Apocalypse de Jean – Chapitre 16

1 465 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Apocalypse de Jean

Chapitre 16

1 – Et j’ai entendu une grande voix du sanctuaire qui disait aux sept anges : Allez, versez sur la terre les sept bols de la fureur de Dieu.
2 – Le premier s’en est allé verser son bol sur la terre, et ç’a été un ulcère mauvais et pénible sur les hommes qui ont la marque de la bête et se prosternent devant son image.
3 – Le deuxième a versé son bol sur la mer, et ç’a été du sang comme d’un mort, et toute vie qui était dans la mer est morte.
4 – Le troisième a versé son bol sur les fleuves et les sources des eaux, et ç’a été du sang.
5 – Et j’ai entendu l’ange des eaux qui disait : Tu es juste, toi qui es et qui étais, toi qui es pieux, car tu les as jugés,
6 – car ils versaient le sang des saints et des prophètes et tu leur as donné du sang à boire, ils en sont dignes.
7 – Et j’ai entendu l’autel qui disait : Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, véritables et justes tes jugements !
8 – Le quatrième a versé son bol sur le soleil, et on lui a donné de brûler de feu les hommes.
9 – Les hommes ont été brûlés d’une grande brûlure et ils ont blasphémé le nom du Dieu qui a pouvoir sur ces plaies et ils ne se sont pas convertis pour lui donner gloire.
10 – Le cinquième a versé son bol sur le trône de la bête et le règne de la bête a été obscurci. De douleur, ils se sont mâché la langue
11 – et ils ont blasphémé le Dieu du ciel pour leurs douleurs et leurs ulcères et ils ne se sont pas convertis de leurs œuvres.
12 – Le sixième a versé son bol sur le grand fleuve Euphrate, et l’eau du fleuve s’est desséchée pour que soit prêt le chemin des rois qui viennent du soleil levant.
13 – Et j’ai vu sortir de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du faux prophète trois esprits impurs comme des grenouilles.
14 – Ce sont des esprits de démons, ils font des signes, ils sortent sur les rois de tout le séjour et ils les rassemblent pour la guerre du grand jour du Dieu tout-puissant.
15 – Voici, je viens comme un voleur. Magnifique celui qui veille et qui garde ses vêtements de peur de marcher nu et qu’on voie sa honte.
16 – Et ils les ont rassemblés au lieu appelé en hébreu Armagedôn.
17 – Le septième a versé son bol dans l’air. Une grande voix est sortie du sanctuaire, d’auprès du trône, elle a dit : C’en est fait.
18 – Et c’a été des éclairs, des voix, des tonnerres, et ç’a été une grande secousse telle qu’il n’a pas été de pareille secousse, aussi grande, depuis que l’homme a été sur la terre.
19 – Et la grande ville a été en trois morceaux, et les villes des nations sont tombées. Babylone la grande a été en mémoire devant Dieu pour qu’il lui donne la coupe du vin de fureur de sa colère.
20 – Et toute île s’est enfuie, et on n’a plus trouvé de montagne.
21 – Une grande grêle comme des lingots descend du ciel sur les hommes, et les hommes ont blasphémé Dieu pour cette plaie de grêle car c’est une plaie très grande.

Mon analyse :
Comme au chapitre 8, les libations des bols de la fureur de Dieu se déversent sur la terre, la mer, les eaux douces et le soleil. Ensuite viennent les ténèbres, le fleuve Euphrate et des phénomènes cosmiques. Cette fois c’est le monde entier qui est frappé et non plus un tiers seulement comme avec les trompettes. Ce n’est plus un avertissement mais un châtiment. On retrouve aussi une allusion aux sept plaies d’Égypte (ulcères, sang, grenouilles, grêle). Cela touche les hommes impies mais aussi la bête en son royaume et prépare le terrain pour la lutte finale à venir (assèchement de l’Euphrate). Le lieu du rassemblement pour le grand combat pourrait évoquer la ville de Meguiddo où eurent lieu des combats célèbre du peuple Juif. Babylone est présentée comme la ville maudite car elle fut le siège de la captivité des Juifs.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0