Transfiguration de notre Seigneur

Information

2 112 vue(s)

Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

Messe de la transfiguration de notre Seigneur

L’épisode de la transfiguration est raconté dans les trois évangiles synoptiques. Plusieurs éléments de sa narration font référence à l’Ancien Testament (lieu et personnages), ce qui interroge sur sa validité et surtout sur ses objectifs. Il est clair qu’il vise avant tout à rattacher Jésus à la tradition vétérotestamentaire, comme on le voit par les emprunts nombreux à Daniel.

1re lecture :

Le livre de Daniel : 7, 9-10. 13-14

9 – Je regardais jusqu’à ce que des trônes furent placés et qu’un ancien des jours s’assit : son habit, blanc comme la neige ; les cheveux de sa tête purs comme la laine ; son trône, des flammes de feu, et ses roues, de feu ardent.
10 – Un fleuve de feu coulait et jaillissait de devant lui. Mille milliers le servaient, et une myriade de myriades se tenaient debout devant lui. Le tribunal s’assit et les livres furent ouverts.
13 – Je regardais dans mes visions nocturnes, et voici, avec les nuées du ciel, venait comme un fils d’homme ; il s’avança jusqu’à l’ancien des jours et on le fit approcher devant lui.
14 – À lui furent donnés la domination, la gloire et le règne, et tous les peuples, les nations et les langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera pas, et son royaume ne sera pas détruit.

Mon commentaire :
L’ancien des jours est le nom donné à Dieu, qui est là de tous temps. Nous retrouvons dans ce texte l’emphase destinée à pétrifier les âmes sensibles. Mais, et c’est ce qui nous interpelle, nous y retrouvons des éléments réutilisés dans les évangiles, ce qui confirme bien qu’elles ne sont en aucune façon des textes racontant un événement vécu au début de notre ère. L’expression : « comme un fils d’homme » est très importante, car elle confirme que Christ, appelé Jésus par certains n’a pu s’incarner réellement. Il s’agissait bien, au mieux, d’une apparence. Aujourd’hui nous dirions d’une illusion destinée à tromper le monde malin. D’ailleurs, seuls les démons s’avèrent capables de reconnaître Christ derrière Jésus, si l’on en croit les évangiles.
La domination, la gloire et le règne rappellent la doxologie injectée dans le Pater par la Didachè : À toi le règne, la puissance et la gloire ! Encore un point qui justifie de la retirer de notre texte.

Seconde lettre de Pierre : 1, 16-19

16 – En effet ce n’est pas suivant des mythes sophistiqués que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre seigneur Jésus Christ, c’est pour nous être aperçus de sa magnificence.
17 – Oui, il reçut de Dieu le Père honneur et gloire quand, de la gloire magnifique, lui parvint cette voix : Celui-ci est mon fils, mon aimé, celui que j’ai bien voulu.
18 – Cette voix venue du ciel, nous l’avons entendue quand nous étions avec lui sur la sainte montagne ;
19 – aussi tenons-nous plus fermement la parole prophétique à laquelle vous faites bien de prendre garde comme à une lampe qui brille dans un lieu misérable jusqu’à ce que transparaisse le jour et que se lève dans vos cœurs Lucifer.

Mon commentaire :
Pierre montre bien la volonté de son groupe, valider sa position par référence à des événements merveilleux, comme nous venons de la voir dans Daniel. Il ne faut pas chercher plus loin la logique de ces « emprunts » aux textes vétérotestamentaires.

Psaumes : 96 (Vulgate 95), 1-2, 4-5, 6. 9

1– Chantez à Iahvé un chant nouveau, chantez à Iahvé, toute la terre,
2 – chantez à Iahvé, bénissez son nom, annoncez de jour en jour la bonne nouvelle de son salut,
4 – Car il est grand, Iahvé, et très digne de louanges, il est plus redoutable que tous les dieux,
5 – car tous les dieux des peuples sont des idoles, mais c’est Iahvé qui fit les cieux.
6 – Honneur et majesté sont devant lui, puissance et splendeur en son sanctuaire.
9 – prosternez-vous devant Iahvé en ornements sacrés, tremblez devant sa face, toute la terre,

Mon commentaire :
Ce texte confirme que les Juifs avaient besoin de forcer le trait face à la concurrence des dieux païens, et les catholiques ont continué sur les mêmes traces pour imposer leur vision de Dieu.

Évangile selon Marc : 9, 2-10

28 – Environ huit jours après ces paroles, il prit Pierre, Jean et Jacques, et monta prier sur la montagne.
29 – Et pendant qu’il priait, l’aspect de sa face fut autre et son vêtement, d’un blanc éclatant.
30 – Et voilà que deux hommes parlaient avec lui ; c’étaient Moïse et Élie ;
31 – on les voyait en gloire parler de son départ qu’il allait accomplir à Jérusalem.
32 – Pierre et ceux qui étaient avec lui, alourdis de sommeil, se réveillèrent et ils virent sa gloire et les deux hommes qui se tenaient avec lui.
33 – Et comme ceux-ci se retiraient, Pierre dit à Jésus : Maître, il est bon d’être ici ; faisons trois abris, un pour toi, un pour Moïse et un pour Élie. Il ne savait pas ce qu’il disait.
34 – Et pendant qu’il disait cela, il y eut une nuée qui les couvrait ; et ils furent effrayés de leur entrée dans la nuée.
35 – Et, de la nuée, il y eut une voix qui disait : Celui-ci est mon fils, que j’ai choisi ; écoutez-le.
36 – Et pendant qu’il y avait cette voix, Jésus se trouva seul. Quant à eux, ils se turent et n’annoncèrent à personne, en ces jours-là, rien de ce qu’ils avaient vu.

Mon commentaire :
On se demande comment il est possible que les disciples n’aient pas totalement compris la situation et le statut divin de Jésus. Il faut comprendre que leur imprégnation judaïque est si prégnante et leur culture personnelle si faible qu’ils sont sans défense dans cette situation. Il faudra un homme plus apte à recevoir un tel message pour que cela puisse réussir : Paul.

Voici comment je reçois ces textes.

Guilhem de Carcassonne.

Faites connaître cet article à vos amis !

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0