des temps et demande à Timothée de préserver sa parole en ce monde.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0