La Croix glorieuse

Information


Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

Messe de la Croix glorieuse

Cette fête, possiblement issue de la dédicace de la basilique du Saint-Sépulcre, le 14 septembre 335, pendant laquelle la croix était présentée de façon ostentatoire, est devenue celle de la croix glorieuse. L’histoire nous dit que c’est Hélène, mère de l’empereur Constantin 1er, qui aurait découvert la croix du supplice de Jésus. L’empereur invite alors les pères de l’Église à la dédicace de deux églises, à Jérusalem pour le trentième anniversaire de son avènement. Le lendemain, 14 septembre, l’évêque de Jérusalem montre le bois sacré à la foule et l’empereur impose aux pères la célébration annuelle de cette fête.

On retrouve toute la symbolique judéo-chrétienne catholique. Le culte du martyr et du sacrifice, la recherche de supports matériels pour renforcer l’adhésion et la collusion entre pouvoir spirituel et pouvoir temporel.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Information


0