Actes des apôtres – Chapitre 18

1 603 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Actes des apôtres

Chapitre 18

1 – Après cela il quitta Athènes et vint à Corinthe.
2 – Il y trouva un Juif appelé Aquilas, originaire du Pont et venu récemment d’Italie avec sa femme Priscille, depuis que Claude avait prescrit à tous les Juifs de quitter Rome. Il s’approcha d’eux
3 – et, comme il était de leur métier, il demeurait et travaillait chez eux ; c’étaient, en effet, des fabricants de tentes.
4 – Et chaque sabbat, à la synagogue, il débattait, et il persuadait Juifs et Grecs.
5 – Quand Silas et Timothée descendirent de Macédoine, Paul, que la parole pressait, attestait aux Juifs que Jésus est le christ.
6 – Mais devant leur opposition et leurs blasphèmes, il secoua ses vêtements et leur dit : Que votre sang soit sur votre tête ! Moi je suis pur ! J’irai désormais aux nations.

Mon analyse :
Paul, qui prêchait aussi bien aux Juifs qu’aux païens d’autres cultures et religions, à force de rencontrer de l’opposition et de l’agressivité de la part des juifs, décide de ne plus s’intéresser à cette religion et de ne s’adresser qu’aux païens — également appelés nations ou gentils. C’est la rupture totale avec l’idée que Jésus ne serait venu s’adresser qu’aux Juifs. En fait la phrase « allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël » (Matth. 10, 6) signifie que Jésus considère les disciples comme incapables de prêcher efficacement les nations et même les Samaritains, et son échange avec la Cananéenne (Matth. 15, 24) montre qu’il dépasse cette limitation qu’il se fixe à lui même lors de cette venue dans le monde. Cela permettrait aussi de mieux comprendre la raison de la conversion de Paul ; il serait le continuateur de l’œuvre de Jésus, sous la conduite de Christ. Nous apprenons aussi le travail de Paul à l’époque : fabricant de tentes.

7 – Puis il s’en alla et vint à la maison d’un certain Titius Justus, qui révérait Dieu, et dont la maison était contiguë à la synagogue.
8 – Mais Crispus, le chef de synagogue, se fia au Seigneur avec toute sa maison ; et beaucoup de Corinthiens, en entendant Paul, avaient foi et se faisaient immerger.
9 – Or une nuit, dans une vision, le Seigneur dit à Paul : Ne crains pas ! Parle, au contraire, et ne te tais pas !
10 – car je suis avec toi et personne ne mettra la main sur toi pour te maltraiter ; car j’ai dans cette ville un peuple nombreux.
11 – Il resta donc là un an et six mois, à leur enseigner la parole de Dieu.
12 – Mais alors que Gallion était proconsul d’Achaïe, les Juifs, à l’unanimité, se soulevèrent contre Paul, le menèrent devant le tribunal
13 – et dirent : La façon dont cet homme persuade aux gens de révérer Dieu est illégale !
14 – Paul allait ouvrir la bouche quand Gallion dit aux Juifs : S’il s’agissait, Juifs, de quelque injustice ou mauvaise plaisanterie, je prendrais le parti de votre loi,
15 – mais si ce sont des questions de mots et de noms et de loi à votre manière, voyez vous-mêmes ; je ne veux pas être juge de cela !
16 – Et il les chassa du tribunal.
17 – Tous alors se saisirent de Sosthène, le chef de synagogue ; et ils tapaient dessus, devant le tribunal, ce dont Gallion ne se souciait nullement.

Mon analyse :
Nous voyons que le travail de Paul à Corinthe fut très long car il y resta plus d’un an et demi. À l’occasion de la rencontre avec Titus, Paul convertit le responsable de la synagogue, ce qui semble être à l’origine de la colère des autres Juifs qui le traînent en justice. C’est le schéma exact de la condamnation de Jésus, devant la justice romaine pour trouble à l’ordre public, faute de pouvoir le condamner pour blasphème à la lapidation, car il est romain, donc intouchable par la justice religieuse juive. Mais le proconsul refuse cette accusation. Du coup les Juifs s’en prennent au chef de leur synagogue en qui ils voient un traitre.

18 – Paul resta encore pas mal de jours, puis il se sépara des frères et s’embarqua pour la Syrie, avec Priscille et Aquilas, après s’être fait tondre la tête, à Kenkhrées, à la suite d’un vœu.
19 – Et ils arrivèrent à Éphèse, où il les laissa tandis qu’il entrait à la synagogue pour débattre avec les Juifs.
20 – Mais quand ceux-ci lui demandèrent de demeurer plus longtemps, il n’y consentit pas
21 – et se sépara d’eux en disant : Je retournerai chez vous, si Dieu veut. D’Éphèse, il prit la mer,
22 – débarqua à Césarée, monta saluer l’église, et descendit à Antioche.
23 – Il y passa quelque temps puis s’en alla et parcourut successivement le pays des Galates et la Phrygie en affermissant tous les disciples.
24 – Arriva à Éphèse un Juif appelé Apollos, originaire d’Alexandrie ; c’était un savant, versé dans les écritures.
25 – Il avait été instruit de la voie du Seigneur et, bouillant d’esprit, il parlait de Jésus et enseignait avec exactitude, quoiqu’il ne connût que l’immersion par Jean.
26 – Il commença donc à parler franchement dans la synagogue. Et quand Priscille et Aquilas l’entendirent, ils le prirent à part et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.
27 – Comme il voulait passer en Achaïe, les frères l’y encouragèrent et écrivirent aux disciples de l’accueillir. Et, dès son arrivée, il eut le don de se rendre très utile à ceux qui avaient la foi ;
28 – car il réfutait serré les Juifs, en démontrant en public, par les écritures, que Jésus est le christ.

Mon analyse :
À Éphèse, ville importante du christianisme, Paul est bien reçu mais il ne veut pas rester car il veut retourner en Galatie et en Phrygie où il était passé rapidement au début de son voyage. Pendant, ce temps, Apollos arrive à Éphèse où il fait preuve d’une grande compétence d’orateur et d’une grande connaissance textuelle. Il semble n’avoir pas reçu le baptême d’esprit à ce moment, mais cependant ses compétences font qu’il est confirmé dans sa volonté d’aller vers Corinthe où il va prêcher efficacement.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0