Spiritualité cathare – Regards sur le catharisme

Spiritualité cathare – Regards sur le catharisme

Cette revue, publiée par Lucienne julien, proche collaboratrice de Déodat Roché, fut publiée de 1990 à 2000.

En guise présentation, voici le texte publié par le comité de cette association :

Lorsqu’un jour d’avril, de 1950, Déodat Roché décida la création de la « Société du Souvenir et des Etudes Cathares », il avait voulu débarrasser des mensonges et des fausses interprétations qui salissaient depuis sept siècles la mémoire des bonshommes dont l’idéal était fait de liberté, d’égalité fraternelle et de recherche spirituelle.
Pendant de longues années, ce très grand érudit, à la modestie exemplaire, travailla sereinement à apporter un peu de lumière sur le Catharisme, ce courant de pensée si riche de la pensée médiévale.
Se sentant trop âgé pour continuer à assumer la direction de la société, comportant la lourde tâche qu’exigeait la parution trimestrielle des Cahiers d’Etudes Cathares, Déodat Roché avait transmis le flambeau à Lucienne Julien, l’une de ses collaboratrices. À son tour, celle-ci confia la direction de la société à un de ses jeunes membres. Au fil des années, plusieurs raisons concomitantes conduisirent de nombreux membres de la société à prendre un certain recul avec celle-ci.
Aujourd’hui, dans l’espoir de renouer les liens spirituels qu’avait voulu tisser Déodat Roché, un groupe de ses amis et admirateurs et aussi des personnes concernées au plus intime de leur âme par le fait cathare ont souhaité se retrouver au sein d’une Association régie par la loi de 1901. Du savant connu au chercheur isolé, nous souhaitons retrouver dans cette nouvelle Société toutes celles et tous ceux qui souhaitent mieux connaître la Pensée cathare et retrouver les valeurs que les Bonshommes et les Bonnes Femmes préconisaient au Moyen-Age, en nos contrées.
Le Monde actuel souffre d’une prééminence des « valeurs » faisant large place à l’argent, à la domination de l’homme par d’autres hommes ;  l’indifférence et l’intolérance nous entourent. Nous souhaitons lutter, au contraire, en faveur du respect mutuel, de la dignité de chacun, de la recherche du beau et du vrai au milieu des contre-valeurs dont souffre l’Humanité.
Nous souhaitons aussi mettre en comparaison les grands thèmes véhiculés par la Gnose avec certains acquis de la science contemporaine; sous les mots et les symboles qui passent, une même vérité perdue au long des temps, lumière ténue offerte à l’Humanité comme viatique pour le seul voyage qui compte : celui qui la conduira à la Lumière immuable dès lors que les Temps seront accomplis.
Ni fondateurs de secte, ni tenants d’un dogme rigide, nous souhaitons mettre en commun l’amitié et l’amour universel qui nous unissent. Nous souhaitons surtout, amis lecteurs, que vous veniez, nombreux et dans un même esprit ouvert, travailler avec nous, chercher avec nous, sur les traces des Cathares qui donnèrent leur vie terrestre pour que brille plus haut le Soleil de l’Esprit.

Le Comité

Composition du Bureau provisoire

Préalablement à la tenue d’une première assemblée générale, un bureau provisoire a pris en main la création de la société et sa mise en activité. En voici la composition :
Présidente : Lucienne Julien
Vice-président : Fernand Costes
Vice-président délégué : Jean Blum
Trésorière : Gentiane Ratié
Trésorière-adjointe : Claude Gin
Secrétaire : Jean-Philippe Astruc
Secrétaire-adjointe : Mireille Borrot

Suite à des attaques portant sur la nature de la spiritualité que défendait cette société, le bureau, réuni le 23 avril 1999, décida d’en changer le nom et devint Regards sur le catharisme. Suivant son exemple, la revue fit de même et prit pour nom Regards sur le catharisme, avec en sous-titre Spiritualité cathare. Un an plus tard, le sous-titre fut retiré et seul le nom Regards sur le catharisme resta.

Sommaire

Numéros 1 à 20 Numéros 21 à 40 Numéros 41 à 58
No tags for this post.