Peyrens

Rencontre cathare de la résurgence

7-2-Activités culturelles
754 vue(s)

Rencontre cathare de la résurgence

Depuis que la résurgence du catharisme, marquée par la Consolation du premier chrétien revêtu de ce siècle le 23 mai 2021, a débouchée sur la création de l’Église cathare de France (a.s.b.l.), Culture et études cathares, l’association laïque de recherche et de promotion du catharisme, s’était associée à des personnes et des municipalités pour proposer des conférences en 2021 et 2022 notamment.
Pour la première fois, ces deux organisme, l’un laïque et l’autre confessionnel, s’associent pour remettre en place un cycle régulier de conférences, en complément des Rendez-vous cathares de Carcassonne qui se tiennent tous les mois par Skype.

Pour l’édition 2023 c’est à Peyrens, village audois situé entre Castelnaudary et Revel, que s’est tenue, le dimanche 8 octobre une journée de conférences.

Programme

Voici quelques éléments concernant les interventions qui ont été présentées et qui seront disponibles pour les abonnés et les adhérents à compter du 8 novembre :

9h00-9h30 : Accueil

9h30-10h00 : Présentation des associations Culture et études cathares et Église cathare de France

10h00-11h00 : Chantal Benne : La transmission du catharisme par les contes et mythes régionaux.

11h00-12h00 : Bruno Joulia : Le catharisme hors des chemins touristiques traditionnels : Guilhabert de Castres, évêque cathare, au Pas de las Portas. (disponible le 08/11/2023)

12h00-14h00 : Pause repas : pique-nique dans la salle (épicerie ouverte le dimanche matin dans le village) ou restaurant La calèche (penser à réserver à l’avance).

14h00-15h00 : Guilhem de Carcassonne : L’origine spirituelle de l’homme – approche de la cosmologie scientifique et de la cosmogonie cathare

15h00-16h00 : Élysabeth Vonarb-Bazerque : Décoder les spécificités de l’habillement médiéval et cathare. (En cours de finalisation)

16h00-17h00 : La résurgence cathare au 21e siècle.

Compte-rendu

Si elle fut conviviale et sympathique, cette journée fut aussi trop confidentielle.
Sans doute que beaucoup de personnes qui ne viennent ni sur le site, ni sur les forums, n’en ont pas entendu parler.
Sans doute que la cinquantaine de personnes que j’avais personnellement contactées au préalable n’ont pas pu ou jugé nécessaire de libérer du temps sur leur agenda ou de faire l’effort de se déplacer.
Tout cela, je le comprends fort bien et je l’accepte volontiers.

Mais il faut toujours faire preuve de cohérence.
Si le catharisme actif n’intéresse pas grand monde, pourquoi prétendre l’imposer à tous ?
Si la plupart d’entre-vous se contente facilement d’informations limitées, vraies ou fausses, sur le sujet, pourquoi vous imposer des travaux de recherche ayant demandé de longs jours de travail ? Je ne suis pas favorable au fait d’imposer la culture à ceux qui se complaise dans leur état actuel.

Donc, pour rester cohérent et logique il me semble nécessaire de mettre à part les travaux et les publications qui dépassent le niveau le plus bas d’information sur le catharisme. Je viens donc de remettre en place un système de filtrage qui laisse visible quelques publications basiques et qui soumet à paiement les autres.
Ainsi, seuls ceux qui veulent participer à la vie du catharisme d’aujourd’hui, soit en adhérant à Culture et études cathares ou à l’Église cathare de France, peuvent accéder à ces documents dont le niveau culturel leur convient et pourrait fatiguer inutilement les autres. Pour celles et ceux qui voudraient, très ponctuellement, essayer de développer leur niveau culturel en catharisme, je propose des formules d’abonnement au mois (pour les plus fragiles), au trimestre (pour les plus téméraires) et au semestre (pour ceux qui ne savent pas compter).

Contenu soumis aux droits d'auteur.