Les carêmes et les jeûnes

Information


Introduction

Les carêmes et les jeûnes sont des éléments qui ont été largement mis en avant par les historiens du catharisme.
Il faut reconnaître que ces pratiques sont spectaculaires pour ceux qui vivent leur quotidien et dans un monde où le manque de nourriture touche la moitié de la population mondiale.
C’est aussi une marque d’ascèse très forte puisqu’elle se positionne en opposition avec les conceptions les plus fortes de la nature humaine en matière de préservation de la vie. Le fait de refuser de s’alimenter est vécu comme anormal et revendicatif. C’est même la dernière cartouche qu’utilisent ceux qui ne parviennent plus à se faire entendre. C’est une pratique hautement dangereuse aux yeux de la population et le “suicide” des indépendantistes irlandais, à la suite de leur député Bobby Sands, a largement participé à rappeler la violence des grèves de la faim.
Dans le même temps, le refus d’alimentation a aussi une image positive grâce à Gandhi qui en fit, non seulement un outil de revendication face à la puissance occupante anglaise, mais aussi pour amener le peuple indien à faire cesser les luttes entre hindouistes et musulmans, sans pour autant empêcher la partition entre Inde et Pakistan et les massacres que cette partition a généré.
Chez les cathares les choses sont très différentes ; essayons de faire le point.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Information


0