Définir le catharisme dans le christianisme

De l'étude de ses motivations et intérêts à celle de chacun de ses éléments tels que nous les ont livrés les cathares médiévaux.
Répondre
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 487
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Définir le catharisme dans le christianisme

Message par Guilhem »

Quand je me promène sur les forums traitant des religions, je croise parfois des discussions traitant du catharisme.
Ce qui revient régulièrement c'est le doute des membres des communautés religieuses judéo-chrétiennes concernant l'appartenance du catharisme au christianisme.
En effet, dans un monde largement et depuis longtemps dominé par un courant chrétien devenu presque unique et simplement divisé sur des problématiques secondaires, la tentation est grande de croire que cette orientation est la seule voie existante de l'ensemble. Donc, pour les judéo-chrétiens, au moins certains d'entre-eux, être chrétien n'est possible que si l'on est judéo-chrétien.
Mais il existe de nombreux groupes qui n'ont jamais rejoint le judéo-christianisme et qui se réfèrent également à Jésus et à Christ. Doit-on les exclure du christianisme puisqu'ils sont largement minoritaires et qu'ils n'ont jamais eu le pouvoir ?
Pour répondre à cette question il convient de s'interroger sur ce que veut dire être chrétien. Comme son nom l'indique, le chrétien est un adepte de Christ, pas seulement de Jésus, sinon on l'appellerait… jésuite ! Mais il est rare que les adeptes de Christ n'aient pas également des sympathies pour d'autres croyances, au point de les ajouter à leur christianisme originel.
Nous venons de voir les judéo-chrétiens qui ont intégré une partie du judaïsme pour donner de l'ancienneté à un christianisme dont la référence était non seulement très récente à l'époque (né vers 0 et mort vers 30) et dont l'histoire était peu valorisante (exécuté comme un criminel de bas étage). En lui ajoutant au moins six siècles d'antériorité, cette religion devenait ipso facto, respectable.
Hors des judéo-chrétiens nous trouvons des gnostiques, qui rejettent le judaïsme et qui s'attachent à des personnages différents : chrétiens, philosophes, etc. Nous avons même le cas intéressant de gens qui avaient associé au christianisme des éléments d'une religion orientale, que l'on appelait les manichéens.
Tout ce beau monde est manifestement chrétien puisque leur dénominateur commun est Christ qui a donné son nom à cette religion.
Les cathares sont particuliers, car ils sont chrétiens comme les autres, mais en plus ils n'ont strictement rien ajouté à leur christianisme primitif. C'est sans doute pour cela, qu'au fil des siècles, tout le monde s'est ingénié à leur chercher un autre volet à ajouter à leur christianisme.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Avatar du membre
jepe66
Passionné(e)
Messages : 105
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2020 10:28
Localisation : Villeneuve de la Raho (66)

Re: Définir le catharisme dans le christianisme

Message par jepe66 »

Pour les Cathares, le Christ est une représentation du Père.
Jésus en est l'image que s'en on fait ses premiers disciples.
Se dit chrétien celui qui est adepte de Christ et de Jésus; Christ parce qu'il est l'oint du Seigneur et Jésus pour nous avoir enseigné comment nous libérer de la croix dont nous avons été affublés.
Je constate pour ma part, que Paul est celui qui a le plus utilisé le mot Christ et le plus ignoré celui de Jésus.
La particularité des Cathares que tu représentes, c'est qu'ils tirent leur doctrine d'une partie des lettres de Paul que tu expurges, et je le comprend, mais aussi, des évangiles canoniques, en particulier celui de Jean, particulièrement gnostique.
Le jour où les yeux se dessilleront, le choc sera dévastateur. Soyez prêts! :]
Cubertafond
Sympatisant(e)
Messages : 49
Enregistré le : mer. 3 mars 2021 11:23

Re: Définir le catharisme dans le christianisme

Message par Cubertafond »

En ce dimanche de Pâques, on peut réfléchir à ce que représente pour un croyant cathare la célébration de la fête de Pâques. La pâque juive, instaurée par Yahvé faux dieu pour commémorer la sortie des hébreux d'Egypte ne concerne que très peu le catharisme. Cette fête juive et la semaine qui précède ont servie d'occasion pour l'instauration de la fête la plus importante pour les judéo-chrétiens, l'institution de l'eucharistie puis la passion, la mort et la résurrection du Christ. Pour un croyant cathare tout ceci n'a eu lieu qu'en apparence et le message se trouve ailleurs et en particulier dans les Béatitudes sur lesquelles nous avons échangé la semaine dernière. L'œcuménisme est-elle une valeur du catharisme ? En ces fêtes de Pâques, comment pourrait-on partager la joie des judéo-chrétiens et se réjouir du fait qu'ils sont dans l'erreur? Cubertafond
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 487
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Re: Définir le catharisme dans le christianisme

Message par Guilhem »

«Il y a de nombreuses demeures dans la maison du Père.»
Qui peut prétendre que l'autre est dans l'erreur ? En fait nous interprétons différemment les choses et, nous les cathares, sommes attachés à la cohérence qui nous semble faire défauts à beaucoup d'autres.
MAis au final, nul doute que même nous, serons surpris en comprenant les choses de l'intérieur.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Répondre