Reconstruire l’Église cathare de France

Information

L’Église cathare de France a disparu du Languedoc lors de la chute de Montségur où elle s’était réfugiée jusqu’au 16 mars 1244.
La partie survivante de sa hiérarchie s’est alors réfugiée dans la partie italienne de l’Occitanie où elle a formé des chrétiens afin qu’ils puissent revenir auprès des croyants restés en Languedoc. La dernière de ces équipes de missionnaires en terre de péril, fut celle de Pierre Authié qui fut démantelée et définitivement détruite par la mort de Guilhem Bélibaste, le 24 août 1321 à Villerouge Termenès (actuellement dans l’Aude).
Aujourd’hui, nous ne pouvons donc pas prétendre à une continuité apostolique avérée, même si nous voyons que dans la population certains éléments de la doctrine et des pratiques cathares ont perdurés dans les contes, les chants populaires et les mémoires familiales.

C’est pourquoi nous avons décidé de reconstruire l’Église cathare, en l’élargissant à l’ensemble de la France, puisque maintenant l’Occitanie en fait partie, mais en respectant scrupuleusement la doctrine et les pratiques que nous avons pu restaurer à partir des nombreux documents et témoignages retrouvés dans les archives.