Montségur 1244, l’incompréhension spirituelle

Information


Le 16 mars à Montségur entre 220 et 225 Bons-Chrétiens, dont une bonne vingtaine récemment consolés — c’est-à-dire ayant reçu le baptême d’esprit par imposition des mains — étaient arrachés de ce lieu qui avait été leur dernier refuge pendant le plus long siège qu’a jamais connu la croisade contre les albigeois. Ils sont conduits au pied du pog où ils défilent devant des clercs catholiques qui leur intiment l’ordre de renier leur foi et, suite à leur refus, ils sont conduits devant un vaste enclos cerné de pieux et rempli de paille enflammée dans lequel ils sont contraints de se jeter après avoir gravi de force une courte échelle.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
0