23e dimanche du temps ordinaire

Informations du site

4 114 vue(s)

Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

Messe du 23e dimanche du temps ordinaire

1re lecture

Ézéchiel : 33, 7-9

7 – Quant à toi, fils d’homme, je t’ai placé comme guetteur pour la maison d’Israël. Tu entendras de ma bouche la parole et tu les avertiras de ma part.
8 – Lorsque je dirai au méchant : « méchant, tu mourras assurément », si tu ne lui parles pas pour détourner le méchant de sa voie, lui, le méchant, mourra à cause de sa faute et je réclamerai de toi son sang.
9 – Mais si tu as détourné le méchant de sa voie pour qu’il s’en écarte et s’il ne s’écarte pas de sa voie, il mourra à cause de sa faute, tandis que toi tu auras sauvé ta vie.

Mon commentaire :
On voit ici un versant du contrat entre Dieu et les juifs. Le prosélytisme est une obligation, comme si Iahvé n’était pas capable, de lui-même, d’inspirer les hommes pour les attirer à lui.

Psaumes : 95 (Vulgate 94), 1-2, 6-7ab, 7d-8a. 9

Invitation à la louange de Dieu et à la crainte de sa colère
1 – Venez, poussons des cris de joie vers Iahvé, acclamons le rocher de notre salut,
2 – présentons-nous devant lui avec des actions de grâces, acclamons-le par des psaumes !
6 – Entrez, prosternons-nous, inclinons-nous, mettons-nous à genoux en présence de Iahvé qui nous a faits !
7 – Car il est notre Dieu et nous sommes… le troupeau sous sa main.
8 – n’endurcissez pas votre cœur comme à Meribah, […]
9 – où m’ont tentés vos pères, où ils m’ont éprouvé, bien qu’ils aient vu mon œuvre !

Mon commentaire :
Ce psaume est en totale résonnance avec le chapitre 17 de l’Exode. Iahvé garde rancune aux Hébreux du comportement de leurs pères dans le désert, quand ils ont demandé de l’eau. Quelle haine tenace pour celui qui se veut le créateur et le père de ces hommes.

2e lecture :

Lettre de Paul aux Romains : 13, 8-10

8 – Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime autrui a rempli la Loi.
9 – En effet : tu ne seras pas adultère, tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se récapitule en cette parole : tu aimeras ton proche comme toi-même.
10 – La charité ne fait rien qui nuise au proche, la charité
est donc la plénitude de la Loi.

Mon commentaire :
La seconde partie est plus logiquement paulinienne. L’Amour, que Paul appelle la charité est la seule loi qui vaille et qui précède toutes les dispositions d’un comportement correct. Il montre qu’elle englobe même toutes les dispositions de la loi donnée par Dieu à Moïse. Au-delà de l’Amour il nous rappelle que la tempérance est nécessaire à un bon cheminement.

Évangile selon Matthieu : 18, 15-20

15 – Si ton frère vient à pécher, va-t’en le convaincre seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère ;
16 – s’il ne t’écoute pas, prends avec toi encore une ou deux personnes, afin que toute affaire soit réglée sur le dire de deux ou trois témoins;
17 – s’il ne les écoute pas, dis-le à l’église; et s’il n’écoute pas non plus l’église, qu’il soit pour toi comme le païen et le percepteur.
18 – Oui je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

Mon commentaire :
Nous devons tout mettre en œuvre pour nous aider, les uns les autres, quand nous voyons que l’un d’entre-nous dérive de la voie qui mène à Dieu. Si malgré tous nos efforts nous n’y parvenons pas, nous devons alors le laisser aller sur sa voie, sans le juger ni le critiquer mais en évitant un contact qui pourrait nous nuire à la longue car notre propre stabilité n’est jamais acquise.

19 – Oui je vous le dis encore, si deux d’entre vous sur la terre s’entendent pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon père qui est aux cieux.
20 – Car là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

Mon commentaire :
Ce que nous faisons au plan spirituel en groupe est plus fiable que ce que nous essayons de faire seul. Quand nous sommes rassemblés nous sommes plus fort pour avancer sur le chemin qui mène à Dieu. Aussi devons-nous toujours essayer de cheminer à plusieurs. C’est ce que les cathares faisaient quand ils veillaient à ne jamais rester isolés.

Voici comment je reçois ces textes.

Guilhem de Carcassonne.

Faites connaître cet article à vos amis !

Informations du site

Contenu soumis aux droits d'auteur.