26e dimanche du temps ordinaire

3 008 vue(s)

Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

Messe dominicale du 26e dimanche du temps ordinaire

1re lecture :

Amos : 6, 1a. 4-7

1 – Malheur à ceux qui sont tranquilles à Sion et qui sont en sécurité sur la montagne de Samarie, eux qui sont renommés parmi l’élite des nations et vers qui arrivent ceux de la maison d’Israël !
4 – Couchés sur des lits d’ivoire et vautrés sur leurs divans mangeant des agneaux du petit bétail et des veaux d’entre ceux de l’étable,
5 – fredonnant au son de la harpe, inventant pour eux, comme David, des instruments de musique,
6 – buvant dans des cratères de vin, ils se frottent avec la meilleure des huiles et ne s’affligent pas du désastre de Joseph.
7 – C’est pourquoi maintenant ils seront déportés, en tête des déportés, et disparaîtra la confrérie des vautrés !

Mon commentaire :
Le prophète prononce un anathème contre les palestiniens des contrées littorales et des villes, jugés responsables de déboires de l’asservissement à Babylone dont ils n’ont pas été victimes. Cela confirme que ces peuplades sont bien indigènes de la Palestine, mais rejetées par ceux issus d’Israël et de Judée.

Psaumes : 146 (Vulgate 145), 6c. 7, 8. 9a, 9bc-10

Doxologie
6 – qui a fait les cieux et la terre, la mer et tout ce qui se trouve en eux, qui garde la vérité à jamais,
7 – qui fait droit aux opprimés, qui donne du pain aux affamés. Iahvé délie les prisonniers,
8 – Iahvé rend la vue aux aveugles, Iahvé redresse ceux qui sont courbés. Iahvé aime les justes,
9 – Iahvé garde les hôtes, il ranime l’orphelin et la veuve, mais il fait dévier la voie des méchants.
10 – Iahvé règne à jamais, ton Dieu, Sion, de génération en génération !
Alléluia !

Mon commentaire :
Une fois de plus, la lecture attentive de ce texte nous montre où furent trouvées les références des « miracles » attribués à Jésus. Faute de pouvoir expliquer le spirituel, les auteurs des évangiles en firent des miracles physiques en se référant à leurs documents familiers.

2e lecture :

Première lettre de Paul à Timothée : 6, 11-16

11 – Mais toi, homme de Dieu, fuis ces choses-là, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la résistance, la douceur.
12 – Combats le beau combat de la foi, saisis-toi de la vie éternelle à laquelle tu as été appelé et pour laquelle tu as avoué le bel aveu devant beaucoup de témoins.
13 – Je t’ordonne, devant le Dieu qui donne vie à tout, et devant le christ Jésus qui a attesté le bel aveu devant Ponce Pilate,
14 – de garder le commandement sans tache et inattaquable jusqu’à la manifestation de notre seigneur Jésus Christ,
15 – que montrera en son temps le magnifique et seul souverain, le roi de ceux qui règnent et le seigneur des régents,
16 – le seul à avoir l’immortalité et à habiter l’inaccessible lumière, lui qu’aucun homme n’a vu ni ne peut voir, et à qui soient l’honneur et la domination éternelle. Amen.

Mon commentaire :
Cet extrait met en avant l’exhortation à la vie sainte qui peut être de Paul et exclut les autres parties notamment d’inspiration judéo-chrétienne.

Évangile selon Luc : 16, 19-31

19 – Il y avait un homme riche qui se vêtait de pourpre et de byssus, et qui faisait la fête tous les jours splendidement.
20 – Un pauvre tout ulcéreux, appelé Lazare, s’était jeté devant son porche
21 – et convoitait de se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens mêmes venaient lécher ses ulcères.
22 – Et voilà que le pauvre est mort, il a été emporté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche est mort aussi et il a été enseveli ;
23 – et dans l’Hadès, parmi les tourments, il a levé les yeux et a vu de loin Abraham avec Lazare dans son sein.
24 – Il a vociféré : Père Abraham, aie pitié de moi ! envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je suis rongé dans cette flamme !
25 – Abraham lui a dit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et Lazare pareillement ses maux. Maintenant ici il est consolé et toi tu es rongé.
26 – Et avec tout cela, entre nous et vous un grand abîme a été établi, de sorte que ceux qui voudraient passer d’ici chez vous ne le puissent pas, et qu’on ne traverse pas non plus de là-bas chez nous.
27 – Mais il dit : Je te demande donc, père, de l’envoyer dans la maison de mon père,
28 – où j’ai cinq frères, pour qu’il les convainque de ne pas venir eux aussi dans ce lieu de tourment.
29 – Abraham lui dit : Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu’ils les écoutent !
30 – Mais il dit : Non ! père Abraham ; au contraire, si quelqu’un des morts passe chez eux, ils se convertiront.
31 – Mais il lui dit : Du moment qu’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, si quelqu’un des morts ressuscite, cela ne les persuadera pas non plus.

Mon commentaire :
La parabole du riche et de Lazare vient démontrer la fin de la loi mosaïque. Le riche n’a pas fait preuve de Bienveillance envers le pauvre malade, mais il n’a pas non plus violé la loi mosaïque. Pourtant, une fois mort, il est du mauvais côté et comprend son erreur. Abraham dit clairement qu’entre ceux qui vivent sous la loi mosaïque mais sans Bienveillance et ceux qui supporte une vie difficile il y a un grand abîme. Et Abraham rappelle que la bonne parole est donnée, non pas par Dieu mais par Moïse et les prophètes. Or, ces derniers ont souvent cherché à infléchir l’attitude des juifs et ce sans succès. Ce message est pour nous. Même si nous respectons les lois qui ne peuvent nous empêcher d’agir mal envers nos frères, notre salut dépendra de notre capacité à respecter la loi d’Amour de Jésus et à pratiquer la Bienveillance.

Voici comment je reçois ces textes.

Guilhem de Carcassonne.

Faites connaître cet article à vos amis !

Information

Contenu soumis aux droits d'auteur.

0