Droit de mort ou devoir de vie ?

Information
  • Accès total


Depuis plusieurs mois déjà, nous sommes confrontés à une situation de souffrance extrême impliquant un jeune homme en coma végétatif, sa famille qui se déchire de façon inextricable et les soignants qui sont amenés à exprimer leur point de vue contradictoire. Ce jeune homme aurait exprimé verbalement son désir de ne pas subir une vie privée de communication extérieure mais ne l’aurait jamais formalisé de façon suffisamment claire pour lever tout doute. Ses parents affirment donc qu’il ne l’a pas fait et prennent sa résistance à une première tentative de suppression de son alimentation pour une preuve de son désir de vie. Sa femme elle, affirme qu’il a clairement exprimé ce choix de mort. En clair, il est impossible aujourd’hui de choisir de ce point de vue.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Contenu soumis aux droits d'auteur.
0