Sympathisant-croyant

Être croyant cathare aujourd’hui

Sympathisant-croyant

Qu’est-ce qu’un croyant cathare ?

Ainsi que cela est le cas dans beaucoup de religions, le terme croyant cathare est souvent employé de façon abusive, généralement par des personnes qui soit ne connaissent pas suffisamment le sujet, soit qui s’illusionnent sur leur état d’avancement.
Le croyant cathare est une personne qui, non seulement est intimement convaincue de la validité de la doctrine cathare qu’elle a appris à connaître finement, mais qui par son éveil, ressent l’absolue nécessité de la pratiquer au mieux de ses possibilités même si son désir de devenir un jour novice et de se faire consoler ne peut être réalisé dans l’immédiat.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

L’année du croyant

Sympathisant-croyant

Le Catharisme a ceci d’intéressant qu’il maintient un lien spirituel permanent avec l’ecclesia (Église) tout au long de l’année de façon à aider les croyants à ne pas se laisser happer par le monde qui participe à l’endormissement de l’esprit saint prisonnier de sa tunique d’oubli.

Read more

La retraite spirituelle

Sympathisant-croyant

La plupart des religions proposent à leurs croyants, et parfois même à de simples sympathisants, d’effectuer une retraite spirituelle en un lieu où ils rencontrent en général des religieux avec qui ils vivent pleinement ou ponctuellement des moments de communion.

Read more

Association cultuelle

Sympathisant-croyant

Le projet de l’ouverture d’une maison cathare pour 2016 pose la question de son statut juridique. En effet, quoi que l’on pense de ce monde et de ses lois, nous y vivons et n’avons aucunement l’intention d’entrer en résistance ou d’enfreindre quelque obligation légale que ce soit.

Read more

La prédication cathare

Sympathisant-croyant

La prédication était très pratiquée chez les cathares, ainsi que nous le constatons dans les interrogatoires de l’Inquisition. Elle s’adressait à tous les publics et se pratiquait en tous lieux et tous temps, y compris à l’occasion des fêtes religieuses judéo-chrétiennes. Mais cette prédication était-elle particulière aux cathares ou bien comparables à celle des judéo-chrétiens ? Quels en étaient les constituants et la forme ? Qui la pratiquait, sous quelle forme ? Toutes ces questions permettent également de définir la place de la prédication dans la vie des Bons-Chrétiens et dans les rapports internes à la communauté ecclésiale cathare, c’est-à-dire entre les Bons-Chrétiens et les croyants.

Read more
0