Archives de catégorie : Culture

Culture et études cathares à Montségur

Culture et études cathares à Montségur

Dans le cadre des Rencontres de Montségur, Culture et études cathares — qui assure tous les ans le 16 mars — un petit déjeuner où se retrouvent ceux qui viennent rendre un hommage à celles et ceux qui furent brûlés vifs en ce lieu en raison de leur foi —, fut invité pour parler de notre projet de Bibliothèque cathare et de la résurgence cathare.

La Dépêche du Midi publie un compte rendu de la partie purement historique et du projet Montségur 2020 concernant l’adaptation du site à un tourisme moderne, sans choquer celles et ceux qui y voient aussi un lieu de mémoire.

No tags for this post.

Mercredi 16 mars 2016 : Rencontre à Montségur

Hommage aux pionniers des études sur le catharismeDominique Dhenry - Edmond Ferran - Patrick Ducome Rr© MMahou

Sur l’initiative de Patrick DuCome et d’Edmond Ferran, anciens des Cahiers d’études cathares, plus de quarante personnes, jeunes et moins jeunes se sont retrouvées le 16 mars dernier dans le bel hôtel Costes de Montségur, là même où se réunissaient autrefois les anciens historiens du catharisme pour lesquels ce 16 mars de nombreux intervenants évoquaient le souvenir. Continuer la lecture

Bibliothèque cathare : la connaissance au service de la mémoire

Pourquoi une bibliothèque cathare ?

Concrétiser la résurgence cathare

Les Cathares étaient connus pour leur grande connaissance des textes sacrés et leur maîtrise de la philosophie. Ces connaissances s’appuyaient sur des documents et des ouvrages qu’ils se procuraient et sur d’autres qu’ils écrivaient eux-même. Malheureusement, comme c’est souvent le cas dans tous les systèmes totalitaires, la destruction des outils de connaissance est un des versants de la répression. La plupart des ouvrages cathares ont disparu mais tout n’est pas perdu.

L’expérience du Centre d’études cathares – René Nelli

Fondé par la volonté de René Nelli et administré par Anne Brenon, puis Pilar Jimenez, le CEC – René Nelli fut victime de ses faiblesses. Sa trop grande dépendance aux fonds publics et l’abandon de son activité de recherche — après l’éviction des deux chercheuses qui lui avaient donné ses lettres de noblesse —, provoqua sa perte. Le pire fut la perte partielle de son fond documentaire car la structure associative n’avait pas su prendre les mesures nécessaires à sa protection. C’est une leçon à méditer.

Remettre sur pied une bibliothèque cathare

Le projet de mise en place d’une bibliothèque cathare est très ancien mais c’est lors de la Rencontre cathare de 2014 que j’avais présenté un projet de structuration de la communauté informelle actuelle afin de permettre la résurgence du catharisme au XXIe siècle. Dans ce projet, la bibliothèque cathare était organisée sous l’égide de l’association existante, Culture et études cathares, afin de regrouper et proposer l’accès à la documentation nécessaire à une étude sérieuse de cette religion. Pour correspondre aux nécessités de notre siècle et à la règlementation française, la structure sous forme d’une association sans but lucratif  (a. s. b. l.) me semblait le meilleur choix.

Lors de l’Assemblée générale de l’association Culture et études cathares, qui s’est tenue en avril 2015, il a été acté la mise en place de cette nouvelle association et la création d’une synergie entre les deux associations de façon à garantir la protection du fond documentaire pour que, quoi qu’il arrive, il ne puisse être dispersé ou vendu pour régler des dettes ou compenser une dissolution.

Structuration associative innovante

Ce projet n’ayant pu aboutir, il a été décidé d’intégrer cette activité à l’association Culture et études cathares déjà existante.
Pour éviter que des problèmes financiers, qui pourraient éventuellement toucher cette association, mettent en danger le fond documentaire, un montage statutaire innovant a été instauré.
Sans remettre en cause le caractère laïque des structures concernées, l’assistance de la communauté religieuse cathare a été requis pour mettre à l’abri le fond documentaire en cas de problème et le restituer dès que la situation initiale sera rétablie.

Vous pouvez participer à ce projet de long terme, en rejoignant l’association Culture et études cathares, en nous proposant des ouvrages susceptibles d’enrichir cette bibliothèque ou en faisant un don.

Un accès ouvert à tous les chercheurs

Disposer d’un fond documentaire dormant — ce qui est souvent le cas — ne pouvait nous satisfaire. La recherche sur le Catharisme dépend d’un accès large à la documentation. Cela est d’autant plus vrai que le fond documentaire s’enrichit et accueille des documents rares.
Conscients de cette nécessité, nous avons cherché un moyen de permettre à tous les chercheurs d’accéder au fond. Pour cela deux moyens ont été mis en place : un accès sur place, comme dans tout centre de documentation et de recherche et, un prêt de documents sous forme numérique. Ce dernier s’appuie sur une demande réglementaire et un engagement formel visant à respecter le droit d’auteur et d’édition qui couvre ces ouvrages pendant près d’un siècle.

Thierry Auneau, le sculpteur de la cité

L’artiste peut être un spirituel sans le savoir.
Thierry est sculpteur à la cité médiévale de Carcassonne et son style si particulier, qui consiste à faire naître du marbre un demi-visage tout en laissant l’autre dans la pierre pour que chacun puisse l’imaginer à son aise et selon sa propre personnalité, m’a tout de suite interrogé.

J’ai découvert un homme complet : artiste brillant mais homme humble et curieux de tout, sans a priori et même s’il ne se sent pas religieux, il en a les qualités.

Ces photos rendent mal la qualité de son travail, aussi je ne peux que vous conseiller de lui rendre visite, rue de la porte d’Aude, dans le bâtiment qui abritait la maison où l’Inquisition s’est installée dès sa création en 1233.

Thierry est éclectique et ses vasques sont également magnifiques, comme celle-ci avec sa grappe de raisins.

Venez visiter son site internet.

No tags for this post.

Lieux à visiter

Le musée Hurepel à Minerve (Hérault)

Le musée Hurepel retrace l’épopée cathare occitane par des présentations basées sur des figurines en terre cuite magnifiquement mises en scène dans des décors naturels. Sans oublier la petite librairie où vous ne trouverez que d’excellents ouvrages.

La galerie Sioen à Carcassonne (Aude)

La galerie du photographe Gérard Sioen, située dans la cité médiévale à proximité de la place Marcou, mérite votre visite. En outre, vous pourrez parler catharisme avec Dominique qui vous y accueille.

Le sculpteur de la cité médiévale à Carcassonne (Aude)

L’atelier galerie de Thierry Auneau vous permettra d’admirer l’œuvre variée d’un artiste exceptionnel. Ne vous privez pas du plaisir de le voir au travail, d’admirer sa galerie et, qui sait, d’en emporter une pièce afin de prolonger l’émotion. Accessoirement, cet atelier d’artiste se trouve dans le bâtiment qui servait au XIIIe et XIVe siècle de lieu d’interrogatoire à l’Inquisition. Une plaque apposée sur sa façade rappelle que cette institution fut créée à Carcassonne en 1233.

Visite de Montségur avec un guide confirmé (Ariège)

Fabrice Cambon est un guide d’une qualité indiscutable, même s’il risque de voir ses affirmations remises en cause avec l’ouverture de la Maison cathare de Carcassonne. Pour autant, son érudition et ses compétences historiques justifient que vous profitiez de son apport à la visite de ce site. En attendant de vous rendre sur place afin d’effectuer une visite guidée avec lui.

Conférence-débat de Carcassonne

Vendredi 27 février 2015 à 20h30


Sujet : le catharisme d’aujourd’hui.

Durée : environ 1h30 suivie d’une dédicace du livre de l’intervenant « Catharisme d’aujourd’hui » aux éditions Plume d’ange.

Lieu : 8 rue Chaptal ZAC Salvaza, 11000 Carcassonne (juste à côté du magasin bio Biocoop).

Prix d’entrée : 5 € incluant une boisson.

Commentaire : Le catharisme est en filiation directe avec des courants chrétiens qui s’étendent sur une période allant du tout début du christianisme jusqu’au Moyen Âge. Au lieu d’hérésies ou de divergences, ce sont en réalité des courants chrétiens différents et parallèles qui se sont développés sous l’influence d’apôtres plus ou moins attachés au maintien total ou partiel du christianisme dans le judaïsme ou au contraire désireux de l’en détacher.
C’est de ce dernier courant que naîtront des communautés chrétiennes fidèles au modèle christique qui, sous les noms attribués le plus souvent par leurs détracteurs, aboutiront au catharisme.
Certaines nous sont bien connues et d’autres constitueront une révélation pour les personnes peu au fait de ces périodes.

Ces chrétiens ont portés les noms suivants : pauliniens, marcionites, pauliciens, bogomiles, cathares, etc.

L’étude “théologique” du catharisme permet de confirmer ce que les historiens récents avaient déjà pressenti, à savoir qu’il s’agit bien d’un christianisme. Par contre, nos recherches montrent qu’il s’agit d’un christianisme autonome qui prend sa source dans le christianisme pagano-chrétien qui s’est développé de Damas à Antioche avant d’essaimer dans toute la péninsule turque.


L’intervenant, Éric Delmas, fera une présentation de son travail concernant l’histoire, la doctrine et la mise en pratique moderne du catharisme.


La salle de conférence Les vents d’Anges est située dans les locaux de la librairie du même nom, 8 rue Chaptal, dans la zone commerciale Salvaza au sud-ouest de Carcassonne.

Voici le plan de la zone pour vous aider à vous orienter :
Plan
Pour affiner votre repérage, voici une photo de la zone :
Plan2
No tags for this post.

Galerie Sioen

Ne passez pas à Carcassonne sans visiter la galerie du photographe Gérard Sioen, 27 rue du Plô, tout à côté de la place Marcou où se trouve bon nombre de restaurants.

Ce photographe, adepte de la lumière non manipulée, ni par filtres, ni par retouches, réussit l’exploit de magnifier des images en choisissant avec soin le cadre et l’instant où la luminosité ambiante permettra de donner à l’image une impression surréaliste alors qu’elle est strictement naturelle.

Selon vos moyens et vos goûts vous repartirez avec des souvenirs de grande qualité, sur toile ou papier photo, et dans tous les formats. Ne manquez pas la série sur les châteaux audois et ariégeois.

Voici le mien.

Photo issue du site internet de la galerie Sioen de Carcassonne

Visitez sa galerie sur son site.

Présentation tirée du site.
Dans une vaste galerie au cœur de la cité de Carcassonne, vous découvrirez l’âme et la poésie du pays cathare, à l’ombre de l’histoire, vous voyagerez dans les forteresses de l’hérésie juchées sur des pics vertigineux, magnifiés par des lumières subtiles.Une véranda vous accueille dans une explosion de lumières de Provence, vous serez saisi par un ciel improbable, un trait de soleil accroché à un rocher, l’âme d’un visage de berger ou la plénitude d’une fleur.
Globe trotter durant plus de vingt ans, Gérard Sioen expose dans cette galerie des photos, ramenées lors de ses différents périples, faites de portraits typiques , de sourire d’enfants, de patrimoine architectural et de panoramas illustrant quelques uns des plus beaux sites de notre planète.

No tags for this post.

Musée HUREPEL de MINERVE

Au cœur de l’un des plus beaux village de France, Hurepel de Minerve restitue la Croisade contre les Cathares, quand le pape Innocent III et Simon de Montfort vinrent imposer, par la force et par le feu, la loi et la foi catholique en Occitanie.

Ses personnages d’argile et ses décors miniatures — réalisés en décors naturels —, mis en scène de façon magistrale, reconstituent la tragique épopée occitane.
Michel Gasc, l’hôte de ces lieux, saura vous mettre dans l’ambiance et répondre à toutes vos questions.

Musée HUREPEL
5 rue des Martyrs
34210 MINERVE

Ne passez pas dans la région sans vous y arrêter. Vous y trouverez également quelques très bons livres sur le catharisme.

Voici quelques images pour reconnaître les lieux.

Le chevalier Hurepel, imaginé pour les besoins de la narration, vous accueille dans le hall d’entrée et vous raconte l’histoire d’un pays, d’un peuple et d’une foi, belle et porteuse d’un immuable message d’amour. Un réel voyage dans le temps…

Voici quelques images prises des dioramas parmi lesquels figure, en hommage et avec humour, une représentation de Jean-Luc Séverac sculptant sa « colombe de lumière » qui sert d’illustration au site. Bien entendu, lui est toujours bien vivant.

Téléphone : 33 (0)4 68 91 12 26
Mail : hurepelATfree.fr
N.D.L.R. : Le AT est mis à la place du symbole @ pour éviter les robots collecteurs d’adresses courriel. Pensez à corriger avant d’utiliser cette adresse.

 

Réunion cathare à Carcassonne


Afin d’éviter que l’éloignement physique favorise l’isolement spirituel comme l’avaient si bien compris les cathares médiévaux, nous essayons de favoriser les rencontres tout au long de l’année.

Pour limiter les difficultés et les coûts, plutôt que des rendez-vous fréquents et courts qui ne sont pas accessibles aux plus éloignés, il apparaît que des rendez-vous plus espacés mais plus longs seraient mieux adaptés.

C’est pourquoi je propose une rencontre annuelle à Carcassonne pour réunir les croyants et sympathisants autour d’une thématique renouvelée à chaque fois.


Le prochain rendez-vous est prévu pour le 30, 31 mars et 1er avril 2013 (week end de Pâques) au siège social de l’association Culture et Études Cathares : 10 rue Alfred de Musset, bâtiment D, à Carcassonne.

Samedi 30 mars – 14h-17h : l’Éveil, comment le définir ? Son évolution éventuelle.
Dimanche 31 mars – 9h-12h : La vie évangélique en dehors d’une communauté de vie cathare : faisabilité
Dimanche 31 mars – 14h-17h : La vie évangélique en dehors d’une communauté de vie cathare : domaines d’application
Lundi 1er avril – 9h-12h : sujet libre

Pensez à vous faire connaître en m’envoyant un courriel via le formulaire de contact.

No tags for this post.