Consolation de Guilhem

Les pratiques rituelles s'adaptent à notre époque qui diffère fortement du Moyen Âge.
Répondre
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 731
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Consolation de Guilhem

Message par Guilhem »

Prévue pour le dimanche de Pentecôte (23 mai), ce sacrement sera accessible à tous par Skype® et, pour celles et ceux qui ne pourraient y parvenir, en voici le texte explicatif complet.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Avatar du membre
stef
Messages : 1
Enregistré le : lun. 10 mai 2021 19:22
Localisation : Marseille

Re: Consolation de Guilhem

Message par stef »

Bonsoir
Il est regrettable que cette consolation se déroule à distance via Skype, mais le virus nous tient encore la dragée haute
Cet évènement aurait pu être un moment fédérateur vu son caractère inédit pour Nous qui sommes de ce siècle, mais ce mal, pour peu que le Covid en soit un, passera et nous nous retrouverons !!!
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 731
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Consolation de Guilhem

Message par Guilhem »

Et qui sait, peut-être que les années à venir verront de nouveaux novices et de nouvelles Consolations.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 731
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Consolation de Guilhem

Message par Guilhem »

Un ami me fait remarquer que le texte de la Consolation peut, éventuellement, dérouter certains sympathisants ou croyants.
D'après lui les références à des notions comme, marcher sur des scorpions, guérir les malades et boire du poison sans risque ne sont plus d'actualité.
D'abord, je voudrais rappeler que si ce texte date du <moyen-Âge, ses références textuelles, elles, datent du premier et deuxième siècle. Le recours au fantastique permettait d'instruire une popuplation généralement analphabète et au mieux illettrée. Il fallait en rajouter pour frapper les esprits.
Nous savons bien aujourd'hui qu'il faut comprendre ces expressions de façon symbolique et non littérale.
D'ailleurs aujourd'hui nous y avons également recours.
Par exemple les expressions comme : marcher sur des braises et traverser des flammes ou décrocher la lune, ne sont pas considérées comme littérales.
Donc, il faut raison garder et comprendre le sens des choses.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Avatar du membre
jepe66
Spécialiste
Messages : 160
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2020 10:28
Localisation : Villeneuve de la Raho (66)

Re: Consolation de Guilhem

Message par jepe66 »

Guilhem a écrit : jeu. 27 mai 2021 09:47 Un ami me fait remarquer que le texte de la Consolation peut, éventuellement, dérouter certains sympathisants ou croyants.
D'après lui les références à des notions comme, marcher sur des scorpions, guérir les malades et boire du poison sans risque ne sont plus d'actualité.
D'abord, je voudrais rappeler que si ce texte date du <moyen-Âge, ses références textuelles, elles, datent du premier et deuxième siècle. Le recours au fantastique permettait d'instruire une popuplation généralement analphabète et au mieux illettrée. Il fallait en rajouter pour frapper les esprits.
- Et dans un autre endroit (Matt, X , il dit : «Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons».
Et dans l'évangile de saint Jean (XIV, 12), il dit : «Qui croit en moi fera les œuvres que je fais».
Et dans l'évangile de saint Marc (XVI, 17-18), il dit : «Mais ceux qui croiront ces signes les suivront : en mon nom ils chasseront les démons, et ils parleront de nouvelles langues et ils enlèveront les serpents, et s'ils boivent quelque breuvage mortel, cela ne leur fera pas de mal. Ils poseront les mains sur les malades et ils seront guéris».
- Il dit encore dans l'évangile de Saint Luc (X, 10) : «Voici que je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la force de l'Ennemi, et rien ne vous nuira».
Si vous voulez recevoir ce pouvoir et cette puissance, il convient que vous gardiez tous les commandements du Christ et du Nouveau Testament selon votre pouvoir.
- Par ces témoignages et par beaucoup d'autres, il convient que vous observiez les commandements de Dieu, et que vous haïssiez ce monde.

- Et si vous le faites bien jusqu'à la fin, nous avons l'espérance que votre âme aura la vie éternelle».
Que le croyant dise alors : «J'ai cette volonté, priez Dieu pour moi qu'il m'en donne la force».

Moi, je veux bien. Mais c'est une admonestation, du solennel, venant du plus ancien dans la foi.
Le ciel a passé et nous sommes en 2021. A t on besoin de parler, de s'adresser à l'assemblée, de cette manière?
Le jour où les yeux se dessilleront, le choc sera dévastateur. Soyez prêts! :]
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 731
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Consolation de Guilhem

Message par Guilhem »

C'est une question légitime, mais le recours aux expressions imagées est toujours en vigueur aujourd'hui. Là il s'agit de montrer que ce qui est attendu du futur consolé n'est pas un invention de l'Église, mais une prescription authentique, c'est-à-dire venant du début du christianisme.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Chantal
Passionné(e)
Messages : 98
Enregistré le : lun. 14 sept. 2020 08:12
Localisation : Bayac 24150

Re: Consolation de Guilhem

Message par Chantal »

Bien sûr, Guilhem a tout à fait raison d'utiliser les textes authentiques du début du christianisme pour légitimer son église. D 'ailleurs s'il y dérogeait les négationnistes de tout poil auraient tôt fait de le fustiger. Mais la remarque de ton ami n'est pas sans me rappeler ma réaction du 2 mai lorsque nous avons parlé de ce texte, même s'il ne s'agissait pas de la même partie. J'ai compris, après les explications de Guilhem, mais je pense que beaucoup de personnes aujourd'hui ont probablement cette première réaction de "rejet", par ignorance même du symbolique des textes et restent dans le littéral. Le catéchisme enseigné par les catholiques ne dévoile jamais le sens véritable des textes, ce n'est pas son intérêt. Si ensuite, dans sa vie d'adulte, on se détache de toute pratique, voire de toute croyance religieuse, quand plus tard, on se décide à lire la bible, je vous assure que sans un guide éclairé, c'est mission impossible pour comprendre.
"L'essentiel est invisible pour les yeux"
Répondre