Actes des apôtres – Chapitre 16

1 682 vue(s)

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Actes des apôtres

Chapitre 16

1 – Et il arriva à Derbé puis à Lystres. Il y avait là un disciple appelé Timothée, fils d’une Juive croyante et d’un père grec.
2 – Il était en renom auprès des frères de Lystres et d’Iconium.
3 – Paul voulut l’emmener ; il le prit et le circoncit, à cause des Juifs du lieu, car tous savaient que son père était grec.
4 – Dans les villes où ils passaient ils leur livraient, pour qu’ils les gardent, les décisions prises par les apôtres et les anciens de Jérusalem.
5 – Ainsi les églises s’affermissaient dans la foi et se multipliaient chaque jour.
6 – Ils parcoururent la Phrygie et le pays des Galates, parce que le Saint Esprit les avait empêchés de dire la parole en Asie.
7 – Et, arrivés près de la Mysie, ils tentèrent de passer en Bithynie, mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas.
8 – Ils longèrent donc la Mysie et descendirent à Troas.

Mon analyse :
Paul repasse dans les villes où il s’était rendu lors de son premier voyage. Il y retrouve des communautés avancées parmi lesquelles il puise pour s’entourer de compagnons. La circoncision de Timothée lui sera reprochée plus tard. L’impossibilité de se rendre plus à l’est tient sans doute à la présence de païens réfractaires à son message comme il le rappellera dans sa Lettre aux Galates.

9 – Une nuit, Paul vit une vision : un homme, un Macédonien, était debout et faisait appel à lui ; il disait : Passe en Macédoine et secours-nous.
10 – Aussitôt après cette vision, nous avons cherché à partir pour la Macédoine, convaincus que Dieu nous avait appelés à les évangéliser.
11 – De Troas nous avons donc pris la mer et filé sur Samothrace et, le lendemain, sur Néapolis,
12 – et de là sur Philippes, qui est une colonie et la première ville de cette partie de la Macédoine. Nous nous sommes attardés quelques jours dans cette ville
13 – et, le jour du sabbat, nous sommes sortis, hors des portes, près d’un cours d’eau, où nous croyions que se faisait la prière. Nous nous sommes assis à parler avec des femmes qui s’étaient assemblées.
14 – Et une femme, appelée Lydie, marchande de pourpre de la ville de Thyatire et qui révérait Dieu, a écouté et le Seigneur lui a ouvert le cœur pour qu’elle prenne garde à ce que Paul disait.
15 – Elle s’est fait immerger, elle et sa maison et, faisant appel à nous, elle a dit : Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez demeurer dans ma maison. Et elle nous y a forcés.

Mon analyse :
Le passage en Grèce rencontre un succès auprès des populations juives de la diaspora locale.

16 – Un jour que nous allions à la prière, une servante qui avait un esprit de pythie est venue au-devant de nous ; elle procurait de gros revenus à ses seigneurs avec sa divination.
17 – Et tout en nous suivant, Paul et nous, elle criait : Ces hommes-là sont des esclaves du Dieu très haut et ils annoncent le chemin du salut.
18 – Elle le fit pendant des jours. Alors Paul, fatigué, se retourna et dit à l’esprit : Je t’ordonne, au nom de Jésus Christ, de sortir d’elle ; et il sortit sur l’heure.
19 – Mais quand ses seigneurs virent ainsi sortie leur espérance de revenus, ils prirent Paul et Silas, les traînèrent sur la place, devant les chefs
20 – et, les amenant aux préteurs, ils dirent : Ces gens-là perturbent notre ville. Ce sont des Juifs,
21 – et ils publient des usages que nous n’avons pas le droit de recevoir ou de pratiquer, nous qui sommes Romains.
22 – La foule s’en prit à eux, et les préteurs, après leur avoir arraché leurs vêtements, ordonnèrent la trique ;
23 – et quand ils les eurent couverts de plaies, ils les jetèrent en prison, et ordonnèrent au geôlier de les bien garder.

Mon analyse :
Par contre, auprès des païens les choses se passent mal et Paul est arrêté et mis en prison.

24 – Celui-ci, recevant un tel ordre, les jeta dans la prison intérieure avec de solides entraves aux pieds.
25 – Vers minuit, Paul et Silas, en prière, chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers écoutaient
26 – quand il y eut soudain une grande secousse, en sorte que les fondations de la prison s’agitèrent, et tout de suite toutes les portes s’ouvrirent, tous les liens se détachèrent.
27 – Le geôlier fut réveillé, vit les portes de la prison ouvertes et dégaina son sabre : il allait se supprimer, en croyant que les prisonniers s’étaient enfuis.
28 – Mais Paul vociféra à grande voix : Ne te fais pas de mal, nous sommes tous là.
29 – Le geôlier demanda de la lumière, entra en trombe, devenu tout tremblant, tomba devant Paul et Silas.
30 – Puis il les fit sortir et dit : Seigneurs, qu’est-ce que je faire pour être sauvé ?
31 –Ils dirent : Fie-toi au seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta maison.
32 – Et ils lui dirent la parole de Dieu, à lui et à tous ceux de sa maison.
33 – Et à cette heure même de la nuit, il les prit, lava leurs plaies, et se fit tout de suite immerger avec tous les siens.
34 – Il les emmena alors à la maison et mit la table ; et il exultait avec toute la maisonnée de s’être fié à Dieu.
35 – Quand il fit jour, les préteurs envoyèrent dire par les licteurs : Relâche ces hommes.
36 – Le geôlier annonça ces paroles à Paul : Les préteurs envoient dire de vous relâcher. Sortez donc, maintenant, et allez en paix.
37 – Mais Paul leur dit : Ils nous ont battus en public et sans jugement, nous qui sommes des Romains, et ils nous ont jetés en prison ; et maintenant ils nous chassent en secret ? Ils n’ont qu’à venir eux-mêmes nous faire sortir !
38 – Les licteurs annoncèrent ces paroles aux préteurs qui, effrayés d’entendre que c’étaient des Romains,
39 – vinrent les exhorter, les firent sortir et les prièrent de quitter la ville.
40 – Sortis donc de la prison, ils entrèrent chez Lydie, y virent les frères, les exhortèrent et partirent.

Mon analyse :
Paul est libéré de prison dans des circonstances miraculeuses. Qu’il y ait eut un tremblement de terre opportun dans cette région est possible. On peut aussi penser que le tremblement de terre fut spirituel pour ceux que Paul évangélisait et qu’il obtint sa liberté ainsi. L’épisode où il révèle sa romanité est lui plus crédible car un citoyen romain ne pouvait être maltraité sans risque.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0