Association cultuelle

Information


Le projet de l’ouverture d’une maison cathare pour 2016 pose la question de son statut juridique. En effet, quoi que l’on pense de ce monde et de ses lois, nous y vivons et n’avons aucunement l’intention d’entrer en résistance ou d’enfreindre quelque obligation légale que ce soit.

Faire l’autruche en matière réglementaire serait préjudiciable à l’avenir de la résurgence cathare car les lois et structurations légales non prises en compte finiront par nous rattraper et détruiront l’édifice difficilement mis en place. Il faut donc réfléchir aux problématiques qui se posent, voir ce que le maquis réglementaire propose comme options et s’adapter sans se renier et sans chercher à dissimuler quoi que ce soit.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Information


0