Le nouvel an

La doctrine et la pratique vont de pair en catharisme. Cette dernière est claire et mérite d'être étudiée.
Répondre
Avatar du membre
Guilhem
Administrateur du site
Messages : 311
Enregistré le : mer. 9 sept. 2020 11:26
Localisation : Carcassonne (11)
Contact :

Le nouvel an

Message par Guilhem »

Quand je parle des liens qui nous enferment dans notre mondanité, je parle aussi de ceux qui peuvent sembler les plus anodins.
Au Moyen-Âge, sous nos contrées, l'année civile commençait le 1er avril. Puis, ce fut le 1er janvier qui le détrôna. Mais tout cela n'est que formalités et habitudes.
La période du début d'année coïncide avec le cycle ascendant de la nature qui se régénère petit à petit, d'abord en terme d'ensoleillement en attendant le retour à la vie de la flore et de la faune.
Pour nous, croyants, novices et demain consolés, cela n'a pas un sens vraiment important, car ce rituel athée vise avant tout à faire croire que l'on efface l'ardoise des malheurs et des vicissitudes supportées dans le passé pour l'espoir d'une meilleure vie mondaine dans le futur. Or, nous savons qu'il n'en est rien ; tant que nous resterons prisonniers de ce monde, rien ne pourra réellement s'arranger.
La seule positive que l'on puisse souhaiter c'est que chacun de nous puiise cheminer encore plus loin dans sa foi, quelle qu'elle soit, pour échapper à la transmigration.
--------
Si le Mal est vainqueur dans le temps, le Bien est vainqueur dans l'éternité !
Répondre