Hymne Cathare

Discussions sur tous les points en rapport avec les sujets et événements culturels.
Répondre
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 941
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Hymne Cathare

Message par Guilhem »

Ce chant est effectivement affublé de ce titre, mais cela ne dépasse pas le cadre touristique.
En effet, les paroles sont volontairement «ésotériques», ce qui permet de leur attribuer la signification que l'on veut. En voici la traduction :
Quand le bouvier vient de labourer - Il plante son aiguillon - Il trouve sa femme au coin du feu - Triste, désolée - Si tu es malade, dis-le - Je te ferai un potage - Avec une feuille de chou - Une alouette maigre - Quand tu seras morte on t’enterrera - Au fond de la cave - On mettra les pieds au couchant - La tête sous le robinet du tonneau - Les pèlerins qui passeront - Prendront de l’eau bénite - Ils diront un pater un ave - Pour la pauvre Bernarde - Que Dieu la prenne au paradis - Ou au ciel des chèvres
Ce qui fait surtout jaser, c'est le refrain composé des cinq voyelles : i, e, a, u, o auquel on a voulu attribuer des significations très variées, y compris magiques.
Ce chant est souvent considéré comme plus occitan que cathare et constitue régulièrement un hymne pour les indépendantistes.

Pour la littérature cathare on trouve très peu de documents, car les inquisiteurs avaient la bonne idée de brûler les cathares avec leur bibliothèque. On trouve quelques ouvrages à portée religieuse, comme le Nouveau Testament occitan de Lyon, mais aussi plus philosophique, comme Le livre des deux principes. Ils sont accessibles sur le site pour les abonnés ou dans la bibliothèque cathare.

Que des troubadours aient vu dans les cathares des «bons hommes» est évident, mais je doute que l'on puisse faire un lien plus étroit.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 941
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Hymne Cathare

Message par Guilhem »

Les cathares cherchaient l'apaisement des sens (ataraxie), ce qui expliquent qu'ils ne s'intéressaient pas vraiment à la musique.
Par contre Jordi Saval a participé à une œuvre musicale en hommage au catharisme. Vous devriez pouvoir trouver de quoi vous satisfaire.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Cubertafond
Passionné(e)
Messages : 104
Enregistré le : mer. 3 mars 2021 11:23

Re: Hymne Cathare

Message par Cubertafond »

Je ne pense pas que l'on puisse qualifier "Lo Boier" d'hymne cathare au même titre que la "Coupo Santo" est l'hymne provençal et "Se canto que recanto" l'hymne occitan. Yves Maris dans un essai intitulé "Le symbole de Montségur" consacre plusieurs paragraphes très intéressants à ce chant. La légende veut que ce chant ait été écrit à Montségur durant les derniers jours du siège pour transmettre au peuple certains secrets des cathares. Derrière les paroles profanes qui peuvent varier d'une version à l'autre, se cacherait un code. Le refrain de voyelles rappelle certaines pratiques des chants ésotériques des sagesses hindous ou orientales. On trouve sur internet des proposition de signification réelle des paroles profanes. Un dernier point, les cathares considéraient que la constellation du Bouvier se trouvait sur le chemin de retour vers le Royaume. Cubertafond
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 941
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Hymne Cathare

Message par Guilhem »

Le christianisme authentique que pratiquaient les cathares s'opposait clairement à toute approche ésotérique, car il rejetait le secret et il considérait que tous les esprits prisonniers étaient égaux.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Cubertafond
Passionné(e)
Messages : 104
Enregistré le : mer. 3 mars 2021 11:23

Re: Hymne Cathare

Message par Cubertafond »

Je dois encore apprendre et m'approprier beaucoup de notions véridiques sur la religion des cathares mais j'avoue que je trouvais cette image suivante très belle sans doute par romantisme. "Mais à qui confier ce symbole et la clé du mystère, dans ce pays d'adversité devenu tout-à-coup terre royale et terre d'inquisition ? Au peuple tout entier puisque lui seul demeure! "C'est toujours au peuple qu'est confiée la conservation des vérités d'ordre ésotérique qui autrement risqueraient de se perdre.""(Yves Maris citant René Guénon.)
L'égalité entre les esprits prisonniers souffrait quand même des différences entre les cathares revêtus et le peuple des bons croyants. Est-il exact que le "Notre Père" était réservé aux Bons Hommes et Bonnes Dames. Les Bons Croyants devant se contenter du "Paire Sant" ? Cubertafond.
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 941
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Hymne Cathare

Message par Guilhem »

La vision romantique exacerbe la réalité historique. Oui, des notions de la doctrine cathare sont passées dans la culture populaire par le biais de contes et sans doute de chants. Mais cela n'avait rien d'organisé. Ce fut une transmission familiale et hétéroclite.
Si l'ésotérisme avait été une valeur cathare, les bons chrétiens seraient restés en exil en Italie au lieu de revenir systématiquement en terre languedocienne et aurait laissé perdurer le catharisme dans le secret. Mais au contraire, ils sont revenus, vague après vague, jusqu'à être totalement éliminés. Et si les évêchés en exil cessèrent d'en envoyer d'autres c'est que la fin de la guerre des guelfes et des gibelins provoqua leur fin.
Il ne faut pas confondre différence d'avancement dans la foi et grade dans le peuple de Dieu. Les consolés avaient atteint un niveau d'avancement qui faisaient d'eux les intermédiaires entre les croyants et le saint Esprit paraclet, mais ils se considéraient, eux et uniquement eux, comme de grands pécheurs. Les croyants n'ayant pas encore la connaissance du Bien ne pouvaient commettre de péché conscient à leurs yeux.
Oui, le Pater était réservé au consolé et aux novices ayant atteint le stade du Rituel de la sainte oraison dominicale. Son contenu est très riches en éléments doctrinaux qui seraient mal rendus par de simples croyants totalement happés par le monde. Le Père saint est plus simple et plus approprié. Cela est bien expliqué par Pierre Authié, Guilhem Bélibaste et Jean Maury dans le Registre d'Inquisition de Pamiers.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Avatar du membre
jepe66
Spécialiste
Messages : 236
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2020 10:28
Localisation : Villeneuve de la Raho (66)

Re: Hymne Cathare

Message par jepe66 »

L'égalité entre les esprits prisonniers souffrait quand même des différences entre les cathares revêtus et le peuple des bons croyants. Est-il exact que le "Notre Père" était réservé aux Bons Hommes et Bonnes Dames. Les Bons Croyants devant se contenter du "Paire Sant" ? Cubertafond.
Il semblerai que le bon sens ait habité les Bons Hommes et les Bonnes Dames, tout comme les gnostiques et l'enseignement du L15
- Jésus a dit: Quand vous verrez celui qui n'a pas été engendré par une femme, alors prosternez vous, la face contre terre, et adorez-le; c'est lui votre Père.
Pour voir l'inengendré, il fallait être bien avancé.
La prosternation, la prière, ma profession de foi, c'est en tout point le melioramentum des Cathares!
Bizarre tout de même ces similitudes.
Le jour où les yeux se dessilleront, le choc sera dévastateur. Soyez prêts! :]
Répondre