Page 1 sur 1

Raison d'être des outils développés pour communiquer

Posté : ven. 6 nov. 2020 11:24
par Guilhem
Certains s'interrogent pour savoir si je ne suis pas découragé ou inquiet de la quasi absence de réaction du public qui visite mon site, ce compte Facebook ou les forums de discussion.
Ma réponse est simple : si le sujet n'intéresse pas ou si peu les visiteurs qui préfèrent laisser tomber plutôt que de faire l'effort incommensurable de s'inscrire sur un forum ou de poster un message sur mon compte, c'est que ces gens ont perdu leur temps en affichant la page concernée et qu'il auraient mieux fait d'aller sur des forums de séries télévisées ou de téléréalité. Cela aurait eu aussi peu d'influence sur leur intellect, mais au moins cela les aurait détendus.
S'ils viennent sur mon site et se limitent aux pages de découverte, c'est que leur intérêt pour le catharisme ne dépasse pas celui d'un touriste roumain de passage à Carcassonne. Ils ont donc obtenu ce qu'ils cherchaient et j'en suis heureux.
S'ils pensent ou prétendent avoir un intérêt appuyé pour ce sujet et que cet intérêt se heurte au coût phénoménal de l'abonnement (1€/mois pour un an), c'est qu'ils se trompent sur ce qu'ils pensent être leur intérêt. Enfin, s'ils se croient engagés spirituellement dans le catharisme et qu'ils préfèrent rester isolés au lieu d'échanger avec les autres, c'est qu'ils n'ont rien compris au catharisme et qu'ils devraient plutôt regarder du côté du bouddhisme qui valorise l'érémitisme.
Pour ma part cela m'indiffère. Sur un plan personnel mon cheminement se poursuit et j'irai à ma bonne fin seul ou accompagné, mais j'irai !
Sur un plan collectif, je suis prêt à apporter mon expérience et mes compétences à celles et ceux qui veulent cheminer, mais je n'impose rien. Cette situation est donc sans effet sur moi.

Re: Raison d'être des outils développés pour communiquer

Posté : lun. 9 nov. 2020 17:33
par jepe66
C'est mon analyse:
Il semblerai que le Catharisme dont on parle ici, vu les réactions épidermiques qu'il déclenche sur fb, ou l'absence de réaction sur ce forum, soit devenu, après sept cent ans de mise sous le boisseau, une construction fragile et peut être, trop chapeautée et inappropriée à ce siècle.
Plus elle avance et plus elle semble perdre ses sympathisants et adeptes.
Ce n'est pas nouveau; il y a cinq ou six ans, il s'est passé pratiquement la même chose.
Ne soyons pas étonnés:
Et il a dit << Seigneur, il y en a beaucoup autour du puits mais il n'y a personne au fond du puits.>>

Re: Raison d'être des outils développés pour communiquer

Posté : lun. 9 nov. 2020 17:47
par Guilhem
Je suis assez d'accord avec toi. Après sept siècles d'absence dans la vie quotidienne des français, ces derniers se sont fait du catharisme une idée de plus en plus éloignée de la réalité.
Depuis que les travaux récents ont permis de remettre en évidence cette réalité, basée sur des travaux jamais contredits et jamais contrebalancés de travaux de même niveau qui auraient pu proposer une autre lecture des sources, les gens se sont trouvés dans la situation d'avoir à faire des choix difficiles.
La perte de la connaissance du catharisme authentique a laissé place à une idéalisation d'un catharisme qui serait adaptable à la vie moderne sans imposer une remise en question de nos choix mondains.
La remise en lumière du catharisme authentique vient donc heurter cette conception pseudo ou néo-cathare.
Or, très peu sont en mesure de suivre cette voie authentique et la caducité de la voie "rêvée" abouti à l'abandon par le plus grand nombre. Ce réveil est sans doute un peu brutal, mais il ne peut y avoir de compromis en la matière, puisqu'il s'agit du salut des esprits saints tombés en cet enfer.