Apocalypse de Jean – Chapitre 22

1 706 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Apocalypse de Jean

Chapitre 22

1 – Il m’a montré un fleuve de vie, une eau resplendissante comme du cristal. Elle sortait du trône de Dieu et de l’agneau.
2 – Au milieu de la rue, de part et d’autre du fleuve, un arbre de vie fructifiait douze fois donnant du fruit chaque mois. Et les feuilles de l’arbre étaient pour la guérison des nations.
3 – Et il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’agneau sera là et ses esclaves le serviront.
4 – Ils verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts.

Mon analyse :
Ces trois premiers versets sont une allusion au jardin d’Éden de la Genèse. L’interdiction d’y entrer est levée mais il n’est plus l’objectif. L’eau de vie que l’on trouve chez Jean (Chap. IV et VII) et l’arbre de vie sont des références au jardin. Enfin, Dieu se donnera à voir.

5 – Il n’y aura plus de nuit, ils n’auront plus besoin de lumière de lampe ni de lumière de soleil, car le Seigneur Dieu les illuminera et ils régneront dans les âges des âges.
6 – Il m’a dit : Ce sont des paroles fidèles et véritables, et le Seigneur Dieu de l’esprit des prophètes a envoyé son ange pour montrer à ses esclaves ce qui doit être bientôt.
7 – Voici, je viens bientôt. Magnifique celui qui garde les paroles de prophétie de ce livre.
8 – Et moi Jean, j’ai entendu et vu tout cela. Quand j’ai entendu et vu, je suis tombé prosterné aux pieds de l’ange qui me montrait tout cela.
9 – Il me dit : Attention ! je suis esclave comme toi et tes frères les prophètes et ceux qui gardent les paroles de ce livre. Ne te prosterne que devant Dieu.
10 – Et il me dit : Ne scelle pas les paroles de prophétie de ce livre, car l’instant est proche.

Mon analyse :
L’ange annonce un événement à venir et Christ confirme cela en déclarant sa venue. De nouveau l’ange rappelle à Jean que les signes de dévotion sont réservés à Dieu.

11 – Que l’injuste nuise encore, que le souillé se souille encore, que le juste pratique encore la justice et que le saint se sanctifie encore,
12 – Voici, je viens bientôt et avec moi le salaire pour payer à chacun ce que vaut son œuvre.
13 – Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le principe et la fin.
14 – Magnifiques ceux qui lavent leurs habits pour avoir pouvoir sur l’arbre de vie et ils entreront dans la ville par les portes.
15 – Dehors les chiens, les drogueurs, les prostitueurs, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime ou fait le mensonge.
16 – Moi Jésus, j’ai envoyé mon ange vous attester cela au sujet des églises. Moi je suis le surgeon et la race de David, l’étoile resplendissante du matin.

Mon analyse :
Jésus annonce que chacun sera évalué sur ses œuvres, ce qui est surprenant car on croyait que le jugement était terminé. En fait il s’agit d’une référence juive à l’ère messianique. On voit les difficultés que rencontre la nouvelle religion dans sa volonté de se calquer sur le Judaïsme. Christ prend la place de Dieu et s’attribue ses titre (l’alpha et l’oméga). La référence juive est complète avec celle à David.

17 – L’Esprit et l’épouse disent : Viens. Que celui qui entend dise : Viens. Que celui qui a soif vienne. Que celui qui veut prenne gratis l’eau de la vie.
18 – J’atteste, moi, à tous ceux qui entendent les paroles de prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute, Dieu lui ajoutera les plaies décrites dans ce livre.
19 – Si quelqu’un arrache aux paroles de ce livre de prophétie, Dieu lui arrachera sa part d’arbre de vie et de ville sainte décrits dans ce livre.
20 – Celui qui atteste tout cela dit : Oui, je viens bientôt. Amen, viens, Seigneur Jésus.
21 – La grâce du Seigneur Jésus soit avec tous.

Mon analyse :
Désormais ce ne sont lus les hommes qui appellent et espèrent l’a venue de Christ ce sont l’Esprit (celui qui parle par les prophètes) et le peuple de Dieu (l’épouse) qui appellent à rejoindre Christ tous ceux qui ont soif de la vie éternelle. Les imprécations qui suivent visent à interdire toute modification ou lecture partielle du livre. Jean veut l’imposer in extenso aux Églises qu’il veut se rallier. Le dernier mot est laissé à Christ afin d’attester la vérité du témoignage de Jean.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0