Actes des apôtres – Chapitre 1

1 752 vue(s)

bi-05-act-31Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Introduction de Jean Grosjean, textes traduits, présentés et annotés par Jean Grosjean et Michel Léturmy avec la collaboration de Paul Gros.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.

Actes des apôtres

Chapitre 1

1 – Mon premier livre, ô Théophile, traitait de tout ce que Jésus a commencé de faire, et aussi d’enseigner,
2 – jusqu’au jour où, ayant donné par l’Esprit saint ses ordres aux apôtres qu’il avait choisis, il leur a été enlevé,
3 – eux à qui, après avoir souffert, il s’était présenté vivant et avec beaucoup de preuves en se faisant voir d’eux quarante jours durant et en leur parlant du règne de Dieu.

Mon analyse :
La parenté avec l’Évangile selon Luc est évidente à en lire cette entame. Luc, disciple de Paul serait donc l’auteur ce qui permet de valider tout ce qui sera dit ensuite, y compris si c’est contre Paul. Mais, comme dans l’Évangile selon Thomas, ce style narratif destiné à valider une thèse ne saurait nous tromper. Demeurons donc prudent sur ce point.

4 – Or, un jour qu’il était avec eux, il leur ordonna de ne pas quitter Jérusalem mais d’y attendre la promesse du Père : Celle dont je vous ai parlé,
5 – car Jean a immergé dans l’eau, mais vous serez immergés dans l’Esprit saint d’ici peu de jours.
6 – Assemblés, donc, ils lui demandèrent : Seigneur, est-ce le temps où tu rétablis le règne d’Israël ?
7 – Il leur dit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a établis de son propre pouvoir,
8 – mais le Saint Esprit surviendra sur vous et vous en recevrez de la puissance et serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’au bout de la terre.
9 – Ce disant et sous leurs regards il fut élevé et une nuée le déroba à leurs yeux.
10 – Comme ils avaient les yeux fixés vers le ciel, pendant qu’il s’en allait, voilà que deux hommes en habits blancs se présentèrent à eux
11 – et leur dirent : Galiléens, pourquoi rester là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui vous a été enlevé au ciel reviendra de la même manière que vous l’avez vu se rendre au ciel.

Mon analyse :
La répétition de la fin de l’évangile vise là encore à renforcer le lien entre les deux auteurs.

12 – Ils retournèrent alors à Jérusalem, venant du mont dit des Oliviers, qui est proche et à un chemin de sabbat de Jérusalem.
13 – Quand ils furent entrés, ils montèrent à l’étage du haut où ils séjournaient. Il y avait Pierre et Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélémy et Matthieu, Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélé et Jude frère de Jacques.
14 – Ils étaient tous unanimes et assidus à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, la mère de Jésus, et ses frères.
15 – En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères et dit (il y avait à cette réunion une foule d’environ cent vingt personnes) :
16 – Frères, il fallait que soit remplie cette écriture, que l’Esprit saint avait dite d’avance par la bouche de David, au sujet de Judas qui s’est fait le conducteur de ceux qui ont pris Jésus ;
17 – car on le comptait parmi nous, et le même service lui était échu.
18 – Judas donc a acquis un domaine avec le salaire de son injustice et, tombé la tête en avant, il a crevé par le milieu et toutes ses entrailles se sont répandues.
19 – Tous les habitants de Jérusalem l’ont su, si bien que dans leur dialecte on appelle ce domaine Hakeldamach, c’est-à-dire : domaine du sang.
20 – Car il est écrit, au livre des Psaumes : Que son enclos devienne désert et n’ait plus d’habitant, et : qu’un autre prenne sa charge.
21 – Il faut donc que, parmi les hommes qui ont été avec nous tout le temps que le seigneur Jésus allait et venait parmi nous,
22 – à commencer du baptême de Jean et jusqu’au jour où il nous a été enlevé, quelqu’un soit, avec nous, témoin de sa résurrection.
23 – Ils en retinrent deux : Joseph, appelé Barsabbas, qui a été surnommé Justus, et Matthias.
24 – Et ils prièrent ainsi : Seigneur, toi qui connais tous les cœurs, désigne, de ces deux-là, celui que tu as choisi
25 – pour prendre, dans ce service et cette mission, la place que Judas a laissée de côté pour s’en aller à sa propre place.
26 – On les fit tirer au sort et le sort tomba sur Matthias, qui fut adjoint aux onze apôtres.

Mon analyse :
Pierre revient à la loi juive pour justifier l’élection du remplaçant de Judas. Cependant, ce qui intrigue, c’est la description de la mort de Judas qui diffère totalement de celle décrite dans l’Évangile selon Matthieu (27, 5). La volonté d’en faire une sanction divine est manifeste alors que Matthieu insiste sur le remord.

Revenir au sommaire

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0