Histoire du christianisme

Information


Longtemps dominée par celle du judéo-christianisme, c’est-à-dire des religions qui font du judaïsme le fondement du christianisme, l’histoire du christianisme est en fait riche de beaucoup plus d’informations.
Un premier schisme sépara des groupes se réclamant de christ, bien avant que le mot chrétien ne fut inventé pour les stigmatiser.
Les premiers, ceux qui eurent l’heur de plaire à l’empereur Constantin 1er  d’abord, puis Théodose 1er ensuite, après de nombreuses persécutions, devinrent la référence religieuse de l’Empire et obtinrent le droit de justice religieuse. Ils ne s’en privèrent pas, notamment à l’encontre de leurs frères de misère côtoyés, quelques décennies plus tôt, dans les prisons des cirques romains.
Les seconds, refusant la facilité d’un syncrétisme valorisant avec le judaïsme, firent leur chemin de leur côté, en suivant l’exemple du plus connu d’entre-eux : Paul de Tarse, « récupéré » plus tard par l’Église catholique romaine qui le canonisa.
Quand les persécutions commencèrent ils entrèrent clandestinité et ne furent repérés qu’à l’occasion de réapparitions fugaces ou durables. Cantonnés hors du christianisme sous des noms variés : gnostiques, manichéens, ariens, etc., ils furent tous fidèles à leur maître à penser et se réclamèrent de lui comme les marcionites, les pauliciens, les bogomiles et les cathares.

Pour le moment, nous ne traitons ici que des sujets généraux du christianisme.

Information