Ascension d’Isaïe – 1

dédicace

Ascension d’Isaïe – 1

Ce texte est tiré du Nouveau Testament publié dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade des éditions NRF Gallimard.
Avant-propos, introduction et note par François Bovon et Pierre Géoltrain.
Afin de respecter le droit d’auteur, l’introduction, les présentations et les annotations ne sont pas reproduites. Je vous invite donc à vous procurer ce livre pour bénéficier pleinement de la grande qualité de cet ouvrage.
Ce texte est celui dont l’on sait que la version en vieux slave fut utilisée par les Bogomiles et la version latine par les Cathares des XIIe et XIIIe siècle. Il relate une vision du prophète à l’occasion de sa mise à mort, en raison de l’annonce prophétique qu’il fait de la venue du Christ et de la défaite du diable.

Ascension d’Isaïe – Chapitre 1 : Une liturgie prophétique.

Vision que vit Isaïe fils d’Amos.

1 – La vingtième année du règne d’Ézéchias roi de Juda, Isaïe, fils d’Amos, et Yasub, fils d’Isaïe, vinrent de Galgala chez Ézéchias, à Jérusalem,
2 – et Isaïe s’assit sur le lit du roi : on lui apporta un siège, mais il ne voulut pas s’y asseoir.
3 – Et, lorsque Isaïe commença à échanger avec le roi Ézéchias des paroles de foi et de vérité, tous les princes d’Israël s’assirent, ainsi que les eunuques et les conseillers du roi. Il y avait là quarante prophètes et fils de prophètes : ils étaient venus des villages, des montagnes et des campagnes, lorsqu’ils avaient entendu dire qu’Isaïe était venu de Galgala chez Ézéchias.
4 – Ils étaient venus pour le saluer et pour entendre ses paroles
5 – et afin qu’il leur impose les mains, qu’ils prophétisent et qu’il écoute leur prophétie. Ils étaient tous devant. Isaïe.
6 – Et, tandis qu’Isaïe disait à Ezéchias des paroles de vérité et de foi, ils entendirent tous une porte qui s’ouvrait, et la voix de l’Esprit.
7 – Le roi convoqua tous les prophètes et tout le peuple qui se trouvait là, et ils vinrent ; et Michée, le vieil Ananie, Joël et Yasub étaient assis à la droite d’Isaïe.
8 – Et il arriva que, lorsqu’ils entendirent tous la voix de l’Esprit saint, ils se prosternèrent tous à genoux et glorifièrent le Dieu de vérité, le Très-haut, celui qui est dans le monde très haut, qui habite en haut, saint, et qui repose parmi les saints ;
9 – et ils rendirent gloire à celui qui avait donné une telle porte dans un monde étranger, qui l’avait donnée à un homme.
10 – Or, tandis qu’il parlait dans l’Esprit saint et que tout le monde l’écoutait, il se tut, et son esprit fut emporté en haut ; quant à lui, il ne voyait pas les hommes qui se tenaient devant lui.
11 – Ses yeux étaient ouverts, mais sa bouche se taisait l’esprit de sa chair avait été emporte en haut,
12 – mais son souffle était en lui, car il avait une vision.
13 – Et l’ange qui avait été envoyé pour lui procurer la vision n’était pas de ce firmament, il n’était pas non plus des anges de gloire de ce monde ; mais il était venu du septième ciel.
14 – Tout le peuple qui se tenait là, sauf le cercle des prophètes, crut que le saint Isaïe avait été enlevé.
15 – Or la vision qu’il eut n’était pas de ce monde, mais du monde qui est caché à toute chair.
16 – Isaïe, après cette vision, la rapporta à Ézéchias et à Yasub, son fils, ainsi qu’aux autres prophètes qui étaient venus ;
17 – mais les princes, les eunuques et le peuple n’entendirent pas, sauf Shebna, le scribe, Joachim et Asaph, le mémorialiste, car eux aussi étaient des ouvriers de justice, et la bonne odeur de l’Esprit était en eux ; mais le peuple n’entendit pas, car Michée et Yasub, le fils d’Isaïe, les avaient faits sortir lorsque la sagesse de ce monde avait été enlevée à Isaïe, comme s’il était mort.

Mon analyse :
Cette entame est destinée à nous convaincre, à la fois de la réalité de l’événement et de son importance. Chaque catégorie de personnages présents est chargée d’une participation à la validation. Les nobles prouvent l’importance de l’événement car on ne les aurait pas dérangé sinon. Les prophètes, seuls à comprendre ce qui se passe, sont là pour attester du caractère spirituel de l’événement. Enfin, le peuple, invité à voir mais non à entendre veut prouver qu’il ne s’agit pas d’une manipulation des élites. D’ailleurs trois de ses membres restent pour entendre en raison de leur fonction particulière : le scribe, le mémorialiste et un troisième qui est associé en qualité d’ouvrier de justice.

L’ascension au firmament : les démons.

1 – Or Isaïe raconta là vision qu’il avait eue à Ézéc à son propre fils Yasub, à Michée ainsi qu’aux autres prophètes.
2 – La voici.
Après que j’eus prophétisé selon la parole que vous avez entendue, je vis un ange glorieux : ce n’était pas comme la gloire des anges que je voyais toujours, mais je voyais en lui une grande gloire et une dignité, si bien que moi, je ne puis rapporter la gloire de cet ange.
3 – Et je vis lorsqu’il me prit par la main, et je lui dis : « Qui es-tu, quel est ton nom, et où me fais-tu monter ? » Car le pouvoir m’avait été donné de parler avec lui.
4 – Et il me dit : « Lorsque je t’aurai fait monter en ascension et que je t’aurai procuré la vision pour laquelle j’ai été envoyé, alors tu comprendras qui je suis ; mais mon nom tu ne le sauras pas,
5 – car tu dois revenir dans cette chair qui est tienne. Quant au lieu où je te ferai monter, tu le verras, car c’est pour cela que j’ai été envoyé. »
6 – Et je me réjouis, car il m’avait parlé avec douceur.
7 – Et il me dit : « Tu t’es réjoui parce que je t’ai parlé avec douceur ? » Et il dit : « Tu verras aussi comment celui qui est plus grand que moi parlera avec toi doucement et paisiblement.
8 – Tu verras aussi le Père de celui qui est plus grand car c’est pour cela que j’ai été envoyé du septième ciel, pour t’expliquer tout cela. »
9 – Et nous montâmes, moi et lui, dans le firmament Et là je vis Sammaël et ses puissances ; il y avait en ce lieu un grand combat et les anges de Satan, et chacun enviait l’autre.
10 – Et comme il en est là-haut, ainsi en est-il sur la terre : car ici, sur la terre, il y a la ressemblance de ce qui est dans le firmament.
11 – Et je dis à l’ange : « Qu’est ce que cette envie ? »
12 – Et il me dit : « Ainsi en est-il depuis que ce monde existe jusqu’à maintenant, et ce combat durera jusqu’à ce que vienne celui que tu dois voir, et qui anéantira Satan. »

Mon analyse :
Isaïe se présente comme un élu auquel est envoyé un messager spécial de haut rang dans la dignité divine. Nous sentons là, la conception judéo-chrétienne des cieux comme une reproduction des relations terrestres. La première chose que remarque Isaïe, c’est la concordance entre le premier niveau céleste et la terre. Le Mal y règne sans partage et la violence y est présente. L’ange annonce la venue de Christ.