Organisation des cultes

Discutons de l'ecclésia cathare dont font partie les croyants, les novices et les consolés.
Répondre
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 821
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Organisation des cultes

Message par Guilhem »

Le concept de culte est lié au concept de religion que ce soit dans les religions ou dans l'espace laïque.
Le culte est une activité exercée par un représentant d'une religion, appelé ministre du culte, reconnu par les membres de la communauté religieuse concernée comme un temps liturgique spécifique.
La loi du 9 décembre 1905 prévoit que les cultes doivent être publics :
- L'article 19 de la loi définit le principe de spécialité applicable aux associations formées pour subvenir aux frais, à l'entretien et à l'exercice public d'un culte : " avoir exclusivement pour objet l'exercice d'un culte... ".
Pour autant le culte n'est pas clairement défini, d'où des problèmes ayant justifié des clarifications :
- Circulaire du 31 août 1906 : " L'objet des associations cultuelles comprend tout ce qui concerne l'achat, la location ou l'entretien des édifices du culte, le logement et la retraite des ministres du culte, le recrutement de ces derniers par l'entretien des séminaires, les frais des cérémonies liées au culte. "
- Arrêt du 13 mars 1953 : L'idée de culte englobe toutes les activités qui contribuent à l'information religieuse des fidèles, la formation des candidats au ministère ecclésiastique.
- Conseil d'État du 14 novembre 1989 avis n° 346-040 : " Dans le cas où un groupement religieux (...) revendique le statut d'association cultuelle, il doit (...) mener des activités ayant " exclusivement pour objet l'exercice d'un culte ", telles que l'acquisition, la location, la construction, l'aménagement et l'entretien des édifices servant au culte ainsi que l'entretien et la formation des ministres et autres personnes concourant à l'exercice du culte... "
- Cour administrative de Lyon (18 janvier 1990) : Les activités suivantes ont le caractère cultuel : " enseignements et débats sur les thèmes bibliques ainsi que des cérémonies qui revêtent un caractère religieux ".
- Arrêt du Conseil d'État du 25 novembre 1994 : Une association qui n'organise pas de célébration et ne dispense aucun enseignement religieux ne présente pas le caractère d'un organisme religieux (...) et ne peut s'approprier un but cultuel.
- Conseil d'État (1997) : " Les associations revendiquant le statut d'association cultuelle doivent avoir exclusivement pour objet l'exercice d'un culte, c'est-à-dire, au sens de ces dispositions, la célébration de cérémonies organisées en vue de l'accomplissement, par des personnes réunies par une même croyance religieuse, de certains rites ou de certaines pratiques. En outre, ces associations ne peuvent mener que des activités en relation avec cet objet telles que l'acquisition, la location, la construction, l'aménagement et l'entretien des édifices servant au culte ainsi que l'entretien et la formation des ministres et autres personnes concourant à l'exercice du culte.

On le voit la reconnaissance d'une Église se limite à sa capacité à organiser exclusivement des cultes.
L'Église cathare de France, si elle veut bénéficier d'une telle reconnaissance, doit donc s'interroger sur la façon dont elle pourrait organiser des cultes spécifiques au catharisme.
J'aimerais que chacun s'exprime ici sur ce point.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Répondre