Gérer l’eau potable en autonomie

Information


Parmi les deux éléments basiques indispensables à notre survie, l’eau est le seul qui ne nous est pas accessible immédiatement en tous lieux.
En outre, l’eau potable ne représente qu’une toute petite partie de l’eau disponible et la dérive moderniste s’est accompagnées d’obligations légales qui favorisent les modes de traitement les plus inadaptés à la volonté de développement durable, voire les moins écologiques.
Le choix de l’autonomie impose donc de récupérer de l’eau en quantité suffisante et de la traiter pour la rendre potable tout en étant en mesure d’en apporter la preuve en tous temps et à toute autorité en faisant la demande.
Dans un projet visant à l’autarcie il faut considérer la situation la plus extrême, car toute amélioration des conditions d’accès à l’eau viendra en déduction des efforts consentis et le risque d’aggravation de la situation avec le temps sera quasiment nul.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Information


0