Cahiers de Fanjeaux – présentation

Cahiers de Fanjeaux

Collection d’Histoire religieuse du Languedoc au XIIIe et au début du XIVe siècle

Présentation de l’éditeur

Les « Cahiers », publiés annuellement, sont consacrés à l’Histoire religieuse du Languedoc au XIIIe et au début du XIVe siècle, époque de la plus brillante civilisation médiévale et de sa contribution la plus originale à l’histoire religieuse générale.

La collection est placée sous le patronage de l’Institut d’études méridionales de l’Université de Toulouse-le-Mirail et de l’Institut Catholique de Toulouse. Le Comité chargé de sa publication est ainsi constitué : (liste issue du site internet des Cahiers)

Fondateurs
Marie-Humbert VICAIRE et Étienne DELARUELLE

Président d’honneur
Henri GILLES, professeur émérite à l’Université des Sciences sociales de Toulouse

Présidente
Michelle FOURNIÉ professeur émérite à l’Université de Toulouse-Le Mirail

Organisateur des colloques et trésorier
Daniel LE BLÉVEC, professeur émérite à l’Université de Montpellier-III

Secrétaire général en charge de l’édition des Cahiers
Julien THÉRY, Université de Montpellier-III

Comité scientifique

  • Jean-Louis BIGET (ENS LSH)
  • Gilles DANROC, O.P. (Montpellier)
  • Damien CARRAZ (Université de Clermont-II)
  • Agnès DUBREIL-ARCIN (Montpellier)
  • Patrick HENRIET (E.P.H.E.)
  • Jacques KRYNEN (Université des Sciences sociales, Toulouse)
  • Hugues LABARTHE (Paris)
  • Bernard MONTAGNES, O.P. (Toulouse)
  • Martin MORARD (C.N.R.S.)
  • Georges PASSERAT (Institut catholique, Toulouse)
  • Jacques PAUL (Université de Provence)
  • Jacques VERGER (Université de Paris-Sorbonne)
  • Monique LA MACHE

Comité de lecture

  • Patrick ARABEYRE, professeur à l’Ecole nationale des chartes, Paris
  • Guy BEDOUELLE, professeur émérite à l’Université de Fribourg, Suisse
  • Nicole BERIOU, directrice de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, Paris
  • Franz J. FELTEN, professeur à Johannes Gutenberg Universität, Mainz (Allemagne)
  • Alan FRIEDLANDER, professeur à Southern Connecticut State University (Etats-Unis)
  • André VAUCHEZ, membre de l’Institut, professeur émérite à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Contact
Mairie – Place des Halles, F-11270 FANJEAUX, tél. 04 68 24 70 02 – fax. 04 68 24 77 18 – Courriel : cahiers-de-fanjeaux(at)wanadoo.fr

Sommaire des n° déjà parus :

(accès à la page d’accueil du site des Cahiers de Fanjeaux)

  • 46. Lieux sacrés et espace ecclésial
  • 45. Jean XXII et le Midi
  • 44. Moines et religieux dans la ville
  • 42. Les justices d’Eglise dans le Midi
  • 41. Les ordres religieux militaires dans le Midi
  • 40. L’Eglise au village
  • 39. Le Midi et le Grand Schisme d’Occident
  • 38. L’anticléricalisme en France méridionale
  • 37. Hagiographie et culte des saints
  • 36. L’Ordre des Prêcheurs et son histoire
  • 35. Eglise et culture
  • 34. Evangile et évangélisme
  • 33. La mort et l’au-delà
  • 32. La prédication
  • 31. Livres et bibliothèques
  • 30. La cathédrale
  • 29. L’Eglise et le droit
  • 28. Le décor des églises
  • 27. Fin du monde et signe des temps
  • 26. La Papauté d’Avignon en Languedoc
  • 25. La paroisse
  • 24. Le monde des chanoines
  • 23. La femme dans la vie religieuse
  • 22. Raymond Lulle
  • 21. Les Cisterciens
  • 20. Effacement du catharisme
  • 19. Les moines noirs
  • 18. Islam et Chrétiens
  • 17. Liturgie et musique
  • 16. Bernard Gui et son monde
  • 15. Le pèlerinage
  • 14. Historiographie du catharisme
  • 13. Assistance et charité
  • 12. Juifs et Judaïsme de Languedoc
  • 11. La religion populaire en Languedoc
  • 10. Franciscains d’Oc : Les « Spirituels »
  • 9. La naissance et l’essor du gothique
  • 8. Les Mendiants en Pays d’Oc au XIIIe siècle
  • 7. Les évêques, les clercs et le roi (1250-1300)
  • 6. Le Credo, la morale et l’inquisition
  • 5. Les universités du Languedoc au XIIIe siècle
  • 4. Paix de Dieu et Guerre sainte
  • 3. Cathares en Languedoc
  • 2. Vaudois languedociens et Pauvres catholiques
  • 1. Saint Dominique en Languedoc

Mon commentaire

Les Cahiers de Fanjeaux sont une institution dans le domaine de la littérature religieuse du Midi de la France médiéval. Je leur trouve l’avantage d’être une source documentaire très intéressante et surtout très honnête dans la mesure où ils ne cachent pas leur parti pris en faveur de l’approche chrétienne catholique.
Bien entendu je suis loin de partager tous leurs points de vue mais la diversité est utile à tous pour situer son choix d’interprétation et ainsi comprendre pourquoi certains commentaires ont plus de résonance en nous.

Fanjeaux fut d’abord un centre cathare de première importance, l’évêque cathare du toulousain Guilhabert de Castres y résidait avec sa communauté, et fut ensuite investi par Dominique de Guzman — futur saint Dominique des catholiques — qui y fonda une communauté féminine composée d’anciennes jeunes filles vivant dans les maisons cathares de la ville. Cette « victoire » largement célébrée par les catholiques est à mettre en regard du fait qu’à l’époque, chez les familles désargentées de la région, le placement en maison religieuse était un moyen de s’éviter la constitution d’une dot pour les jeunes filles de la maisonnée.
Autre point important, Fanjeaux fut le cadre d’une rencontre entre cathares et catholiques dont l’issue incertaine fut l’occasion pour les catholique d’en faire une « victoire » de leur camp au prix d’un miracle largement diffusé et encore aujourd’hui utilisé à des fins touristiques et idéologiques.
Il va sans dire que cette approche est loin d’être partagée par les cathares qui la trouve comique tant son interprétation est facilement réversible.

La liste des membres des divers comités vous permettra de comprendre à quel point certains d’entre-eux qui publient largement dans d’autres supports sont en fait intellectuellement liés à la vision judéo-chrétienne et combien ils peuvent influer sur les publications de leurs étudiants et collègues universitaires, sans que cela soit pour autant intentionnel ou malveillant. De même l’éditeur des Cahiers, la société Privat semble avoir fait un choix éditorial très clair en arrêtant la diffusion des livres relatifs au catharisme, comme la Religion des Cathares de Jean Duvernoy, tout comme sa filiale avait pendant un long moment refusé de publier Écritures cathares de René Nelli.

Je ne critique pas les choix idéologiques, voire religieux, bien au contraire mais j’apprécie ceux qui les expriment clairement, comme les Cahiers de Fanjeaux, plutôt que ceux qui semblent ne pas en faire un bon usage.

No tags for this post.