La violence cachée

Information
  • Accès total


Le croyant et, bien entendu le novice et le Bon-Chrétien, refuse toute forme de violence envers les autres, ce qui incluse le monde animal. Certes cet objectif est utopique car notre nature humaine, intimement liée à divers écosystèmes, nous pousse obligatoirement à commettre involontairement des violences envers certains éléments relevant du monde animal, ne serait-ce que pour éviter de nous tuer nous-même. Car la non-violence ne doit pas devenir un extrémisme qui causerait des torts encore plus graves au motif d’en éviter certains qui sont programmés dans le fonctionnement naturel de ce monde malin.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
0